Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Figures d'effroi, photographies de Catherine de Clippel et Elizabeth Prouvost, La Ferme des Arts, Vaison la Romaine, du 13 septembre au 18 octobre 2013

Quels rapprochements cette exposition pourraient-elles bien tenter entre les images de certains masques de l’Antiquité romaine et les troublantes puissances-fétiches vaudou, ainsi que les masques du Ciwara des Bamana du Mali ? Quels liens secrets pourraient être tissés entre ces objets apparemment étrangers les uns des autres, soumis à nos regards d’Occidentaux ?


© Catherine de Clippel
© Catherine de Clippel
D’un côté, les photographies d’Elizabeth Prouvost laissent entrevoir des portraits d’ombres fugitives surgissant, hurlant derrière la vitre du silence le nom de nos terreurs les plus ancestrales. Elles proviennent du fond de ces Temps Anciens qui nous sont aussi inatteignables que de lointains paysages.
De l’autre, les puissances-fétiches trônant dans l’ombre des sanctuaires vaudou et les masques animés des photographies de Catherine De Clippel relèvent de toutes autres contrées, d’autres territoires intérieurs, terrifiants et destabilisants, figures à la fois propitiatoires, pourvoyeuses de bienfaits et dérobeuses de vies, ayant soif et faim, inspirant crainte respectueuse, reconnaissance et enjeux de pouvoir.
Les deux artistes Prouvost et De Clippel, parviennent à nous introduire au cœur de la perplexité par leur capacité à surprendre des formes matérielles induites du monde invisible, conduisant de ce fait à l’appréhension de l’indicible, ce qui ne peut se concevoir sans une certaine réceptivité et une science de l’initiation.

Catherine de Clippel
Catherine de Clippel est photographe, réalisatrice et productrice de films documentaires.
Elle a principalement exercé son métier en Afrique de l’Ouest. Coéquipière des anthropologues Marc Augé et Jean-Paul Colleyn, elle a tourné une série de films depuis le début des années 1980 centrés sur les pratiques animistes en milieu rural et urbain en Afrique mais aussi au Brésil et au Venezuela.
Elle a exposé ses photographies en France et à l’étranger et publié de nombreux ouvrages en collaboration avec des musées et des galeries.

Elizabeth Prouvost
Elizabeth Prouvost est cadreur et directeur de la photographie dans le cinéma. Elle a travaillé entre autres avec Robert Kramer, Marc Jolivet, Caroline Huppert, Gérard Vergès, Sabine Prenczina, Jacques Renard…. Elle a réalisé un court-métrage, ce qui l’a amenée à travailler le mouvement et la lumière «pour suggérer, pour laisser aux corps une ténèbre qui les retient et les protège». Sa carrière de photographe a commencé en 1993 (corps nus et en mouvement). Nombreuses réalisations avec des écrivains, poètes. Expositions en France et à l’étranger.

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h30

La Ferme des Arts
Rue Bernard Noël
84110 Vaison-la-Romaine
Tél. 04 90 28 84 49


Pierre Aimar
Mardi 10 Septembre 2013
Lu 191 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter