Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival des Antipodes 16e édition Du 13 au 19 octobre 2014 à Saint-Tropez

2014 s’annonce une belle année, vivifiante et éclectique pour le cinéma des Antipodes en France.


Festival des Antipodes 16e édition Du 13 au 19 octobre 2014 à Saint-Tropez
Après « The Rover » de David Michôd et « The Bababook » de Jennifer Kent qui seront sortis en salle avant le festival, nous devrions pouvoir continuer dans cinéma fantastique australien, en montrant la nouvelle version, trente cinq ans après, du célébrissime « Patrick ». Après Richard Franklin, c’est au tour de Mark Hartley de s’attaquer à l’histoire de Patrick, un jeune qui a tué sa mère et l’amant de celle-ci et qui est depuis plongé dans un état végétatif. Mais Kathy, une infirmière récemment engagé va s’apercevoir qu’elle peut communiquer avec lui. Et comme on ne dit jamais deux sans trois voir quatre, espérons que nous pourront aussi découvrir, en avant-première, ce qui se passe en Australie lors des dernières douze heures avant la fin du monde grâce à l’époustouflant « These Final Hours » de Zak Hilditch, en sélection officielle à la Quinzaine des Réalisateurs.

Une édition 2014 qui fera une belle place à la diversité des genres

en proposant le percutant et subtil film australien « Galore » de Rhys Graham, véritable immersion au cœur de l’adolescence, de la fragilité des amitiés et de la découverte de l’amour, un été en flamme.
Autre univers, celui plus burlesque et décalé d’Annika Glac qui nous propose de suivre, en plein Varsovie, un lapin et un renard, enfin Blanka et Alexander : elle est enceinte et distribue des prospectus quant à lui, il sort de prison et l’a rencontré par hasard ou presque ! C’est « Bunny ».
Quant à « Charlie’s Country », présenté lors du Festival des Cannes dans le cadre de Un Certain Regard, espérons aussi qu’il viendra à Saint-Tropez où Rolf De Heer est le seul à avoir remporté deux Grand Prix des Antipodes l’un pour « 10 Canoës » et l’autre pour « The King Is Dead ».
Coté Nouvelle-Zélande, c’est le premier film de Vincent Ward « Vigil », qui en sera le joyau, puisque nous aurons la chance de présenter la toute nouvelle version numérique de ce sublime film qui fût en 1984 le premier film néo-zélandais en Compétition Officiel dans le Festival de Cannes. Nouvelle-Zélande, une ferme isolée au cœur de la montagne, Toss, une adolescente sauvage assiste à la mort de son père. Magnifique, mystérieux et envoûtant.
Mais on retrouvera aussi le premier film de Max Currie « Everything We Loved », huit clos aérien au cœur de la campagne néo-zélandaise qui montre que même un homme bon, généreux et attentionné peu basculer de l’autre coté, celui du criminel !
A découvrir le premier film du natif de Dunedin, maintenant installé au Danemark, Daniel Joseph Borgman « The Weight of Elephants », en compétition à Cannes dans le cadre d’Ecrans Juniors. Une œuvre hiératique qui immerge dans le monde fantasque et plein d’imagination et de poésie d’Adrian, 10 ans, qui s’échappe ainsi d’un quotidien pour le moins sombre et dramatique.
Autre film, tout aussi atypique, l’excellent « Canopy » d’Aaron Wilson est une intrusion au cœur de la guerre et de la Nature. Singapour, 1942, un pilote australien dont l’avion est abattu dans la forêt doit traverser cette zone infestée d’ennemis. Aux bruissements et cris de la forêt répond le silence contraint du soldat, quasiment sans dialogue « Canopy » nous plonge dans une expérience sensorielle et cinématographique unique.
Nous rendrons aussi hommage au réalisateur australien récemment décédé Craig Lahiff à travers son dernier film « Swerve », une superbe course poursuite à travers le désert australien, sous le soleil et la lumière magique de l’Australie. Un film a cent à l’heure.
Nous partirons de nouveau à la découverte des voisins des Antipodes avec une fenêtre sur l’Indonésie et un voyage du coté de la Nouvelle Calédonie avec Gilles Dagneau et ses « Horizons Chimériques ». Enfin c’est à travers le regard du bout du monde que nous participerons à cette année de commémoration de la Première Guerre Mondiale.
Bien sur vous retrouverez la section Antipodes Junior destinée au jeune public tout comme la compétition de courts métrages ainsi que des documentaires (dont le drolatique et émouvant « The Chookman » de Marc Cousin), des classiques, des inédits des antipodes, une fenêtre sur l’Indonésie et plusieurs belles expositions.
Et c’est sous le soleil que le festival espère bien que chaque soirée sera une fête du cinéma, de la culture et des échanges par delà les mers…
Bernard Bories, Président de Cinéma des Antipodes

Programme complet sur www.festivaldesantipodes.org


Pierre Aimar
Mercredi 23 Juillet 2014
Lu 211 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter