Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les Liaisons Dangereuses, mis en scène par John Malkovich, Théâtre de l'Atelier, Paris, jusqu'au 30 juin 2012

L'histoire: Le monde change sans cesse mais la nature humaine, elle, reste toujours la même. A l’époque de Choderlos de Laclos, c’est par lettres que s’échangeait la correspondance amoureuse. Puis le téléphone est arrivé et les amoureux ont cessé de s’écrire. Aujourd’hui, le développement d’internet, des SMS et des réseaux sociaux ont provoqué un formidable retour de l’écrit dans les relations amoureuses.


Les Liaisons Dangereuses, mis en scène par John Malkovich, Théâtre de l'Atelier, Paris, jusqu'au 30 juin 2012
Auteur: d' après Choderlos de Laclos . Adaptation pour le théâtre Christopher Hampton
Mise en scène: John Malkovich
Avec: Sophie Barjac, Jina Djemba, Rosa Bursztejn, Lazare Herson-Macarel, Mabô Kouyaté, Yannik Landrein, Pauline Moulène, Julie Moulier, Lola Naymark.

C’est à partir de cette nouvelle façon qu’ont les jeunes (surtout) de communiquer entre eux, que John Malkovich a choisi de proposer une mise en scène tout à fait inédite. Sur plateau nu, sans décor, avec juste quelques meubles de toutes époques. C’est une troupe de jeunes acteurs qui incarnera sous nos yeux les personnages mythiques de Choderlos de Laclos. En jeans et baskets avec, çà et là, quelques vestes, coiffures et corsets qui rappellent le 18ème siècle, portables à la main et tablettes dans le sac, ils vont rejouer les multiples intrigues de l’œuvre « Les liaisons dangereuses ».

Le souhait de John Malkovich a été de choisir des jeunes acteurs, encore à l’aube de leurs carrières professionnelles. Il faut en effet rappeler que les personnages imaginés par Choderlos de Laclos avaient entre 25 à 28 ans à l’époque.

Plus de 300 jeunes élèves des Conservatoires et Cours d’art dramatique lui ont été présentés par un casting director : Justine Heynemann. Auditionnés sur plusieurs jours, ceux qui ont été retenus sont autant de révélations artistiques avec lesquelles il faudra désormais compter. La diversité de leurs origines, l’originalité de leur talent et la modernité de leur jeu sans artifice, surprendra sans doute.

Mais, tout en respectant la beauté de la langue française du 18ème siècle, leur création de Valmont, Tourvel, Merteuil, Volange, Danceny ne manquera pas de séduire aussi bien la génération « Facebook » que les fidèles de la tradition romanesque.

C’est là le défi que John Malkovich a choisi de relever.

"Le concept de cette mise en scène m’est venu des expériences et des observations que je me suis faites en admirant tous ces jeunes et talentueux acteurs et actrices qui ont passé nos auditions longues, difficiles et tellement enrichissantes. J’ai adoré les regarder travailler, et j’ai adoré les voir regarder les autres travailler. C’est durant ce processus que j’ai réalisé que je pouvais monter cette pièce en me reposant seulement sur le texte et sur les émotions que les acteurs y amèneraient. J’espère avoir bien appris les leçons qu’ils m’ont enseignées, et que la manière choisie pour exprimer ce qui a été acquis, est digne d’eux." John Malkovich, Paris, décembre 2011.


commander_100x30_01.gif


THEATRE DE L'ATELIER
1 Place Charles Dullin
75018 PARIS 18


Pierre Aimar
Mardi 21 Février 2012
Lu 714 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter