Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Tangos, slams et coplas au Grand Parquet, Paris, les 3, 4 et 5 juin 2011

Tout le mois de juin le Grand Parquet ouvre les portes de son Théâtre à des compagnies de son choix.
La Compagnie franco-argentine "Sevilla" ouvre le bal en présentant deux spectacles dont « Tangos, slams et coplas », à mi-chemin entre la poésie et le théâtre, la musique et les mots, Paris et Buenos Aires.


Tangos, slams et coplas au Grand Parquet, Paris,  les 3, 4 et 5 juin 2011
Accompagné par la jeune et cristalline Lucie Delahaye à la guitare, le poète Miguel Angel Sevilla, avec ces “Tangos, slams et coplas”, nous livre des histoires de vie et nous plonge dans les souterrains des mots. Un voyage poétique de la vie quotidienne. Sans frontières.

Parce que ces trois types de poésie sont liés à la vie de quelqu’un.
Parce que ces trois types de poésie sont populaires et traduisent, avec une délicatesse mêlée au cru de l’argot, ce que ressent, vit et rêve une partie de la population.
Parce-que ces trois types de poésie, tout en parlant souvent d’amour et de mort, n’oublient jamais le monde du travail dont ils proviennent.

Textes écrits et interprétés par l’auteur Miguel Angel Sevilla
A la guitare : Lucie Delahaye
Mise en scène : Nathalie Sevilla

L’auteur Miguel Angel Sevila est né en Argentine, à San Miguel de Tucumán, et vit à Paris depuis 1976. Il est docteur en philosophie, dramaturge, poète, metteur en scène et interprète. Ses pièces de théâtre et le recueil “Tangos, slams et coplas” sont publiés aux Editions de l’Amandier.

“La prose et la poésie de la vie quotidienne, la dureté et la légèreté de la vie sont toujours subtilement mêlées. La couleur ajoute le contrepoint approprié”
(Paul Ricoeur)

“Histoires de vie, histoires d’amour, chacun peut, à les entendre, construire son rêve lointain, et très proche de l’autre, celui-là, le frère qu’on ne voit pas.
C’est le théâtre du presque rien, le théâtre le plus vrai qui soit.”
(Christine Friedel)

Informations pratiques :

3, 4 (19h) et 5 (17h) juin au Grand Parquet
20 bis, rue du Département
75018 Paris
M La Chapelle ou Marx Dormoy

01 40 05 01 50
billetterie@legrandparquet.net
www.legrandparquet.net

Plein Tarif : 13 euros / Tarif réduit : 9 euros /Tarif étudiant (-26 ans) : 5 euros / Tarif Rmiste : 3 euros / Pass 2 spectacles : 18 euros


Cie Sevilla
Vendredi 27 Mai 2011
Lu 737 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément