Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Sun Beng Sitting de Simon Mayer au Festival Actoral, Théâtre du Gymnase (Marseille), le 3 Octobre 2017

Avec Sun Beng Sitting qui évoque le banc de bois installé devant les maisons de campagne, le chorégraphe et musicien autrichien Simon Mayer présente un solo étonnant sur ses origines sociales,intellectuelles et morales dans leur rapport aux traditions folkloriques de son pays.


Sun Beng Sitting de Simon Mayer au Festival Actoral, Théâtre du Gymnase (Marseille), le 3 Octobre 2017

En quête d'identité,il exhibe donc, dans sa nudité intégrale,un corps superbe de danseur qui véhicule une esthétique authentique du mouvement. Et tout le charme de son spectacle réside dans la présence choquante de ce corps métaphysique habité par la mémoire de la Danse,et qui cherche à prendre conscience en définitive de ce qu'il est.

Qu'il réalise d'admirables figures de danse académique,en tant que membre du ballet de l'Opéra de Vienne,ou se démène en danse contemporaine comme ancien interprète de Wim Vandekeybus ou d'Anna Teresa de Keersmacker,il revient toujours à la claque traditionnelle des mains sur les cuisses et les mollets,en pirouettant au son de vocalises tyroliennes,ou au maniement habile de fouets ou de branches d'arbres couronnées de clochettes.Simon Mayer use de ce leitmotiv à satiété avant de se livrer à des travaux de bûcheron en bon fils de paysan autrichien qui s'assume dans ses racines qui remontent à la nuit des temps...
Par son caractère répétitif et quelque peu subversif, Sun Beng Sitting est dans l'ensemble un spectacle fascinant,troublant,situant le réalisateur dans son mythe personnel,le plus surprenant sans doute de ce 17 e Fesival d'Actoral.
Philippe Oualid


Philippe Oualid
Dimanche 8 Octobre 2017
Lu 114 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter