Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




L’Art contemporain et la Côte d’Azur - Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011, œuvres de 200 artistes dans 46 lieux, du 19 juin au 27 novembre

Consacrée à 60 ans d’art contemporain de 1951 à aujourd’hui, L’Art contemporain et la Côte d’Azur - Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011 est la grande manifestation de l’été 2011.


L’Art contemporain et la Côte d’Azur - Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011, œuvres de 200 artistes dans 46 lieux, du 19 juin au 27 novembre
C’est un beau parcours que nous propose une trentaine de lieux culturels (musées, centres d’art, écoles d’art, fondations, galeries, associations culturelles et artistiques) pour présenter au travers des oeuvres de plus de 200 artistes, une histoire riche en mouvements et en personnalités, comme en événements.
L’Art contemporain et la Côte d’Azur entend montrer qu’au delà des clichés habituels, la Côte d’Azur est depuis 60 ans un formidable laboratoire qui ne cesse de produire et d’accueillir des artistes dans une dynamique exceptionnelle. Une dynamique qui se réinvente au fil du temps et de l’évolution de l’art, tout en tenant compte des paramètres sociologiques ou politiques qui dépassent le seul champ de la création.
La Côte d’Azur est toujours ce «grand atelier de l’art» décrit par l’historien de l’art André Chastel. Elle est aussi «un territoire pour l’expérimentation» dévoilé au grand jour grâce à cette manifestation.

Les institutions à l’initiative de ce projet ont choisi d’organiser une exposition de dimension historique et scientifique visant à mettre en lumière la plupart des sujets ou des supports abordés par les artistes depuis 1951 (la peinture, la vidéo, l’objet, la performance, le son, l’architecture, la vidéo, la couleur, la figure et l’autoreprésentation).

Premier volet de la manifestation Les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes

Cette exposition constitue le premier volet de la manifestation : les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes (Marc Chagall à Nice, Fernand Léger à Biot, Pablo Picasso, la Guerre et la Paix à Vallauris, avec des projets hors les murs à l’Eco’Parc de Mougins et au coeur du village de Coaraze), le MAMAC -musée d’Art moderne et d’Art contemporain- de Nice, le musée Jean Cocteau à Menton, le Château de Villeneuve/Fondation Emile Hugues à Vence et le Centre national d’art contemporain de la Villa Arson à Nice.
En dépassant les repères habituels entre les différents mouvements artistiques, l’exposition permet de révéler plusieurs aspects d’une même démarche artistique. La diversité des approches choisies a pour but de créer des croisements, de faciliter des rapprochements, de souligner ce qui unit les oeuvres ou ce qui les différencie et de mettre en évidence la richesse intrinsèque de chacune d’elles.

Parce que l’art contemporain est une histoire qui ne cesse de se réinventer, l’exposition est accompagnée d’un second volet composé de propositions issues de multiples acteurs de la diffusion de la création sur la Côte d’Azur. Ces lieux permettent d’apporter un regard artistique complémentaire ou différent par rapport aux thématiques énoncées par la grande exposition historique.

Il s’agit également d’analyser dans la plupart des cas l’identité de ces structures au travers d’expériences ou de projets qui les caractérisent de manière singulière :
l’Espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux, le Théâtre de la Photographie et de l’Image de Nice, le Centre international d’art contemporain de Carros, le Centre d’art La Malmaison à Cannes, le musée Magnelli/musée de la Céramique de Vallauris, le réseau Botox[s] avec le musée de la Photographie André Villers de Mougins, la Station, la Maison/ galerie singulière, la Maison abandonnée/Villa Cameline, les éditions De l’Art, les galeries Catherine Issert, Depardieu, Sandrine Mons, Sapone, Sintitulo, Espace A Vendre, la galerie de la Marine, l’Atelier Soardi, l’Hôtel Windsor, à Nice mais aussi Documents d’artistes, Vidéochroniques, la Galerie Ambulante, Artmandat, Le Dojo, Le Module, No-made, la Conciergerie, Chez Lola Gassin, l’Eclat, la Cinémathèque de Nice, les Abattoirs – Chantier Sang Neuf à Nice, le Forum d’Urbanisme et d’Architecture de Nice, la Fondation Hartung Bergman à Antibes, la Fondation Bernar Venet au Muy, l’Atelier Expérimental de Clans, le musée international de la Parfumerie de Grasse…

Cette manifestation fait suite à l’exposition La Côte d’Azur et la modernité - 1918- 1958, organisée en 1997 par une trentaine d’établissements du département des Alpes-Maritimes.

Publication et colloque

L’exposition historique L’Art contemporain et la Côte d’Azur - Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011, donnera lieu à la publication d’un ouvrage aux éditions des Presses du Réel / JRP Ringier en français et en anglais. Sortie prévue en juin 2011.
L’association L’Art contemporain et la Côte d’Azur organise, en partenariat avec l’Université de Nice Sophia Antipolis, un colloque international les jeudi 29, vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre 2011.
Pour plus d’informations : colloque.acetca@gmail.com
La manifestation L’Art contemporain et la Côte d’Azur est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Conseil Général des Alpes-Maritimes.


Pierre Aimar
Jeudi 17 Mars 2011
Lu 783 fois


Commentaires articles

1.Posté par Leroy Ligérien le 27/04/2011 14:29
A propos de "60ans d'Art contemporain" qui ne commencera que le 26 juin, comme toujours les expos intéressantes squizzent juin et le public présent à ce moment. Pourquoi, paresse intellectuelle ou frigidité culturelle ?

Mesdames, Messieurs,

Ras le bol des expositions Costa-riviéresques qui chaque année commencent seulement fin juin .
Ne vous vient-il jamais à l'idée des "managers culturels" (ça existe malheureusement) que les journées les plus longues sont en juin, que le public existe et qu'un jour il faudra commencer les expositions et manifestations artistiques en juin !!
L''an dernier j'y é...

2.Posté par Jeanvaljea le 27/04/2011 17:21
Cela pose le problème de toutes les programmations en France. Lors des vacances scolaires, en province, il n'y a plus de théâtre, plus de danse, plus de concerts. La France entière est en vacances pour une semaine à Toussaint et février, deux semaines à Noël et Pâques ; en mai-juin, c'est la panne presque totale.
Seule solution : Paris et les pays européens limitrophes. Mais attention, en juin, à Paris, les expos sont terminées et ne reprennent qu'en juillet.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter