Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




« Prohibition » de Nicolas Daubanes à la V.R.A.C., Millau, du 13 février au 31 avril 2016

Trentième exposition proposée par la V.R.A.C. « Prohibition » de Nicolas Daubanes occupera du 13 février au 31 avril 2016, l'espace de la célèbre vitrine sise au pied du Beffroi – maintenant bien ancrée dans les références culturelles du sud-aveyron et bien au delà.


« Prohibition » de Nicolas Daubanes à la V.R.A.C., Millau, du 13 février au 31 avril 2016
Pour Nicolas Daubanes, le travail de l'artiste – le processus comme l'oeuvre accomplie - incarne le principe même de résistance. Face à une oppression, déshumanisante – processus décrit clairement et durement par Robert Antelme dans « L'espèce humaine » - elle vise à conserver, au travers des épreuves et des situations les plus destructrices, la flamme du désir humain, dans toute son individualité et sa force créatrice.
Daubanes explore et affronte des systèmes d'oppression, des situations destructrices – prison, guerre, maladie, oubli, etc. - et révèle ces germes de résistance qui les contaminent, les combattent. Autant de ferments de transformation, de soulèvement, de retournement par l'intérieur, de subversion, à l'image de l'action de ces bactéries et levures invitées par l'artiste à agir dans l'oeuvre qu'il présentera à la V.R.A.C.
Le désir, cette résistance à la mort, agit comme producteur de plaisir, de jouissance, invente des solutions subversives (plaisir de saboter une machinerie, de démasquer une propagande, de guérir et de survivre à la maladie, de jouir et savourer malgré l'enfermement, de créer des espaces de liberté...) d'une grande ingéniosité, subtiles et ironiques, nourries des moyens du bord.
Capté par l'artiste, il s'incarne dans une mise en oeuvre plastique efficace et jubilatoire, qui résonne d'un rire profond. Cette ivresse érectile, cette joie de vivre absurde, est celle, comme l'écrit Clément Rosset, de l'affirmateur face au nihiliste: « la joie est insondable, et il n'y a pas de peine qui puisse finir par l'effacer ».

L'exposition « Prohibition » sera visible tous les jours, éclairée jusqu'à minuit, à la Vitrine Régionale d'Art Contemporain, Hôtel de Tauriac / Beffroi, rue Droite à Millau.

Le vernissage aura lieu le samedi 13 février à 12h, en présence de l'artiste, qui vous donnera à déguster des pâtisseries réalisées sur le moment, selon une recette apprise auprès de détenus, lors de ses interventions en milieu carcéral.

Pratique



Pierre Aimar
Mardi 9 Février 2016
Lu 199 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter