Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Michael Kohlhaas, l’homme révolté, d’après la nouvelle de Heinrich von Kleist, avec Gilbert Ponté, Théâtre Essaïon, Paris, du 7 mars au 27 juin 2017

« Jusqu'à sa trentième année, cet homme extraordinaire aurait pu passer pour le modèle du bon citoyen. En un mot, le monde aurait béni sa mémoire sans les circonstances qui l'amenèrent à pousser à l'excès une seule vertu, le sentiment de la justice, et en firent un brigand et un meurtrier. » Heinrich von Kleist


Dans son nouveau seul en scène (création 2015), Gilbert Ponté fait revivre l’épopée d’un homme, honnête père de famille qui, confronté à une injustice, devient une terreur sanguinaire.
Michael Kohlhaas, l’homme révolté livre le récit d’un homme qui ne peut pas compter sur des richesses ou sur un titre illustre pour faire valoir ses droits. Une fois passée sa confiance naïve en la nature humaine et dans les outils légaux mis à sa disposition pour réparer son préjudice, il se mue en champion de la Justice, insensible aux charmes du pouvoir usurpé ou de la vengeance. Il incarne alors le refus de l’ordre établi, ce qui terrifie les puissants bien plus que les incendies et les pillages. L’enjeu initial de sa quête s’efface et cède la place à l’obsession puis, pour finir, au soulagement lorsqu’apparaît l’opportunité de rendre les armes et de retrouver les sentiers bien tracés du Droit.

Comédien/conteur, Gilbert Ponté interprète tous les personnages de l’histoire par la seule puissance du geste et de la parole. Il réussit ainsi à faire ressentir la révolte d’un homme, sa fureur et sa dérive. Une dérive oh combien d’actualité.

Comédien. Depuis plus de 20 ans, Gilbert Ponté travaille d'une manière toute personnelle le spectacle solo. Au fil des ans, il a créé son style de narration qui se rapproche du "théâtre récit" qu’on trouve spécifiquement en Italie, et dont il existe peu d'équivalent en France. Il s'agit de spectacles populaires et didactiques dont l'initiateur fut Dario Fo. Le comédien y affirme un corps parlant dans un espace vide.

Conteur. La démarche artistique de la La Birba Cie qu’il dirige, s'est développée autour de son travail artistique et de ses nombreuses créations seul en scène, par exemple : "La ferme des animaux" d’après George Orwell, fable politique et rude diatribe contre les totalitarismes ; "L'Enfant de la cité" de Gilbert Ponté, spectacle qui raconte l'immigration des italiens d'après-guerre ; "Francesco, le Saint jongleur François" d’après Dario Fo, qui décrit la vie de Saint-François d’Assise. "Michael Kohlhaas, l’homme révolté" d’après une nouvelle de Heinrich Von Kleist, la dernière création solo de Gilbert Ponté, qui traite de la justice, s’inscrit dans cette continuité.

Metteur en scène. Dans ses seul en scène, Gilbert Ponté privilégie de plus en plus l’espace vide, qui permet à l’acteur d’utiliser toutes les potentialités de son corps et de sa voix au service du récit, de l’histoire.
Cette démarche se retrouve également quand, avec sa compagnie La Birba Cie, il met en scène les grands textes du répertoire (Molière, Racine, Feydeau, etc.). Une attention particulière est alors apportée au jeu du comédien et à son implication corporelle dans l'espace.

Auteur. Cette démarche artistique a amené La Birba Cie à aborder le théâtre contemporain en créant des textes de Gilbert Ponté ("La dernière nuit de Molière" en 2013 ; "Chrysalide" en 2015 ; "Souviens-toi du futur" en 2016) qui permettent à la Compagnie de parler de l'aujourd'hui, tout en préservant les fondamentaux : espace, corps et silences.

Pratique

Gilbert Ponté seul en scène
Adaptation : Marco Baliani, Remo Rostagno
Traduction : Olivier Favier

Théâtre de l'Essaïon
le lundi et le mardi à 19 h 45 du 7 mars au 27 juin 2017
durée du spectacle 1 h10



Pierre Aimar
Lundi 6 Février 2017
Lu 126 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter