Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Exposition hors les murs de la collection du Conseil général du Var à la Tour Charles Quint au Muy du 22 octobre au 18 décembre 2011

L’exposition « Images du Corps » présente du 22 octobre au 18 décembre 2011 les oeuvres des artistes Vincent Barré, Marie-Lyne Costantini, Serge Plagnol, Gérald Thupinier


SERGE PLAGNOL - Nu allongé Femme-paysage la rouge 2001, 55 x 250 cm, huile sur toile
SERGE PLAGNOL - Nu allongé Femme-paysage la rouge 2001, 55 x 250 cm, huile sur toile
Par l’organisation de l’événement Patrimoine en scène, des Tournées départementales de spectacle vivant et des Expositions Hors les murs de la collection départementale d’art contemporain, le Conseil général valorise les lieux patrimoniaux du département et apporte dans chacun des territoires des manifestations culturelles gratuites et de qualité.

Au fil des expositions temporaires de son centre d’art, l’Hôtel des Arts, le Conseil général acquiert des oeuvres des artistes exposés et constitue une collection dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de la photographie et de la vidéo.
Cette collection est présentée dans différentes communes du département à l’occasion d’Expositions Hors les Murs afin d’offrir aux Varois la possibilité de découvrir des artistes qui bénéficient d’une reconnaissance internationale indiscutable, tels Jannis Kounellis, Per Kirkeby, Sarah Moon, Claude Viallat, Piero Pizzi Cannella, et dont certains sont les maîtres de l’art d’aujourd’hui : Sean Scully, Vik Muniz, Baselitz, Antoni Tapiès…

Pour cette exposition dans la Tour Charles Quint, les visiteurs pourront découvrir les Faces de Gérald Thupinier, issues d’une série d’oeuvres peintes sur le thème du visage et dans lesquelles l’être humain apparaît en tant que trace, empreinte, privé du regard et de la parole, peut-être perdu, angoissé par l’imprévision de son devenir. Gérald Thupinier vit et travaille à Nice.

Le sentiment morbide ou funèbre qui peut se dégager de ces oeuvres est contrebalancé et équilibré par une présence vivante et affirmée de la peinture, présence exprimée par l’artiste en ces termes :« j’ai mis le visage, j’ai mis l’humain au centre de ma peinture. Au fond, je peins des faces parce que j’ai peur que l’humain perde la face » (catalogue de l’exposition Trasumanar, Hôtel des Arts, Toulon, 2006)
En corrélation avec les oeuvres de Gérald Thupinier seront présentées deux sculptures de l’artiste Vincent Barré, qui vit et travaille à Paris et St Firmin-des-bois (Loiret). Ces sculptures en fonte de fer, aluminium ou en tôle d’acier, sont posées au sol ou appuyées contre les murs, tels des fragments d’architecture abandonnés, à la manière de ces temples antiques dont les colonnes parfois effondrées nous laisse imaginer un monde passé, ancien et déchu. Vestiges résistant au temps qui passe et viennent aujourd’hui marquer le paysage de leur présence. Ces sculptures sont le résultat d’un long et patient travail de la matière par l’artiste.

Aux côtés des oeuvres de la collection départementale, l’artiste Marie Lyne Costantini qui vit et travaille à Toulon exposera ses peintures issues de sa collection.
Le travail sériel de l’artiste est souvent lié au corps humain vu comme un objet évanescent. Elle s’attache dans ces peintures à ne représenter que des marques, des empreintes, laissant entrevoir des éléments renvoyant au corps humain, comme des silhouettes à peine suggérées de jambes ou de têtes. Les séries de travaux de l’artiste renvoient parfois à des épisodes bibliques où à des objets religieux et interroge « la relation de la mort à la vie ou plutôt […] sur ce que la perception humaine appellerait « l’entre deux » (Extrait du texte de présentation de l’artiste d’Arno Bruciane).

Serge Plagnol vit et travaille à Toulon. Sa peinture se développe autour de deux thèmes: la fleur et la femme. La fleur comme courbe ascendante, poussée vers le ciel, la femme comme corps nudité et visage. Les oeuvres ainsi créées présentent un espace qui peut sembler être divisé par un dessin mais dans lequel la couleur prend son indépendance et envahi la surface par sa matière tactile et ses teintes : ocres rouges et jaunes terreux évoquent la lumière méditerranéenne.

Les artistes présentés ont été respectivement exposés à l’Hôtel des Arts en 2006, 2007 et 2001.

Jours et heures d’ouverture : Du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h, le dimanche de 10 h à 12 h (fermeture les lundis et jours fériés) Entrée libre


Pierre Aimar
Vendredi 21 Octobre 2011
Lu 551 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter