Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le Misanthrope, ou l’atrabilaire amoureux, théâtre Notre-Dame, Avignon Off, du 5 au 27 juillet 2014

La pièce témoigne de la réflexion philosophique que mène Molière sur le rapport de l’homme social et sur la vérité. L’homme est condamné à jouer la comédie, et Alceste n’y échappe qu’en fuyant « ce monde ». Le monde est un théâtre, thème récurrent depuis l’antiquité.


L’auteur y dénonce un mal inhérent à tous, celui de l’amour-propre (qui se dissimule sous le masque des usages). Molière va plus loin que dans Le Tartuffe et Dom Juan, qui fustigeaient un vice apparent, puisqu’ici il s’en prend aux usages sociaux, admis par tous, qui dissimulent mal la méchanceté de l’homme.
Ce chef-d’œuvre témoigne de l’extraordinaire lucidité de Molière, à un moment où il doit faire face à des difficultés, tant sur le plan sentimental que professionnel. À travers les propos d’Alceste et de Philinte, Molière dévoile un conflit intime, propre à beaucoup (et cela quelque soit le siècle) : l’acceptation de la réalité qui s’oppose au rejet des règles sociales.

Mise en scène Laetitia Leterrier
Costumes Mélodie Alves
Musique Germain Dufeu
Vidéos Christophe Deuil et Arthur Perret
Photographies Frédéric Cottel

Alceste, amant de Célimène Hervé Dandrieux
Philinte, son ami Emmanuel Guillon
Célimène Floriane Jourdain
Eliante, sa cousine Sylvia-Maria Alves
Arsinoé, amie de Célimène Anne-Dorothée Lebard
Oronte, amant de Célimène Thomas Grascoeur
Acaste, marquis Thomas Grascoeur
Clitandre, marquis Adrien Cohen

théâtre Notre-Dame
13-17 rue du collège d'Annecy


Pierre Aimar
Samedi 12 Juillet 2014
Lu 292 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter