Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



The Valley of Astonishment, Peter Brook - Marie-Hélène Estienne, théâtre du Gymnase, Marseille, du 10 au 14 décembree 2014

Après The Suit accueilli la saison dernière au Théâtre du Jeu de Paume, le grand metteur en scène anglais revient au cerveau et à ses mystères, révélateurs d’espaces invisibles nichés au cœur de l’être.


© DR
© DR
La scène neurologique est éminemment théâtrale et riche de pépites fantastiques que la pensée logique ne sait imaginer. Et nul autre artiste ne réussit comme Peter Brook à tisser science et légende pour créer un univers poétique à l’inquiétante étrangeté.
Dans cette « Vallée de l’étonnement », nous sommes confrontés à des individus chez qui la musique, la couleur, le goût, les images, la mémoire font vivre des expériences d’une telle intensité qu’ils passent d’un moment à l’autre du paradis à l’enfer. Cela peut parfois être pénible, souvent très comique et toujours émouvant – ils sont nous, nous sommes eux. Car si nos pieds avancent solidement sur terre, à chaque pas nous pénétrons dans l’inconnu.
Nul ne peut présager de ce qu’il va trouver.
Chez Peter Brook il y a presque osmose entre le théâtre tel qu’il le pratique et tel qu’il le pense. Le théâtre a le devoir de nous étonner et l’une des manières d’y réussir est de réunir deux éléments opposés : le familier et l’extraordinaire.


A propos

Si nous allons au théâtre, c’est parce que nous voulons être surpris, émerveillés. Mais cela ne peut se faire que si nous sentons que cela nous concerne. L’ordinaire et l’extraordinaire - ces deux éléments contraires - doivent se rencontrer.
Dans l’Homme qui, notre première aventure dans les méandres du cerveau humain, nous avons rencontré des personnes atteintes de maladies neurologiques qui, dans le passé auraient été considérées comme «folles». Notre première surprise fut que nous avions devant nous des personnes comme nous, dont le comportement devenait imprévisible. Parfait cela faisait de la peine, parfois même c’était drôle, mais c’était toujours touchant. Profondément humain.
Aujourd’hui, à travers cette nouvelle recherche autour du cerveau, nous allons entrer dans la vallée de l’étonnement. Nous voyagerons dans les territoires inconnus - dans la vie secrète de personnes qui vivent des expériences si intenses qu’elles le cachent aux autres - mélangeant sons et couleurs, goûts et mots, mémoires et images avec une telle intensité qu’elles passent en un instant de l’enfer au paradis.
Peter Brook - Marie-Hélène Estienne

Distribution

Spectacle en anglais, surtitré en français

Avec :
Kathryn Hunter
Marcello Magni
Jared McNeill
musiciens Raphaël Chambouvet et Toshi Tsuchitori

Pratique

Du mercredi 10 au samedi 13 décembre 2014 à 20h30 et le dimanche 14 décembre à 15h

Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
Marseille 13001

Durée du spectacle 1h10
Prix des places de 8 à 34 euros
Réservations 08 2013 2013
+ d’infos www.lestheatres.net


Pierre Aimar
Mercredi 26 Novembre 2014
Lu 118 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément