Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le retour des ténèbres. L'imaginaire gothique depuis Frankenstein, Musée Rath, Genève, jusqu'au 19 mars 2017

Genève célèbre le bicentenaire de cette «année sans été» qui donna naissance, sur les rives du lac Léman, aux mythes du vampire et de la créature du Dr Frankenstein.


Frankenstein est considéré aujourd’hui comme le roman fondateur du gothique moderne. À partir de l’ouvrage de Mary Shelley, le genre va évoluer et ses éléments particuliers s’adapteront aux différentes périodes. Sa grande plasticité, son habilité à muter de manière répétée pour refléter les angoisses du moment, ont permis à l’imaginaire gothique de persister jusqu’à nos jours, plus de 250 ans après son invention.
Depuis l’apparition de la créature du Dr Frankenstein et du vampire moderne au début du XIXe siècle, diverses angoisses de la société occidentale ont trouvé à s’incarner dans ces figures monstrueuses. Plus généralement, depuis l’invention du genre gothique en littérature, les artistes et les écrivains ont fait appel à ses conventions pour exprimer les grands traumatismes sociaux (les guerres européennes et mondiales, celles d’Algérie et du Viêt Nam, l’Holocauste, la bombe atomique, le SIDA), les changements générateurs d’inquiétudes (sécularisation, industrialisation, émancipation des femmes, des personnes de couleur et des populations colonisées), ainsi que les troubles psychologiques et les sentiments douloureux de l’individu moderne (solitude, aliénation, exclusion…).

En cette année de bicentenaire, l’exposition organisée par les Musées d’art et d’histoire au Rath prend comme point de départ Frankenstein et The Vampyre, ainsi que Darkness, un poème de Lord Byron composé en juillet 1816 et inspiré par les conditions météorologiques « apocalyptiques » de cet été. Le parcours débute par une immersion dans un contexte rappelant le salon de la villa Diodati et évoquant les échanges entre les jeunes intellectuels anglais en villégiature, notamment à travers des textes lus en français et en anglais. Cette première partie aborde également le thème du climat et des
phénomènes météorologiques extrêmes comme sources d’inspiration des artistes du XVIIIe au XXIe
siècle. Elle évoque en outre l’influence que Byron et son œuvre ont exercée sur les artistes anglais et français au XIXe siècle et examine les origines de la littérature de terreur et de l’art d’inspiration fantastique.

La seconde partie de l’exposition propose un parcours à travers l’art et la littérature de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Elle met en lumière les éléments et les thématiques gothiques dans le travail d’une centaine d’artistes et d’écrivains internationaux, par le biais de peintures, gravures, dessins, photographies, sculptures, objets, vidéos et films. Les œuvres littéraires sont présentées sous forme d’éditions originales, de rééditions ou de traductions intéressantes, de livres d’artistes et de textes lus.
L’exposition comprend des prêts importants provenant des États-Unis, du Canada et de différents pays européens. Le Musée d’art et d’histoire a également puisé dans ses riches collections de beaux- arts et d’arts appliqués et présente certaines œuvres qui n’ont plus été montrées au public depuis de très nombreuses années.

Commissaires de l’exposition
Justine Moeckli, assistante conservatrice, Musées d’art et d’histoire
Konstantin Sgouridis, artiste

Avec le généreux soutien de Barclays Bank (Suisse) SA, partenaire principal, et la participation de la Fundación Juan March et la Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature

Pratique

Musée Rath
Place Neuve - 1204 Genève
Ouvert de 11 à 18 heures, deuxième mercredi du mois de 11 à 19 heures
Fermé le lundi
Entrée : CHF 15.- / CHF 10.- Libre jusqu’à 18 ans et le premier dimanche du mois



Pierre Aimar
Mardi 7 Février 2017
Lu 92 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter