Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition "Bohèmes", Grand Palais, Paris - du 26/09/2012 au 14/01/2013

De Georges de la Tour à Pablo Picasso, en passant par Manet, Van Gogh, Toulouse-Lautrec, Satie, Verlaine ou Rimbaud, l'exposition réunit plus de 200 oeuvres sur le thème des "Bohèmes".


Elle évoque aussi bien la représentation artistique des peuples tziganes que le phénomène culturel "bohème" que voit naître le milieu du XIXe siècle. Un voyage de quatre siècles à travers l'histoire des arts et des sociétés, qui trouve une forte résonance dans le monde contemporain.
Enseigne du cabaret Au Lapin Agile, dernier survivant des cabarets artistiques du 19ème siècle, André Gill Collection particulière © François Doury
Enseigne du cabaret Au Lapin Agile, dernier survivant des cabarets artistiques du 19ème siècle, André Gill Collection particulière © François Doury

Chantée, filmée, versifiée, exaltée, cent fois déclarée morte et toujours renaissante, la «bohème» fait partie des mythes modernes.

Née au milieu du XIXe siècle, entre Romantisme et Réalisme, elle accompagne une profonde transformation du statut de l’artiste. Désormais, le jeune talent ne se place plus sous la protection de quelque prince : il est ce génie solitaire, misérable et incompris qui anticipe les convulsions de la société. Des poètes (Baudelaire, Rimbaud, Verlaine...), aux artistes (Courbet, Van Gogh, Satie, Picasso...) nombreux sont les grands hérauts de la modernité qui ont donné un visage à ce phénomène. Rebelles à toute convention, batteurs de pavé, mangeurs de vache enragée, amateurs de femmes et de boissons ils ont, pour des générations d’apprentis artistes, allumé le rêve d’une gloire rédemptrice, qui ne se gagne qu’au risque de l’oubli et de la mort. A travers la littérature et la presse, le théâtre et l’opéra, la bohème a très vite acquis une popularité immense ; elle a pénétré l’imaginaire collectif, et lié à jamais l’image de Paris au Quartier latin et à Montmartre.

Servie par une scénographie de Robert Carsen qui, après le succès de Marie-Antoinette, revient au Grand Palais, Bohèmes est une exposition à vivre comme une expérience. Sur le long ruban de la route que l’on emprunte dès l’entrée, le visiteur traverse les siècles et croise les représentations les plus pittoresques du peuple errant. Puis il est admis dans l’univers du peintre, sa mansarde, son atelier, ses refuges, pour achever sa course dans les cafés de Montmartre. Lorsqu’au sortir du cabaret il reprend son chemin, le visiteur se trouve comme dégrisé devant l’inauguration de la salle tsigane à l’exposition Art dégénéré de Munich, en 1937.

À travers un voyage de cinq siècles et une quinzaine de thèmes, Bohèmes éclaire un phénomène qui, de Léonard à Picasso, traverse toute l’histoire des arts et des sociétés, et résonne encore dans notre monde contemporain. Comme l’opéra de Puccini, cette exposition se veut un grand rendez-vous populaire, mêlant la fantaisie et la gravité, le spectacle et la mélancolie, la misère et la gloire.

Pratique

ouverture
tous les jours sauf le mardi de 10h à 20h, et nocturne le mercredi jusqu’à 22h fermeture anticipée à 18h les 24 et 31 décembre
tarifs
PT : 12 €, TR 8 € (13-25 ans, famille nombreuse) gratuité pour les demandeurs d’emploi grâce au soutien de la Macif, bénéficiaires du RSA, du minimum vieillesse, et jusqu’à 13 ans


commander_100x30_01.gif


visite contée en famille – avec enfants à partir de 5 ans
les mercredis et samedis à 15h du 10 octobre 2012 au 12 janvier 2013 (détail sur www.rmngp.fr) Durée : 1h Tarif famille (2 adultes et 2 jeunes) : 48 €
audioguides : français, anglais et version adaptée pour le jeune public en français location à l’entrée de l’exposition : 5 € téléchargement MP3 sur rmngp.fr : 3 €
accès
Grand Palais, entrée Clemenceau Métro lignes 1, 9 et 13 : Champs-Elysées Clemenceau ou Franklin-Roosevelt.
Renseignements, téléchargement des audioguides et achat des billets sur www.rmngp.fr


Pierre Aimar
Mercredi 26 Septembre 2012
Lu 767 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 201





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément