Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les Marchands de Joël Pommerat, Théâtre de La Criée, Marseille, par Philippe Oualid


Les Marchands © Elisabeth Carecchio
Les Marchands © Elisabeth Carecchio
Dans Les Marchands(spectacle créé en 2006), Joël Pommerat expérimente une nouvelle forme de dramaturgie en faisant raconter pendant une heure quarante cinq, par la voix off d'une narratrice, l'histoire abracadabrante d'une ouvrière à la chaîne des usines Norsilor, mise au chômage à la suite d'une explosion, tandis que sur le plateau se déroulent simultanément une succession de scènes muettes représentant par la pantomime une série d'actions de sa vie quotidienne évoquées dans le récit.Privés de parole, les artisans du spectacle réalisent une série de tableaux très visuels, entrecoupés de nombreuses fermetures au noir, en prenant des poses, en luttant au corps à corps, en dépassant parfois les situations triviales pour figurer des phénomènes paranormaux d'apparitions de défunts sur les meubles ou les murs du décor, en émettant aussi de temps à autre des grognements indistincts plus ou moins ridicules...

A la longue, le procédé devient fastidieux, agaçant, insupportable.
L'atmosphère onirique et l'univers hallucinatoire créés par les effets de lumières s'imprégnent de gratuité, et le spectateur se demande si l'exploration indéniablement esthétique et poétique d'un tel projet peut vraiment s'accommoder théâtralement, dramaturgiquement, de la formule proférée par la voix off : « Nous sommes des marchands de notre propre vie ».
Philippe Oualid

Les Marchands de Joël Pommerat
Mise en scène de l'auteur
Théâtre de La Criée (Marseille), du 13 au 16 Février 2014


Pierre Aimar
Vendredi 14 Février 2014
Lu 38 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter