Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Satyagraha, opéra de Philip Glass en direct du Metropolitan Opera de New York sur les écrans des cinémas Gaumont et Pathé le 19 novembre 2011

Samedi 19 novembre à 18h55, les spectateurs des cinémas Gaumont et Pathé auront le privilège de vivre un moment grandiose. Le cinéma projettera, en direct, une production visuellement extravagante du Metropolitan Opera de New York : Satyagraha de Philip Glass.


Satyagraha © Catherine Ashmore
Satyagraha © Catherine Ashmore
Opéra en 3 actes, créé en 1980 par l'un des compositeurs les plus influents de la fin du XXème siècle, Satyagraha se réfère au principe de non-violence instauré par Gandhi. L'histoire fait référence à trois personnages historiques : Leon Tolstoï, Rabindranath Tagore et Martin Luther King. Tolstoï, inspirateur de Gandhi, symbolise le passé. Tagore, poète et humaniste que Gandhi reconnaissait comme seule autorité morale en vie, représente le présent. Martin Luther King, considéré comme un Gandhi américain par Glass, incarne le futur. A travers ces trois personnages historiques l'œuvre de Philip Glass retrace la pensée et la vie d'un homme qui changea le monde : Gandhi.

Décrite par The Times of London comme « un chef-d'œuvre d'intensité théâtrale », la mise en scène de Phelim McDermott et Julian Crouch marquera l'histoire de l'Opéra. Fantasque, audacieuse, leur production est en somme une remarquable symbiose entre le son et l'image. Gandhi est interprété par le ténor Richard Croft, époustouflant dans cette œuvre intégralement chantée en sanscrit. A ses côtés, la soprano Rachelle Durkin, le baryton Kim Josephson et le baryton-basse Alfred Walker complètent le casting.

Compositeur minimaliste, Philip Glass a signé une partition sans cuivre ni percussion afin de se concentrer sur des timbres mélangés, comme si l'orchestre était un orgue. Il en résulte une œuvre très personnelle mais qui n'est pas sans référence aux compositeurs du passé. Satyagraha est le second volet de la trilogie des portraits qui a pour but de décrire des personnages qui changèrent le monde.

En projetant, en direct du Metropolitan Opera de New York, cet opéra ineffable interprété par une production surprenante, c'est un véritable cadeau qu'offrent les cinémas Gaumont et Pathé à leurs spectateurs. Une fois de plus, des conditions exceptionnelles de son et d'images sont mises en place pour donner au public la sensation de se trouver réellement dans la salle du célèbre Opéra de New York. Le son en 5.1 et les prises de vue réalisées par 10 caméras rendent le spectacle plus vrai que nature. A cela s'ajoute le confort des salles et la qualité des prestations des cinémas Gaumont et Pathé. Toutes les conditions sont réunies pour que les spectateurs des cinémas Gaumont et Pathé vivent une soirée inoubliable.

Satyagraha est le quatrième opéra projeté en direct dans les cinémas Gaumont et Pathé depuis l'une des plus grandes maisons d'opéra au monde. Il succèdera à la projection de Siegried de Richard Wagner programmé le samedi 5 novembre à 17h et précèdera celle de Rodelinda, le célèbre opéra de Georg Friedrich Haendel, le samedi 3 décembre à 18h30.

Pratique

La saison opéra du Metropolitan Opera de New York est proposée au tarif de 28€ la représentation, 21€ pour les étudiants, un « forfait live » de 3 représentations à 75€ ou de 6 représentations à 138€ et la saison complète à 220€ pour 11 représentations. Elle entre dans le cadre de la saison lyrique 2011-2012 présentée depuis le 9 octobre dans les cinémas Gaumont et Pathé. En plus des représentations du Metropolitan Opera, les spectateurs peuvent découvrir, en direct, les plus beaux Ballets du Bolchoï et de l'Opéra national de Paris. Ainsi, La Source de Ludwig Minkus et Leo Delibes sera projeté dans les cinémas Gaumont et Pathé, depuis le Palais Garnier, le vendredi 4 novembre à 19h30 et le Ballet La Belle au Bois Dormant de Piotr Ilitch Tchaikovski sera diffusé le dimanche 20 novembre à 16h, en direct du Théâtre Bolchoï.
Informations et réservation sur www.cinemasgaumontpathe.com


Pierre Aimar
Mercredi 2 Novembre 2011
Lu 960 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22










Inscription à la newsletter