Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



« Salle des Fêtes » de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, au Théâtre de La Criée (Marseille), du 12 au 16 Avril 2011, vu par Philippe Oualid

En France, tout le monde connaît Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff qui ont réalisé pour la télévision la série de sketches des Deschiens, qui dirigent l'Opéra Comique, mais qui ont aussi remarquablement restauré l'oeuvre cinématographique de Jacques Tati.


« Salle des Fêtes », créé au théâtre de Nîmes en 2008, est un spectacle bien rodé qui décrit à partir de nombreux gags irrésistibles, l'univers des animateurs de soirées pour personnes âgées ou handicapées, au fin fond de la province française. C'est dans un univers de gadgets automatisés des années soixante, la satire d'un groupe de doux dingues qui comptent sur l'imbécillité heureuse de leur public villageois pour faire passer des numéros de variétés minables, du disco ou des tubes de Nonoletta, de Nana Mouskouri ou de Joan Baëz, et qui suscitent constamment, par leur comportement, un comique de situation digne des burlesques américains ou de Tati.
Ici d'ailleurs, la pantomime règne, les paroles dont le sens direct n'a guère d'importance sont considérées comme des bruits, et la silhouette du personnage dégingandé, ahuri et bafouilleur de Jour de fête se retrouve dans le jeu merveilleux de Pascal Ternisien.
Ce spectacle qui dure une heure trente à peine fait défiler, à toute allure, des séquences inénarrables où le hippie de la batterie et du synthétiseur (Gaël Rouilhac), la femme de ménage (Tiphanie Bovay-Klameth), la gardienne du hangar-salle des fêtes (Donatienne Michel-Dansac), le danseur gay (David Déjardin), la chanteuse de folk songs (Catherine Gavry) et le facteur de la Poste (Hervé Lassïnce) rivalisent de talent dans la mise en dérision des clichés stupides qu'ils représentent en les exploitant à fond. C'est peu dire que l'on meurt de rire du début à la catastrophe finale.
« Salle des Fêtes » a été longuement ovationné à Marseille, et l'on se fait un plaisir d'annoncer à nos lecteurs que Macha Makeïeff prend la direction du TNM La Criée à partir du 1er Juillet 2011.
Philippe Oualid


Pierre Aimar
Mercredi 13 Avril 2011
Lu 571 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément