Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




XIIe semaine de théâtre antique de Vaison-la-Romaine du 12 au 24 juillet 2011

Faut-il que tout change pour que rien ne change ?
Pour cette douzième édition, la Semaine de Théâtre Antique modifie quelque peu ses dispositifs mais ne sacrifie rien de l’essentiel en vous invitant une fois encore à prendre plaisir à ce parcours diversifié à travers les champs élyséens d’un patrimoine inaliénable.


C’est bien là l’étrange secret des richesses que l’us et même l’abus n’épuisent pas, ces richesses qui se renouvellent à l’aune de leur emploi. Textes, images, musiques, mouvements sans cesse à reprendre, à oublier, à redécouvrir : la même émotion et pourtant à chaque fois unique à écouter l’appel de l’aède, les mots connus par coeur et reconnus lors même qu’on ne sait plus les dire, compagnons de vie et de pensée. « Chante, Déesse, l’ire d’Achille Péléiade… »
Avec eux, tout est possible ou presque, à respecter, infiniment, à malmener aussi, à bousculer sans craindre ni maladresse ni audaces : ils résistent sans peine à toutes nos provocations ! Antigone peut hanter nos plateaux, encore et encore ; ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, elle peut se faire, on peut la voir abyssinienne avec Demodocos ou petite peste chez Anouilh, elle est à jamais celle qui dit non parce qu’elle sait à quoi et à qui elle dit oui.

Alors ces changements?
Une période qui vous convient mieux, un report le lendemain de la date prévue en cas d’intempérie, des jardins pour vous accueillir, presque rien donc, et plus fort que tout, le souvenir de celle dont nous sommes nombreux à avoir reçu et accepté l’ardente obligation de transmettre des mots et des images vecteurs de sens, Madame de Romilly.
Pour l’association Hadrien 2000, Annie Blazy

Programme

Mardi 12 juillet 2011 à 19 h • Château de Roaix Pénélope ô Pénélope

de Simon Abkarian (prix 2008 du meilleur spectacle en langue française du syndicat de la critique dramatique) par la Cie Le cri dévot (sélection mai 2011 du Théâtre du Soleil, festival Les premiers pas). D’Homère à nos jours, ce qu’on choisit et ce qui s’impose, éloignement et retour, affrontement et tendresse, « voyage, voyage», en soi et hors de soi, le mythe s’incarne une fois encore et prend ici la forme d’une tragicomédie burlesque, poétique et cruelle.

Jeudi 14 juillet à 19 h • Place Montfort, Vaison, ACCÈS LIBRE Aux armes citoyens !

Célébration de l’art oratoire antique, par la Cie Hadrien 2000 qui fait appel à ces grandes voix qui, tels Démosthène ou Cicéron, ont su mobiliser leurs concitoyens pour soutenir et défendre quand les circonstances l’exigeaient ce que les latins nommaient Res Publica. Et comme sur l’agora d’Athènes ou au forum à Rome, c’est au coeur de la ville de Vaison que la représentation sera suivie d’un débat citoyen sur ce qu’il appartient à tous de soutenir et de défendre.

Samedi 16 juillet à 19 h • Domaine de la Verrière à Crestet C’est la faute à Bacchus !

par la Cie Amédée Bricolo qui, avec le soutien de la Scène Nationale d’Orléans, nous retrace une histoire du vin commencée il y a 7000 ans et nous fait voyager à travers les paysages et les terroirs où les vignerons ont domestiqué la lambrusque, mais aussi à travers les mots, de la Bible à Diderot, d’Euripide à Baudelaire, de Montaigne à Bachelard, de Rabelais à Barthes. Pour vous le dieu du vin s’est fait clown- oenologue et soûlés de rire vous n’ignorerez plus rien de ses secrets les plus savants…

Lundi 18 juillet à 19 h • Esplanade du château de Crestet Antigone, de Sophocle

ouvre ce festival Demodocos enchâssé dans la Semaine de Théâtre Antique de Vaison. Cette pièce phare du répertoire de cette compagnie fondée et animée par Philippe Brunet, professeur de grec ancien à la faculté de Rouen, est l’objet d’une création continue depuis vingt ans et ce phénix immortel renaît régulièrement sous une apparence qui signe la métamorphose sans trahir son être-au-monde originel. Alors que ce soit pour la première ou la vingtième fois ou plus encore, venez au rendez-vous que vous donne la jeune fille de Thèbes: vous savez qu’elle ne vous décevra pas.

Mercredi 20 juillet à 20 h • Mas Saint Quenin, Vaison L’Orestie d’Eschyle

donnée par le Théâtre Demodocos vous propose en une seule soirée, mais avec une pause casse-croûte, les trois pièces de la seule trilogie qui nous soit parvenue: Agamemnon (2h), Les Choéphores (1h), Les Euménides (1h). Pour avoir sacrifié leur fille Iphigénie, Agamemnon, vainqueur d’Ilion, est assassiné par son épouse Clytemnestre. Oreste, leur fils soutenu par sa soeur Electre, est contraint d’obéir à l’oracle de Delphes qui lui enjoint de tuer sa mère pour venger son père. Poursuivi par les Erynies, il est jugé par un tribunal qui substitue à l’archaique loi du talion la justice raisonnée de la cité. Vous vous souviendrez longtemps et de cet événement théâtral et de ce tragique retour de Troie qui fit advenir sur la terre grecque ce que nous appelons encore démocratie.

Vendredi 22 juillet à 19 h • Château de Roaix L’Iliade d’Homère:

c’est au cours d’une promenade dans les jardins du château que les aèdes de Demodocos vous en feront entendre les accents déchirants et flamboyants dans la traduction de Philippe Brunet, récemment publiée par Le Seuil et unanimement saluée par la presse. De la colère d’Achille, de la mort de Patrocle, des adieux d’Hector et d’Andromaque, de la supplication de Priam, vous avez gardé les images en mémoire. Les mots de cette épopée et la sonorité ponctuelle de la langue grecque, accordés à ceux de la lyre, vous les rendront plus prenantes encore.

Dimanche 24 juillet à 19 h • Jardin de Ginou Le mystère des Alyscamps,

révélé au son de la flûte d’Edo Pols par la conteuse Sophie Joignant de la compagnie L’arbre qui chante, entraîne petits et grands à la rencontre de personnages échappés des livres d’histoire. Loin des sarcophages qui furent leur dernière demeure, ils viennent témoigner de ce qu’ils ont vécu, appris et aimé. Ce passionnant conte musical a enchanté ses très nombreux publics.

Dimanche 10 juillet à 20 h • Mas Saint Quenin à Vaison
Histoires d’ânes: L’âne d’or d’Apulée et Peau d’âne de C. Perrault.
Récital poétique et musical de la Cie Melocotone.
Un rendez-vous confidentiel… 50 places disponibles

Lectures/rencontres d’auteurs
19, 21, 23 juillet à 19 h • Mas Saint Quenin à Vaison-la-Romaine
Mardi 19: Oreste, fragments d’un essai de Michèle Gastambide, psychanalyste
Jeudi 21: Si Homère était une femme, drame satyrique de Jacques Mervant
Samedi 23: Regards croisés sur L’Iliade et ses héros

Pratique

TARIFS
Spectacles des 10, 12, 16, 18, 22 et 24 juillet : 20 € (pt) et 10 € (tr)
Spectacle du 14 juillet :entrée libre
Spectacle du 20 juillet : (intégrale 3 pièces et casse-croûte) 40 €
Pass 3 spectacles (hors Orestie) : 40 €
Lectures/Rencontres : 5 €

Infos & réservations
Tél./Répondeur : 04 90 28 80 18
Tél. Festival juin/juillet : 06 49 14 07 98
Mel : contact@hadrien2000-vaisontheatreantique.net
Site www.hadrien2000-vaisontheatreantique.net

Bulletin imprimable


Pierre Aimar
Mardi 10 Mai 2011
Lu 1604 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter