Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Fos sur Mer, théâtre, Jacques a dit… tous au Théâtre. 19-25 mai 2008

Du 19 au 25 Mai 2008 le Théâtre de Fos organise la 3ème édition de Jacques a dit… tous au Théâtre. L’événement sera l’occasion de fêter en famille l’arrivée des beaux jours. La manifestation proposera des spectacles de genres variés pour les petits et les plus grands dans une ambiance de village forain.
Un hommage sera rendu à la marionnette la plus célèbre de France, Guignol ; un artiste forain, des marionnettistes venus de Belgique et un chanteur présenteront leur spectacle sous chapiteau ; le cinéma l’Odyssée sera associé à l’événement pour la diffusion de trois courts-métrages d’animation.


1808-2008 : Bon anniversaire Guignol ! !

Pour fêter comme il se doit l’anniversaire de la création de la célèbre marionnette
française, le Théâtre de Fos organise une exposition et une conférence autour de l’univers
de Guignol. La marionnette sera également présente lors de cette manifestation pour
plusieurs représentations d’une des pièces phares de la carrière de Guignol.
L’exposition, organisée par Gui Baldet, le spécialiste de Guignol, donnera à voir les
différentes versions de la marionnette ainsi que les castelets utilisés par les
marionnettistes pour la manipulation de leurs personnages. Des documents d’archive,
photos et autres diaporamas permettront au public de découvrir tous les secrets de la vie
de Guignol.
Du 19 au 25 mai dans le Hall du Théâtre

Le spectacle
Le Déménagement fantastique aborde un des thèmes majeurs du théâtre de Guignol. La pièce a connu plusieurs versions, elle fut écrite par Laurent Mourquet en 1820 puis reprise par Gui Baldet dans les années 70. Le canevas du spectacle est le fruit de l’imagination de ces deux compagnons de la marionnette.
Guignol, qui vient de perdre son travail n’a plus les moyens de payer son loyer et, après une « lutte » contre son propriétaire puis un gendarme, il est contraint de déménager.
Inspirée des thèmes du chômage, de l’expulsion et de la misère tels qu’ils existaient aux 19ème et 20ème siècles la pièce présentée trouve un écho dans la réalité contemporaine.
Si ces références directes à l’actualité s’adressent plus aux adultes, les enfants restent sensibles aux thèmes soulevés, à la simplicité de la forme employée et à l’opposition un peu manichéenne entre policiers/propriétaires et petites gens dans le besoin. - L’Ardennais
? Vendredi 23 mai, 17h 30 et samedi 24 mai, 15h, 17h, 18h30. Cafétéria. A partir de 5 ans

Chanson, Christian Merveille, le 24 mai

Le manifestation présente au public un artiste belge : Christian Merveille. Il se revendique chanteur pour les petits et, avec 11 albums à son actif, il est l’un des principaux défenseurs de la chanson en Belgique.

Sur le bout des doigts
Tandis que les enfants s’installent au son d’une boîte à musiques, Christian Merveille prépare sa voix. Il s’apprête à présenter un spectacle fait de comptines : des comptines à doigts, à jouer, à chanter et à raconter. Il illustre ses propos à l’aide d’objets sonores et d’instruments, un musicien l’accompagne dans sa narration.
Tous les moments de la vie de l’enfant sont abordés : comptines des saisons et du temps qui passe, comptines des objets, comptines pour aller à l’école, comptines pour la maison, comptines pour les vacances, comptines pour les jouets et les animaux…
Sur le bout des doigts est un cocktail de morceaux tantôt doux, tantôt toniques, fait de poésie et de mélancolie, qui évoque les heurs et les malheurs quotidiens et anodins de l’enfance.
Ce spectacle est l’occasion pour l’enfant d’être initié à l’écoute, à l’attention et aussi aux conventions du spectacle vivant. Selon Christian Merveille, les enfants ont leur propre perception des choses qui n’est pas une « réduction » du modèle adulte. Il tente donc avec ses comptines d’approcher au plus près la sensibilité des petits mais les grands aussi sont touchés…
[Dans ce spectacle,] les paroles suivent un drôle de parcours, elles font ménage à trois. Il parle à l’enfant et fait un clin d’œil à l’adulte. Et peut-être aussi à l’enfant que ce dernier a été. (…) On joue avec les mots, les petites musiques sont entêtantes et faciles à retenir. - Femmes d’Aujourd’hui

? Samedi 24 mai, 15h30, 17h30, Plateau du Théâtre. A partir de 3 ans


pierre aimar
Lundi 7 Avril 2008
Lu 858 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter