Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Paul Poiret, un créateur multiple au Musée International de la Parfumerie de Grasse jusqu'au jusqu’au 30 septembre 2013

Paul Poiret est le premier couturier à créer sa propre maison de parfumerie en 1911 : les Parfums de Rosine. Précurseur, il ouvre pour les maisons de couture de nouvelles perspectives car le parfum devient enfin partie intégrante de la garde-robe.


Musée international de la Parfumerie de Grasse © DR
Musée international de la Parfumerie de Grasse © DR
Dans l'exposition de Grasse est révélée la quasi-totalité des parfums créés par Paul Poiret dont l’univers mystérieux, souvent incantatoire est également restitué à travers ses autres créations (objets publicitaires, vêtements, cosmétiques, etc.).
Grâce à des dispositifs interactifs qui mettent en éveil les sens, les visiteurs seront à même d’apprécier pleinement les créations de ce "couturier-parfumeur" hors-norme qu'a été Paul Poiret.

Paul Poiret, la vie d’un homme
Embauché comme dessinateur de mode chez Doucet en 1898, il travaille chez Worth avant d’ouvrir sa maison de couture en 1903 : il habille Réjane. Premier couturier à supprimer le corset, il devient le pionnier de l'émancipation féminine.

En 1910 Poiret suit la tendance orientaliste puis lance les Parfums de Rosine et les Ateliers de Martine du nom de ses deux filles. « Poiret le magnifique » connaît le triomphe s’inspirant de ses voyages en Orient et en Russie pour de nouvelles tendances.
Son étoile commence à pâlir après la guerre car la clientèle le délaisse pour un style plus épuré. Il meurt pauvre et oublié en 1944. J.A.

Visiter les jardins du MIP, le Jardin où naissent les Parfums...
Dans ce pays provençal au charme discret avec la ville des parfums comme capitale, le Pays Grassois constitue le plus beau balcon de la Côte d’Azur. Là se trouvent l’écrin du Mip et les jardins où l’on cueille en mai, la rosa centifolia, source de senteurs inestimables.
Des champs entiers de plantes à parfum sont depuis longtemps cultivées dans le Pays de Grasse, et les Jardins du Musée International de la Parfumerie sont maintenant devenus le conservatoire des plantes à parfum et demeurent un espace naturel témoin du paysage olfactif et du jeu des diverses senteurs produites par ces terres riches.
Ces jardins botaniques proposent une promenade délicieuse et parfumée parmi les champs de roses (de mai), de jasmin, d’orangers, de tubéreuses, de violettes. Des parfums vont en naître, Fragonard, Galimard, Molinard, Gaglewski, Bouchara, Le Mas des Parfums, et Florihan…
Jacqueline Aimar

Pratique

Conservation des Musées de Grasse
2 boulevard du Jeu de Ballon
06130 Grasse

Accueil : 33+(0)4 97 05 58 00
Billetterie / Informations pratiques mip : 33+(0)4 97 05 58 11


Afficher Musée International de la Parfumerie sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Lundi 10 Juin 2013
Lu 116 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter