Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Paris Tableau, premier salon international de la peinture ancienne, du 4 au 8 novembre au Palais de la Bourse de Paris

Paris Tableau, premier salon international de la peinture ancienne, ouvrira ses portes au Palais de la Bourse de Paris du 4 au 8 novembre prochain. Paris Tableau a été créé par dix marchands de tableaux parisiens qui ont souhaité transmettre la passion qu’ils ont pour leur métier


Claude-Joseph Vernet (Avignon, 1714 – Paris, 1789) Une crique près de Naples avec un château et des pêcheurs Huile sur toile. 63,3 x 98,8 cm. Présenté par Charles Beddington Ltd
Claude-Joseph Vernet (Avignon, 1714 – Paris, 1789) Une crique près de Naples avec un château et des pêcheurs Huile sur toile. 63,3 x 98,8 cm. Présenté par Charles Beddington Ltd
Au coeur de l’Europe, Paris est une capitale culturelle, au patrimoine incomparable, l’un des principaux centres du marché de l’art et la seule ville au monde mêlant richesse et diversité des acteurs du marché. Pour cette première édition, vingt galeries parmi les plus prestigieuses au monde, venant de Paris, Rome, Madrid, Londres, Zurich, Amsterdam ou encore de New York se retrouveront au sein du célèbre Palais de la Bourse. Facile d’accès et doté d’un vaste parking, cet ancien temple de la finance se situe au coeur du milieu de l’art parisien, à proximité de l’Opéra, de l’Hôtel Drouot, de la Bibliothèque Nationale et du musée du Louvre.

Un salon consacré à la peinture ancienne
Pour la première fois, un espace sera uniquement dédié à la peinture ancienne du Moyen Âge au Second Empire, réunissant des noms tels Brueghel l’Ancien, Jacopo Bassano, François Clouet, Horace Vernet ou Canaletto… Salon convivial, doté d’un plan en forme de «T» où chaque exposant disposera d’un stand de 35 m2 environ, Paris Tableau offrira un parcours au travers des époques, mais aussi des écoles de la peinture ancienne. Il permettra aux collectionneurs et aux conservateurs de choisir parmi des oeuvres prestigieuses, quelquefois inédites, comme aux amateurs de rencontrer et échanger avec des professionnels passionnés.

Un salon au programme ambitieux
En l’espace d’une semaine, Paris Tableau présentera le condensé de ce que le marché de la peinture ancienne peut offrir de meilleur sur le plan international. Vitrine de l’excellence, Paris Tableau permettra de saisir les futures tendances du marché de l’art. En outre, parce que qui dit tableau dit cadres, deux marchands de cadres parisiens renommés ont été invités à présenter une sélection de leurs plus belles pièces. Paris Tableau proposera aussi une approche différente de la peinture par le biais d’une exposition consacrée à l’Envers du tableau. Cette thématique sera relayée au musée du Louvre par la présentation d’un «Tableau du Mois » et par un parcours à travers les salles. Ainsi, une trentaine de tableaux au revers original seront signalés grâce à un double cartel expliquant la particularité de l’oeuvre..

Jeff Koons prête des œuvres majeures à Paris Tableau

Le célèbre artiste contemporain américain Jeff Koons va prêter trois tableaux de maîtres anciens à Paris Tableau, le premier salon international consacré à la peinture ancienne qui se tiendra du 4 au 8 novembre 2011 au Palais de la Bourse à Paris. Ce nouvel événement est organisé par dix galeristes parisiens qui ont invité dix de leurs plus importants collègues de Londres, Amsterdam, Zurich, Rome, Madrid ou New York à se joindre à eux.

Jupiter et Antiope ou Venus et un satyre par Nicolas Poussin (1584-1665), Jeune fille aux petits chiens de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) et Femme nue ou Femme avec un perroquet par Gustave Courbet (1819-1877) sont les trois magnifiques tableaux provenant de la collection Jeff Koons qui seront exposés à Paris.

Comme de nombreux autres artistes d’avant garde, Koons puise son inspiration chez les maîtres anciens et est passionné par l’histoire de l’art. Né à York en Pennsylvanie en 1955, il peignait des copies de tableaux anciens qu’il vendait depuis la boutique de meubles de son père avant de partir étudier l’art à Baltimore et Chicago. Il a collectionné tout au long de sa carrière, acquérant des oeuvres d’artistes contemporains majeurs, mais il s’est tourné récemment vers la peinture ancienne et du 19ème siècle. Ces trois séduisantes toiles ainsi que la plupart des oeuvres de la collection Koons témoignent d’un intérêt pour le corps féminin et l’érotisme qui se retrouve dans les propres oeuvres de l’artiste.

Jupiter et Antiope ou Venus et un satyre de Poussin n’a pas été exposé depuis plus d’un siècle. Le grand amateur G.F. Waagen l’a décrit comme « un excellent tableau de Nicolas Poussin » dans son Trésors de l’art en Grande Bretagne publié en 1854 et le tableau fit partie d’une importante exposition à Manchester trois ans plus tard. C’est Poussin à son plus haut degré de séduction et délibérément charnel. Une femme nue allongée contre un arbre dans un paysage se couvre les yeux de son bras. Un satyre nu et corné a aperçu la belle endormie et fait taire Cupidon qui s’approche en préparant ses flèches. La scène est plongée dans une pénombre rosée interrompue par un fort rai de lumière qui éclaire le point focal de l’inspiration et l’imagination, ses jambes ouvertes.

La jeune fille aux petits chiens de Jean-Honoré Fragonard est documentée pour la première fois dans la collection de Louis François Prault (1734-1806), imprimeur du roi. Le tableau fut vendu aux enchères à Paris avec son pendant le 27 novembre 1780. Prault possédait six tableaux de Fragonard, tous de format ovale et exécutés autour de 1770. Fragonard représenta à plusieurs reprises des jeunes femmes légèrement vêtues jouant avec leurs animaux de compagnie dans les années 1770. La peinture exposée à Paris Tableau, dans laquelle la jeune fille fixe directement son regard vers le spectateur en tenant les deux chiens près de sa poitrine dévoilée, possède une sensualité à la fois douce et ambivalente. L’oeuvre est caractérisée par une touche vibrante, un sens fluide du mouvement et le coloris opalescent que Fragonard maîtrisait alors pleinement.

Peinte quand Courbet était au sommet de son art, Femme nue fait partie d’une série de tableaux majeurs, des nus réalisés dans les années 1856-66 et qui furent controversés à l’époque. La série compte une Femme au perroquet aujourd’hui au Metropolitan Museum de New York et pour laquelle Femme nue est une étude achevée et signée, ainsi que Le Sommeil au Musée du Petit Palais à Paris et le célèbre tableau L’Origine du monde au Musée d’Orsay à Paris. Femme nue est le dernier nu de Courbet de cette période qui soit encore en mains privées. Il fut peint au moment où les superbes portraits de l’artiste et ses audacieux nus grandeur nature commençaient à connaître le succès. Dans une pose étonnante, la tête rejetée vers l’arrière et ses cheveux bruns ondulés étalés au bas de la composition, le jeune modèle dégage une présence physique extraordinaire. La virtuosité de Courbet dans le rendu de la lumière et des chairs, le demi sourire de la jeune fille, ses joues colorées et sa pose de sirène séduisent le spectateur. Le modèle est certainement Jo Hifferman dont Courbet admirait la beauté et la riche chevelure ondulée. Jeune femme d’origine irlandaise, elle était la maîtresse et le modèle de l’artiste américain James Abbot McNeill Whistler (1834-1903) qui travailla en Angleterre.
Ces trois fascinants tableaux seront un des temps forts de Paris Tableau, le nouvel événement artistique qui promet d’être un moment incontournable du calendrier de l’automne.

Les galeries

Les galeries françaises

Didier Aaron & Cie
118, rue du Faubourg-Saint-Honoré – 75008 Paris

Galerie Canesso
26, rue Laffitte – 75009 Paris

Eric Coatalem
93, rue du Faubourg-Saint-Honoré – 75008 Paris

Haboldt & Co
70, rue du Faubourg-Saint-Honoré – 75008 Paris

Jean-Francois Heim
134, rue du Faubourg-Saint-Honoré – 75008 Paris

De Jonckheere
100, rue du Faubourg-Saint-Honoré – 75008 Paris

Jacques Leegenhoek
35, rue de Lille – 75007 Paris

Galerie Giovanni Sarti
137, rue du Faubourg-Saint Honoré – 75008 Paris

Talabardon & Gautier
134, rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris

Galerie Claude Vittet
Le Louvre des Antiquaires
2, place du Palais Royal – 75001 Paris

Les galeries internationales

Espagne
Galeria Caylus

Lagasca 28 – 28001 Madrid

Etats-Unis
Adam Williams Fine Art & Åmells

24 East 80th Street – New-York NY 10075

Grande-Bretagne
Charles Beddington Ltd

16 Savile Row – Londres W1S 3PL

Derek Johns Ltd
12 Duke Street, St James’s – Londres SW1Y 6BN

Stair Sainty Gallery
38 Dover Street – Londres W1S 4NL

The Weiss Gallery
59 Jermyn Street – Londres SW1Y 6LX

Italie
Galleria Cesare Lampronti

174-175 Via del Babuino – 00187 Rome

Pays-Bas
Kunsthandel P. De Boer

Herengracht 512 – 1017 CC Amsterdam

Noortman Master Paintings
Van Eeghenstraat 82 – 1071 GK Amsterdam

Suisse
David Koetser Gallery

Talstrasse 37 – 8001 Zurich

Pratique

ENTRÉE
15 € (catalogue compris)
SITE INTERNET
www.paristableau.com
Palais de la Bourse
Place de la Bourse
Paris 2ème, France
Horaires d’ouverture : du 4 au 8 novembre de midi à 20h, nocturne le 7 novembre jusqu’à 22h.


Pierre Aimar
Mardi 6 Septembre 2011
Lu 2193 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter