Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




La Maison de la Vache qui rit à Lons-le-Saunier (Jura) ouvre ses portes le 13 octobre 2012

Prenant pour point de départ le constat de Charles Baudelaire selon lequel « le jouet est la première initiation de l’enfant à l’art », La Maison de La vache qui rit (Lons-le-Saunier) présente, à partir du 13 octobre prochain, une exposition qui met en lumière les liens forts unissant la création artistique et le jouet, premier objet d’interaction avec le monde par excellence.


La Maison de la Vache qui rit à Lons-le-Saunier (Jura) ouvre ses portes le 13 octobre 2012
Dans quelle mesure l’art influence-t-il l’acte de jouer ? Jusqu’à quel point le jeu est-il présent dans la création artistique ? Et si, un instant, nous considérions ces questions avec l’oeil d’un enfant, comme l’exposition souhaite nous y engager ?

Conçue par Dorothée Charles, conservatrice en charge du département des jouets au musée des Arts Décoratifs à Paris, en collaboration avec Hervé Halgand, PDG de la société Vilac et Philippe Markarian, directeur de La Maison de La vache qui rit, l’exposition ARTIST TOY MAKERS réunit une sélection de « jouets d’artistes » à la fois anciens et contemporains issus pour la majeure partie de collections particulières. Les jouets anciens, créés pour la plupart dans les années 1920, illustrent les imaginaires des illustrateurs et dessinateurs Benjamin Rabier, Caran d’Ache ou du publicitaire Raymond Savignac. Les jouets contemporains, choisis principalement au sein de la collection d’Hervé Halgand, témoignent de la richesse des collaborations entre le fabricant jurassien de jouets Vilac et des artistes aussi renommés que Keith Haring, Hervé de Rosa, Nathalie Novi, Catherine Bolle, Françoise Racine, Jean-Charles de Castelbajac ou encore Nara Yoshitomo. Vilac réédite également des jouets comme ceux d’Alexander Calder, Benjamin Rabier et Caran d’Ache ; utilise des motifs d’oeuvres de Warhol, ou encore de Matisse pour des séries de jeux et s’empare de licences de héros comme Bécassine, Babar et Barpapa. Une trentaine d’oeuvres graphiques vient compléter la sélection de jouets présentés, signées Chantsu Ban, Jean- Michel Basquiat, Roger Hanson, Nathalie Lété ou Albert Pepermans.

La scénographie de l’exposition a été confiée à Florence Doléac, scénographe et designer, assistée de Dimitri Mallet. La graphiste de l’exposition étant Lucie Liegeois.

La plongée dans l’histoire du jouet que réalise l’exposition ARTIST TOY MAKERS vient rappeler les riches collaborations entre artistes et l’industrie du jouet sur un territoire, le Jura, lié à cette activité depuis des décennies. En effet, de nombreux fabricants – Clairbois, Jeu-Jura, Grandmottet, Monneret, Smoby, Vilac, etc. - y ont vu le jour ainsi qu’en 1921, La vache qui rit, « l’amie des enfants » . Regards d’enfants et d’enfance, jeu et art viennent donc servir de trait d’union à cette collaboration entre une conservatrice spécialiste du jouet, un fabricant, Vilac et une institution, La Maison de La vache qui rit.

Présentation de l'exposition

Dès le début du 20e siècle, des illustrateurs tels que Caran D’Ache, André Hellé, Job, Marius Rossillon (dit O’Galop) ou encore Benjamin Rabier vont inscrire le jouet dans un renouveau artistique français. Leurs personnages et animaux, issus le plus souvent de leurs albums et de leurs dessins vont devenir des jouets. Ce processus donnent alors naissance à des rencontres et à des accords entre fabricants et artistes qui se poursuivent encore de nos jours.

Artists Toy Makers présente ainsi une sélection de plus d’une centaine de jouets et de jeux créés par des artistes, depuis le début du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui.

Son titre - Artists Toy Makers - reprend une formule de l’argentin Joaquín Torres García dans une aquarelle de 1920, une période où cet artiste reconnu du monde de l’art se lance dans une production de jouets sous la marque Aladin.

Ainsi le terme Artists Toy Makers désigne-t-il à la fois des plasticiens mais aussi des designers, des architectes, des créateurs de mode ou des illustrateurs. Leurs jouets s’adressent le plus souvent aux enfants même s’ils sont aujourd’hui très recherchés et collectionnés. Dans l’exposition, c’est surtout le jouet produit en série et conçu à la demande d’un fabricant qui a été retenu.

Vilac, invité d’honneur de l’exposition

Dans les années 1990, l’entreprise jurassienne Vilac, tout en perpétuant la tradition du jouet en bois tourné et laqué, souhaite alors accorder une place toute particulière aux artistes dans la conception de ses objets. Des collaborations exceptionnelles naissent de ce fait entre le fabricant et l’artiste américain Keith Haring, le peintre français Hervé di Rosa mais aussi le styliste Jean-Charles de Castelbajac ou le publiciste Raymond Savignac qui témoignent de cet intérêt de la marque pour le monde de l’art contemporain et de la recherche de formes nouvelles destinées aux enfants.

Implantée dans le Jura, à quelques kilomètres de La Maison de La Vache qui rit de Lons-le-Saunier, le fabricant Vilac est donc l’invité d’honneur de cette exposition. Son directeur, Hervé Halgand, a souhaité prêter à cette occasion des oeuvres de sa collection, toutes liées à l’univers de l’enfance et du jouet.


Pierre Aimar
Vendredi 5 Octobre 2012
Lu 591 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter