Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le Parc-Musée de la Mine accueille plusieurs expositions de la Biennale internationale du Design 2015 du 12 mars au 12 avril 2015


Parc-musée de la mine © Florian Kleinefenn
Parc-musée de la mine © Florian Kleinefenn

Glass is tomorrow de Lise Coirier

Puits Couriot/ Parc-Musée de la Mine – Salle de l'énergie
Commissariat et scénographie : Lise Coirier, Pro Materia
Glass is Tomorrow transpose le savoir-faire verrier au coeur du design des possibles aux quatre coins de l’Europe et expose une centaine de prototypes issus de six workshops co-créatifs au musée de la Mine. Réinventer les arts du verre par le design : ce n’est plus l’industrie qui conduit . l’innovation mais les hommes qui puisent en eux la force de créer, de s’imprégner de la culture de chaque lieu dans les régions ancr.es dans la tradition verri.re. . la recherche d’un renouveau et d’un futur.

Mine colour our past and future de Dennis Parren

Puits Couriot/ Parc-Musée de la Mine – Salle des pendus
Commissariat et scénographie : Dennis Parren

Le designer néerlandais Dennis Parren proposera . l’occasion de la Biennale une installation lumineuse avec l’aide de LED dans la salle des Pendus du Musée de la Mine, lieu de mémoire du passé minier stéphanois. Il n’y a pas de lumière sans ombre. Dennis Parren est un designer qui travaille aussi bien l’une que l’autre. Il utilise les couleurs pour faire apparaître la lumière, montrant ainsi que la couleur contient véritablement la lumière en son sein.

Luminaries de Studio Glithero

Puits Couriot/ Parc-Musée de la Mine – Salle des compresseurs
Commissariat et scénographie : Studio Glithero (Sarah Van Gameren et Tim Simpson)

Ce qui constitue le fil rouge du travail de Glithero est l’instant o. un produit prend vie. La fascination de Glithero pour cet instant est . la fois amplifiée et inversée dans cette nouvelle installation, intitulée Luminaries. Les designers façonnent des structures aux allures de cages qui, en jouant sur l’interaction entre des surfaces vitr.es et la lumi.re, semblent entourer des sources lumineuses pour les capturer. Tandis qu’il se déplace dans ce paysage lumineux, le spectateur voit émerger une réalité alternative, comme un reflet de la fragilité de nos perceptions et de la délicate tension qui se joue entre le tangible et l’intangible.

« C’est d’abord dehors que tout commence… »

Commissariat : École nationale supérieure d’Architecture de Saint-Étienne
Salle d'exposition temporaire

L’Atlas des paysages résulte d’une expérimentation pédagogique initiée par une équipe d’enseignants architectes de l’école nationale supérieure d’Architecture de Saint-Etienne lors d’un atelier hors les murs : l’Atelier rural. Processus initial d’une recherche collective, l’Atlas associe les singularités didactiques de deux semestres de projets des cycles de Licence et de Master. Pour cela, débutent sans a priori – ni études de documents, ni discours préalables – des explorations au-dehors, trois jours durant. Cette mise en situation . travers la découverte du territoire rural . pied trouve son contrepoint au-dedans, en atelier, avec l’élaboration d’un fond de connaissances partagées : l’Atlas des paysages. Inventer et fabriquer des cartes sous toutes les formes, parfois énigmatiques, proposer des restitutions sensibles d’un monde fragmentaire, cet atlas est le compte-rendu d’une immersion concrète dans les milieux d‘imaginaires partagés.

Infrastructures Positives

Commissariat : École nationale supérieure d’Architecture de Saint-Étienne
Salle d'exposition temporaire

Le dessin comme le destin des villes sont liés à ceux de leurs infrastructures. Diverses ingénieries fabriquent des espaces ; mines, ponts, voies ferrées, gares et autoroutes vont provoquer la ville ancienne. A l’heure d’une course à la mobilité de la part des villes, comment peuvent aujourd’hui s’inventer de nouveaux territoires urbains o. technique et ingénierie offriraient par des infrastructures d’un nouveau type, d’une qualité d’espaces permettant de nombreux usages pour la population ? Des exemples le plus souvent inédits ont été recueillis à travers l’Europe et seront présentés pour la plupart en maquette.

Pratique

Renseignements / réservation
Puits Couriot / Parc-Musée de la Mine
3 Boulevard Franchet d'Esperey
42000 Saint-Étienne
Tel 04 77 43 83 23 /
www.musee-mine.saint-etienne.fr/

Biennale du Design
infobiennale2015@citedudesign.com
Tel 04 77 33 33 27 (de 9h à 12h30)



Pierre Aimar
Mercredi 4 Février 2015
Lu 146 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter