Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Tristan und Isolde (nouvelle production) Richard Wagner, Opéra de Nice, du 3 au 11 avril 2012

Le récit d’une passion tragique sublimée dans la mort qui se déroule dans le flot et les palpitations d’une musique immortelle… Action en 3 actes. Livret du compositeur. Crée au Königliches Hof und National Theater de Munich, le 10 juin 1865


Acte 1

Herbert James Draper, Tristan et Yseult © DR
Herbert James Draper, Tristan et Yseult © DR
L’acte se déroule sur un bateau voguant vers la Cornouailles. Tristan, accompagné de son fidèle écuyer Kurwenal, a été chargé par son oncle le roi Marke de faire venir d’Irlande sa future épouse, la princesse Isolde. Comme le voyage touche à sa fin, celleci sort du mutisme dans lequel elle s’est cloitrée pour confier à sa suivante Brangäne un terrible secret. Tristan, le valeureux héros admiré de tous, n’est autre que l’assassin de son fiancé Morold, tué pour affranchir le roi de Cornouailles du tribut qu’il payait au roi d’Irlande. Blessé, il avait été recueilli et soigné par Isolde qui ne l’avait pas reconnu, jusqu’au jour où, remarquant une cassure sur son épée, celle-ci découvrit sa véritable identité. Sur le point de se venger, elle fut arrêtée in extremis par un regard d’amour. Partagée entre la haine, l’amour et le honte d’être ainsi livrée au vassal de son père par l’assassin de son fiancé, Isolde choisit de s’unir à Tristan dans la mort. Elle fait préparer par sa suivante un breuvage empoisonné, que Tristan accepte en connaissance de cause. Brangäne, qui ne peut se résoudre à exécuter l’ordre de sa maitresse, remplace le philtre de mort par un philtre d’amour. Après avoir bu, Tristan et Isolde tombent en extase l’un devant l’autre, tandis que le bateau accoste et que le roi Marke s’avance pour accueillir sa fiancée.

Acte 2

Alors que le roi est parti chasser, Tristan et Isolde se retrouvent en secret malgré les avertissements avisés de Brangäne. Suit alors un immense duo d’amour d’un romantisme exacerbé. De suprêmement érotique, il devient peu à peu mystique : Tristan et Isolde chantent leur désir de consacrer leur amour par une mort qui serait le triomphe définitif de la nuit sincère et douce sur le jour vain, perfide et mensonger. Le duo est soudainement interrompu par l’arrivé de Marke et ses hommes. Le roi, dans un long et touchant monologue, exprime alors toute l’affliction qu’il ressent en se voyant trahi par celui qu’il aimait plus que tout et à qui il avait légué pouvoirs et biens. Tristan, déconnecté du monde social, invite Isolde à le suivre dans son pays, la mort, avant de se jeter sur Melot qui l’a trahi. Comme il ne se défend pas Melot le blesse grièvement.

Acte 3

En Bretagne, Tristan agonise près de son château de Kareol. Seuls Kurwenal et un berger veillent sur lui, attendant avec impatience l’arrivée d’Isolde, la seule à pouvoir le guérir. Tristan, qui sent que sa bien-aimée est encore en vie, souhaite le revoir afin de mourir en paix. Après une fausse alerte, le navire d’Isolde est enfin en vue. Dans un état d’excitation extrême, Tristan arrache ses bandages, s’élance à la rencontre d’Isolde et meurt dans ses bras. Soudain on voit un autre bateau accoster. C’est celui du roi Marke qui, mis au courant du secret du philtre par Brangäne est venu unir Isolde à celui qu’elle aime. Kurwenal, croyant à une vengeance, repousse vigoureusement les nouveaux arrivants, tue Melot et meurt à quelques pas de son maître. Isolde, en extase devant le cadavre de Tristan, meurt transfigurée. Marke, consterné, bénit les cadavres, tandis que le rideau tombe lentement.

Distribution

Direction Musicale Philippe Auguin
Mise en scène et conception lumières Hans-Peter Lehmann
Décors et costumes Olaf Zombeck

Tristan Jon Frederic West
Isolde Catherine Foster
Brangäne Michelle De Young
Kurwenal Jukka Rasilainen
Roi Marke Matti Salminen
Melot Clemens Unterreiner
Le jeune matelot et le berger Stanislas de Barbeyrac
Le pilote Richard Rittelmann
Orchestre Philharmonique de Nice
Choeur de l’Opéra de Nice

Pratique

Opéra Nice Côte d’Azur
4-6 rue Saint-François de Paule
06300 Nice
Renseignements / Réservations 04.92.17.40.79
Réservation en ligne www.opera-nice.org
Tarifs : De 12 € à 78€


Pierre Aimar
Vendredi 24 Février 2012
Lu 1293 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter