Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le Safari de Peaugres présente ses nouveautés 2017

Le Safari de Peaugres, plus grand parc animalier de la région Rhône-Alpes, ouvre ses portes le 11 février pour une toute nouvelle saison riche en nouveautés. Parmi elles, un tout nouvel espace consacré aux plus petits singes de la planète, deux nouveaux pensionnaires originaires d'Amérique du Sud


©Arthus Boutin - Safari de Peaugres
©Arthus Boutin - Safari de Peaugres

Le safari de Peaugres : un écrin de nature dédié à la vie animale

Le Safari de Peaugres, parc animalier créé en 1974 par le Comte Paul de La Panouse se situe à moins d’une heure de Lyon, de Saint-Etienne et de Valence.
Privé et non-subventionné, le parc s’étend sur plus de 80 hectares et mêle protection de l’environnement, vision et respect de la vie sauvage. Plus de 1000 animaux originaires de tous les continents cohabitent à Peaugres, évoluant dans de vastes enclos aménagés au plus proche de leur environnement naturel. Primates, carnivores, oiseaux, reptiles…127 espèces différentes accueillent les visiteurs du parc pour un véritable tour du monde animalier.
Le Safari de Peaugres se positionne comme un lieu de sensibilisation à la nature et au monde vivant, rejetant l’idée « d’animal objet ».Construit dans le respect de la nature animale, le parc propose un autre regard sur la nature et le monde qui nous entoure, une nouvelle façon de découvrir, d’apprendre et de transmettre à travers notamment de nombreux dispositifs parmi lesquels panneaux, jeux et animations ponctuelles.

La serre des Minus : rendez-vous avec les plus petits singes du monde

En cette année 2017, le Safari de Peaugres inaugure un tout nouvel espace dédié aux plus petits primates de la planète.
Au coeur d’une serre de verre de 450 m2 et 8 mètres de hauteur, ouistitis pygmées, tamarins lions, tamarins empereurs, tamarins pinchés et sakis évoluent dans une végétation luxuriante.
Entre deux acrobaties, les “Minus” facétieux et joueurs, arpentent leur enclos, constitués notamment d’une cascade tropicale et d’un arbre géant. Les visiteurs ont la possibilité de pénétrer dans ce dernier, se retrouvant immergés au sein de la forêt amazonienne.

Les nouveaux pensionnaires du parc

Le Chien des Buissons
Tête carrée, petites oreilles rondes et nez retroussé, la frimousse du chien des buissons a tout de celle d’une adorable peluche. Son pelage de couleur brun roux sur la tête et brun foncé sur le reste du corps est court et dru. Peu représenté dans les parcs animaliers européens, ce petit canidé au corps allongé et aux pattes courtes, est originaire des zones marécageuses d’Amérique du Sud. C’est un excellent pêcheur, grâce à des petites membranes situées entre ses doigts qui lui permettent de plonger à quelques mètres de profondeur pour attraper les meilleurs poissons. Il vit en meute hiérarchisée d’une dizaine d’individus. Comme chez les loups, seul le couple dominant se reproduit.

Le Coati
Proche cousin du raton-laveur, le coati, qui en langue amérindienne signifie “nez allongé”, est un petit carnivore de la famille des Procyonidés. Son corps longiligne est recouvert d’un pelage touffu marron gris. Sa longue queue annelée sert de balancier à ce grimpeur hors pair. Son museau long et pointu se termine par une petite trompe mobile qui lui permet, en complément de ses pattes toutes équipées de 5 fortes griffes, de gratter le sol à la recherche d’insectes. Le coati a la particularité de pouvoir inverser les articulations de l’os de sa cheville lui permettant de descendre des arbres tête en bas, à la manière des reptiles.

Le Fourmilier (seul représentant de son espèce en Rhône-Alpes)
Le grand fourmilier, également appelé tamanoir, possède une très mauvaise vue qu’il compense avec un odorat très développé. Cet atout lui permet de trouver rapidement termites, fourmis et autres insectes dont il se délecte lors de ses repas. Une fois les insectes localisés, le tamanoir se sert de ses puissantes griffes pour creuser un trou dans lequel il introduit son museau. Sa longue langue collante de 50 cm de long lui sert alors à aspirer les insectes, ne laissant aucune échappatoire à ces derniers.

Février/Mars/Avril Le safari en « zen attitude » !

Des lynx, loups, tigres… arborant leur plus belle fourrure.
Des ours, singes… dans des arbres dépourvus defeuilles.
Des pandas roux en action…
Une lumière bien particulière…Les premiers mois de l’année sont des périodes idéales pour réaliser de belles images au Safari de Peaugres. Cela tombe bien, le parc animalier organise du 11 février au 14avril un concours de photographie sur le thème de la « Zen attitude ».
Plus d’infos sur : www.safari-peaugres.com
Et cerise sur le gâteau, le parc vous fait profiter d’un tarif Ecozen du 11 février au 14 avril 2017 !

Pratique



Pierre Aimar
Samedi 11 Février 2017
Lu 114 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 57



Inscription à la newsletter




Traduction / translate - cliquez sur sélectionner une langue










compteur html