Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Polyphonies oubliées, Faux-bourdons français, XVIe - XIXe siècles, par l'Ensemble Gilles Binchois, sortie le 2 décembre chez Aparté

Faux-bourdons français, XVIe - XIXe siècles. Le chant des églises d’autrefois, Plain-chant polyphonique français du 16e au 19e siècle.


Polyphonies oubliées, Faux-bourdons français, XVIe - XIXe siècles, par l'Ensemble Gilles Binchois, sortie le 2 décembre chez Aparté
Depuis le Moyen Âge jusqu’au milieu du 19e siècle et, dans certains cas, jusqu’au concile de Vatican II, le plain-chant a été chanté en polyphonie dans toute l’Europe selon des modalités extrêmement variables. Il n’est pas exagéré de dire que pendant des siècles, il a représenté l’image sonore qui identifiait la musique d’église pour les fidèles. Le faux-bourdon a été un moyen par lequel les chanteurs embellissaient la mélodie de plain-chant dans le but de solenniser l’office divin.
Pour faire revivre ces musiques, il fallait notamment prendre la mesure, puis assimiler la part importante d’oralité de ces « manières de chanter le plain-chant », une simple exécution des sources écrites ne permettant pas de retrouver les charmes et les beautés des faux-bourdons conservés. La réponse apportée par Dominique Vellard a été de travailler pendant toute la durée du projet avec un même groupe de chanteurs, afin de mettre en place des réflexes collectifs propres à saisir la spécificité des faux-bourdons.

Ce double disque résulte ainsi d’un travail de quatre ans, au cours desquels plusieurs milliers d’exemples ont été repérés, tant manuscrits qu’imprimés. La sélection proposée rend compte de la variété et de la diversité du plain-chant polyphonique français sur une période de quatre siècles.
Enregistré en Septembre 2011 à l'Eglise de Mont St Jean (21), et du 21 au 23 avril 2012 Chapelle Saint-Anne, Toulouse

L’Ensemble Gilles Binchois, portrait

Après plus de trois décennies d'activité, l’Ensemble Gilles Binchois garde le même enthousiasme pour défendre les répertoires du Moyen-Âge et de la Renaissance et la longue tradition de la musique d'église jusqu'au XIXe siècle.
Ses réalisations ont octroyé à l'ensemble une place essentielle dans l'histoire de l'interprétation et dans la diffusion de ces répertoires. À partir de cette vaste expérience, il s'est ouvert à d'autres répertoires comme la musique du premier baroque français et italien (Gesualdo, Monteverdi, le siècle de Louis XIII…), dans une interprétation nourrie de sa large expérience de la polyphonie et les monodies médiévales qui lui permettent d'établir des ponts et de dialoguer avec d'autres cultures (Inde, Maroc, Iran, Espagne).

L’ensemble développe d’importants projets dans le cadre d’une résidence à l’Abbaye du Thoronet, tandis qu'en région Bourgogne, et en particulier à Dijon, sont valorisés des programmes en relation avec le patrimoine. Il se produit régulièrement partout en Europe, de l’Estonie à l’Espagne et de l’Écosse à l’Ukraine, ainsi qu'au Maroc, en Inde, en Malaisie, aux États-Unis, en Amérique du Sud …
L’Ensemble Gilles Binchois est conventionné par le Ministère de la culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne- et soutenu par le Conseil Régional de Bourgogne et la Ville de Dijon.

Ensemble Gilles Binchois – Dominique Vellar, direction
David Sagastume, contreténor
François Roche, ténor
Dominique Vellard, ténor
Cyprien Sadek, baryton
Joel Frederiksen, basse
Saori Sato, orgue
Bernard Fourtet, serpent
Maîtrise de Toulouse – Mark Opstad, direction

Dominique Vellard

Depuis 1979, Dominique Vellard a inspiré et mené les destinées de l'ensemble Gilles Binchois, plus de trente années de recherches et de concerts qui ont généré la création de quelques-uns des enregistrements essentiels dans le domaine de la musique médiévale et des débuts de la Renaissance.
Sa passion pour la musique, allant du chant grégorien au XVIIe siècle, s'est manifestée dès son enfance, au sein de la Maîtrise de Notre-Dame de Versailles. Depuis une quinzaine d'années, il a développé un grand intérêt pour d'autres répertoires, grâce à la rencontre de musiciens de tradition indienne, marocaine, iranienne, espagnole ou bretonne. Comme compositeur, il puise dans son expérience et son intérêt pour les monodies et les polyphonies de l'Occident comme pour les traditions plus lointaines. Il est professeur à la Schola Cantorum Basiliensis depuis 1982 et assure la direction artistique des Rencontres internationales de musique médiévale du Thoronet depuis leur création en 1991. Dominique Vellard a plus de cinquante enregistrements à son actif, dont une quarantaine à la tête de l’Ensemble Gilles Binchois.


Pierre Aimar
Mercredi 26 Novembre 2014
Lu 135 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 78





Inscription à la newsletter