Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



En situations. FRAC PACA, Marseille du 26 septembre au 20 décembre 2014

Cinq commandes publiques photographiques : Franck Gérard, Guillaume Janot, Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth, Olivier Menanteau, Philippe Terrier-Hermann.


Philippe Terrier-Hermann. La trilogie française, 2013. Commande publique du Centre national des arts plastiques © Philippe Terrier-Hermann
Philippe Terrier-Hermann. La trilogie française, 2013. Commande publique du Centre national des arts plastiques © Philippe Terrier-Hermann
Le CNAP s’est engagé depuis 2011 dans la réalisation de commandes publiques de photographies visibles sur le territoire marseillais, dont certaines ont été réalisées dans le cadre de Marseille-Provence 2013. Toutes ces propositions abordent la notion d’espace public aussi bien à travers les thèmes traités que par les stratégies de diffusion des œuvres. Elles sont présentées au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur du 26 septembre au 20 décembre 2014.

Commissariat : Pascal Neveux - FRAC, Erick Gudimard - Les Ateliers de l'Image, Pascal Beausse - CNAP

EN SITUATIONS

« En situations » rassemble les recherches réalisées par Franck Gérard, Guillaume Janot, Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth, Olivier Menanteau, Philippe Terrier-Hermann à Marseille dans le cadre de la commande publique nationale. Pour chacune de ces commandes, il s’agissait de travailler dans un temps long, permettant une fréquentation approfondie des territoires marseillais : les territoires urbanisés bien sûr, mais aussi, en sortant de la ville, sur les chemins du GR® 2013, dans la transition entre monde urbain et naturel et l’entrelacement de ces environnements.
Ces représentations de Marseille et de ses environs ont été réalisées en dialogue avec les habitants et pour eux, à travers des ateliers, des rencontres, des collaborations. Avec pour objectif de restituer aux marseillais une image composite de leurs situations concrètes de vie, de l’action publique et politique qui les conditionnent, mais aussi de la façon dont des imaginaires, les leurs et ceux des artistes, étaient en mesure de se rencontrer pour présenter l’arrière-plan des réalités
quotidiennes : l’intime, le rêve… en somme, tout ce qui échappe aux représentations spectaculaires. Ces artistes ont donc travaillé en des situations bien précises : des situations humaines, des situations de travail artistique au coeur de la vie. En résulte un « portrait de ville », qui ne prétend pas tout dire de Marseille et de ses habitants, de la richesse et la complexité d’une telle situation urbaine et suburbaine. Pour chacun de ces artistes, il s’agissait d’approcher
des lieux bien précis, au plus près d’un temps vécu et partagé, dans la découverte et le dialogue.

OLIVIER MENANTEAU

Le projet mediagenic-la Marseillaise d’Olivier Menanteau a pris place dans l’espace public numérique et médiatique. En effet, celui-ci a fonctionné comme une agence de presse en fournissant au journal la Marseillaise des images d’actualité, en dehors de ses canaux habituels. Les choix des journalistes décrivent les rapports spécifiques que ce quotidien indépendant entretien avec l’image du monde politique. L’édition papier et internet de la Marseillaise a publié des photographies de l’artiste pour illustrer ses articles. Toutes les photographies sont visibles sur Flickr (https://www.flickr.com/photos/81505192@N02/).

GEOFFROY MATHIEU ET BERTRAND STOFLETH

Le projet Paysages usagés, Observatoire photographique du Paysage (OPP) depuis le GR®2013 est un observatoire spontané initié par les artistes Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth. Cette série composée d’une centaine de photographies a documenté la grande richesse des paysages de la métropole qui révèle un frottement perpétuel entre la ville et la nature. Il a consisté à mettre en place sur un territoire, un système de veille photographique des paysages grâce à une reconduction périodique et régulière sur dix ans. En effet, un volet participatif propose au public d’adopter 70 des 100 photographies pour en assurer les reconductions pendant les dix prochaines années. Les 30 restantes seront reconduites annuellement par les deux artistes à l’origine du projet. Un site internet est dédié à ce projet www.opp-gr2013.com et les photographies ont fait l’objet d’une édition sous la forme d’un coffret de cartes postales (Éditions Wildproject) et d’une double page dans le Topoguide du GR®2013.

FRANCK GÉRARD

Par ailleurs, le CNAP accompagne le projet de Franck Gérard, "Manifester En l'état, une enquête poétique", qui s’inscrit aussi dans le GR®2013 et insiste sur son aspect semi-urbain. Ce travail consiste en un relevé photographique de scènes de la vie quotidienne pour recréer une sorte de fiction et mettre en lumière les ambiguïtés de l’espace public marseillais. Réalisé en collaboration avec des habitants de Marseille et des communes du GR®2013, ce projet reprend les processus de diffusion de la publicité à travers des conférences filmées, des flyers, des affiches et une structure mobile conçue "en direct" dans la rue avec les éléments trouvés sur place à Marseille en corrélation avec la notion d'espace public qu'aborde l'artiste dans ce travail.

GUILLAUME JANOT

Les processus de diffusion dans l’espace public sont aussi abordés par le projet de Guillaume Janot. Résultat de deux ans d’une résidence proposée par les Ateliers de l’image, cette commande relate le parcours du photographe avec quatre-vingts habitants marseillais, sur des chemins de traverse enseignés par l’artiste promeneur Hendrik Sturm. De l’ordinaire à l’extraordinaire, du réel à l’imaginaire, les photos produites affichent des points de vue intimes sur la géographie d’un monde quotidien parfois méconnu. Ce projet investit l’espace public en étant affiché sur les murs des quartiers Nord de la ville de Marseille.

PHILIPPE TERRIER-HERMANN

Enfin, une autre commande publique revisite aussi les stratégies de diffusion d’images publicitaires à travers un projet que l’on a retrouvé sur l’ensemble du territoire national, du Havre à Marseille. Il s’agit de la série de photographies intitulée La trilogie française réalisée entre 2011 et 2013 par Philippe Terrier-Hermann. Ce travail, pour lequel l’artiste s’est entouré de 25 comédiens français, a mis en évidence l’influence de l’imaginaire cinématographique sur les représentations des territoires. Le photographe y transforme des paysages français en décors d’une histoire et joue sur les ambiguïtés entre réalité et fiction. L’originalité du projet a résidé surtout dans son dispositif de diffusion sous la forme de 400 affiches publicitaires et d’un million de cartes postales réparties sur l’ensemble du territoire national, rejouant ainsi les conditions actuelles de la circulation des images.

Pratique

FRAC PACA
20 boulevard de Dunkerque
13002 Marseille, Bouches-du-Rhône

www.fracpaca.org/
accueil@fracpaca.org
04 91 91 27 55



Pierre Aimar
Jeudi 23 Octobre 2014
Lu 96 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément