Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Deux temps forts feront l’actualité de novembre et décembre au Théâtre de Bourg-en-Bresse :

- Une carte blanche à Résonance contemporaine pour 3 spectacles – du 18 au 21 novembre au Théâtre
De plus, nous organisons conjointement une Journée régionale de réflexion et d’échanges sur le thème « Culture, handicap, terrains d’aventures » le jeudi 19 novembre au Théâtre à laquelle vous êtes bien sûr conviés.
- La Coupure [en 3 mouvements], proposition artistique inclassable de la compagnie ALIS : une présence énigmatique dans la ville, une exposition interactive et un spectacle… Des mots, en image, et dans tous les sens ! A découvrir absolument !! – Du 23 novembre au 6 décembre.


Programme général de novembre et décembre

Carte Blanche à Résonance Contemporaine
Proposée par le Théâtre de Bourg-en-Bresse à Résonance Contemporaine, cette carte blanche donnera lieu à 3 concerts dirigés par Alain Goudard, à l’occasion de 30#15, l’anniversaire des 30 ans des Percussions de Treffort et des 15 ans de l’Ensemble de Six Voix solistes.

7 Jours, 7 Nuits
L’Ensemble de Six Voix Solistes, direction Alain Goudard
Mercredi 18 novembre 19h00

Au Théâtre
Véritable invitation au voyage, 7 Jours 7 Nuits conduira le public sur les contreforts de l’Himalaya, à la rencontre des Lissou. Ce peuple tibéto-birman a la particularité de ne pas avoir d’écriture mais possède une littérature orale riche. Légendes, proverbes, prières, contes, poèmes, comptines et chansonnettes seront associées à l’improvisation musicale et vocale de l’ensemble ainsi qu’aux œuvres du programme : Cercle de Nicolas Bolens, Voyage d’Alain Basso, C’est l’homme qui de Jacques Demierre, Lever du jour et Lever du Soleil de Claude Vivier, Mayombé de Maurice Ohana et Le désir et l’amour d’Arturo Corrales.

Hoditori… 30 folies solubles dans l’oreille
Les Percussions de Treffort, direction Alain Goudard
Jeudi 19 novembre 20h30

Au Théâtre
30 créations, 30 compositeurs, 30 voyages, 30 manières de dire, de raconter par le biais de pièces brèves d’une durée variable de 30“ à 2’30“. Chacun des compositeurs sollicités, a fait le pari de faire tenir, dans cet espace restreint, une part de son univers sonore personnel. Chaque œuvre nous entraîne à la découverte d’espaces inconnus. Elle joue le rôle de passeur. Elle nous prépare à accueillir la suivante et à solliciter au maximum notre curiosité. Les Percussions de Treffort sont les guides de ce voyage musical. Ils nous aventurent dans cette multiplicité de signes, d’univers sonores, de lieux étranges, d’inconnus avec envie, rigueur, exigence, soif de faire et d’être.

Les Filles de la Pluie
L'Ensemble de Six Voix Solistes, direction Alain Goudard
Samedi 21 novembre 20h30

Au Théâtre
L’Ensemble de Six Voix Solistes nous entraîne sur les multiples chemins de la création musicale d’aujourd’hui, musique vivante, en mouvement. Ancrée dans notre présent, elle s’imagine et s’élabore à partir de ce que nous vivons et de ce que nous ressentons de ce monde d’aujourd’hui. Attentive et ouverte aux multiples modes d’expression, elle offre des points de rencontres, de découvertes avec des cultures et des sensibilités différentes. Ainsi, Les Filles de la Pluie vous propose d’aller à la rencontre de la poésie allemande et malgache avec des créations de Marie-Jo Saury, Jean-Claude Wolff, Patrice Fouillaud et Lucien Guérinel.


Médée
Euripide / Centre Dramatique National de Sartrouville
Théâtre
Mardi 24 novembre 20h30
Mercredi 25 novembre 19h

Au Théâtre
L’amour, l’exil, les monstres et la joie
Après le fabuleux voyage des Argonautes, Jason prend pour femme Médée qui lui a permis de conquérir la Toison d’Or. De sang royal, mais d’origine barbare, Médée restera toujours étrangère à Corinthe. Abandonnée par Jason pour la fille du roi Créon, répudiée, expulsée, elle est victime de mort sociale et affective. Seule, acculée, elle va retrouver par la force d’une volonté inhumaine ses pouvoirs de magicienne. Elle contraindra ses sentiments jusqu’à devenir une sombre divinité par un acte terrible : le sacrifice de ses deux enfants. Ce personnage tragique qui ne cesse de nous interroger et de nous inspirer aujourd’hui est magistralement interprété par Catherine Germain, avec une énergie et une sensibilité communicatives.
Mise en scène Laurent Fréchuret - Traduction Florence Dupont
Avec Thierry Bosc, Jean-Louis Coulloc’h, Takumi Fukushima, Catherine Germain, Dominique Lentin, Mireille Mossé, Jean-François Pauvros, Martin Selze, Zobeida, et les enfants du film Félix Boutet et Mattéo Eustachon
Coproduction Nouveau Théâtre–CDN de Besançon et de Franche-Comté et Théâtre Dijon Bourgogne–CDN
Durée 2h10 sans entracte

b[Arts plastiques et poésie des mots
La Coupure [en 3 mouvements]
Par la compagnie ALIS]b
À quoi, et comment, nous servent nos yeux, nos oreilles et plus largement nos sens dans l'univers que l'être humain est en train de se construire avec les technologies numériques ? C'est la question que pose La Coupure, avec des images, des mots, des objets et des corps.

Jeu de mots d’images
Bricoleur de l’imaginaire, cela fait 25 ans que dans son laboratoire de Fère-en-Tardenois ALIS produit d’étranges objets spectaculaires et non-identifiés, où interviennent aussi bien le son que l’image, la lumière, le langage et l’écriture. Pierre Fourny, le créateur de la compagnie, nous propose un voyage en 3 temps dans l’univers de « La Poésie à 2 mi-mots ».
Le concept : la coupure horizontale ou verticale d’un mot en deux, suivie du recollement d’une moitié de ce mot sur une moitié d’un autre mot. Ce jeu avec les mots est aussi un jeu avec les formes, un procédé visuel et spectaculaire plus qu’un simple jeu littéraire.

b[La Coupure [à nu]
Présence dans la ville]b
L’image d’un œil s’immisce dans le paysage urbain… Elle est en soi une invitation à un voyage onirique et un balisage conduisant vers le lieu où s’expose le deuxième volet du projet : La Coupure [en un mot commençant].
On ne vous en dit pas plus ! Gardez l’œil ouvert !

b[La Coupure [en un mot commençant]
Du lundi 23 novembre au dimanche 6 décembre]b
Horaires d’ouverture : du lundi au jeudi 10h-12h et 14h-19h - le vendredi 14h-21h - les samedi et dimanche 14h-19h
Au Collège Victoire Daubié 38 rue des Dîmes à Bourg-en-Bresse
Exposition interactive
Dans cette installation les mots se détachent du réel qu’ils sont supposés exprimer, ils se libèrent des objets qu’ils désignent. Le spectateur est alors invité à aiguiser ces sens pour découvrir les sens (l’essence !) des agencements d’objets qui lui sont proposés telles des énigmes à résoudre.

b[La Coupure [à vue]
Jeudi 3 décembre 20h30
Vendredi 4 décembre 20h30]b
Au Théâtre
Spectacle multimédia, visuel et ludique
La Coupure [à vue] sollicite avec humour toute l’acuité visuelle et cognitive du spectateur. La scène théâtrale permet de multiplier les accouplements textuels. Ainsi, telle expression toute faite se verra démasquée et pourra prendre une forme débridée, poétique ou incontrôlable !

Production ALIS
Conception et réalisation Pierre Fourny
Collaboration à l’écriture et à la mise en scène Xavier Brière
Distribution du spectacle Maud Bouchat, Xavier Brière et Pierre Fourny, Constance Dollé (apparition vidéo)
Coproduction Scène nationale de Sénart, L'Hippodrome scène nationale de Douai, ALIS.
Avec le concours du DICRÉAM (DIspositif d’aide à la CRÉAtion Multimédia) / Ministère de la Culture et de la Communication
Durée du spectacle 1h30

La Princesse Sirène
Teatro Kismet OperA (Italie)
Théâtre musique opéra
Mercredi 9 décembre 14h30
Vendredi 11 décembre à 20h30
Samedi 12 décembre 14h et 17h
Dimanche 13 décembre 15h

+ représentations scolaires
Au Théâtre A voir en famille – A partir de 8 ans
Aux pétales de cerisier dans le vent…
Sirène vit avec ses deux sœurs aînées et leur vieille grand-mère au fond des mers. Tous les habitants du monde aquatique sont sous le charme de sa voix merveilleuse. À l’âge de quinze ans, chacune des sœurs monte sur terre pour en admirer les beautés. Lorsqu’arrive son tour, la petite Sirène se met en voyage tandis qu’une terrible tempête cause le naufrage du vaisseau d’un prince. Elle parvient à sauver celui-ci et le ramène jusqu’à la rive. Une fois de retour chez elle, une tristesse tenace s’empare d’elle, car elle est tombée amoureuse du prince. Elle décide alors de demander à la sorcière de la transformer en jeune fille, afin de pouvoir vivre sur terre en compagnie de son bien-aimé.
Chers enfants, n’ayez pas peur si vos écailles se transforment douloureusement en pieds et les pieds en racines et les racines en eau et l’eau en air et l’air en nuage, parce qu’au bout d’un certain temps le nuage devient pluie et la pluie… de l’eau, et l’eau… s’écoule… Teresa Ludovico
Dramaturgie et mise en scène de Teresa Ludovico
D’après le conte La Petite Sirène de Hans Christian Andersen
Avec Eugenia Amisano, Raffaella Gardon, Daria Menichetti, Paolo Summaria etValerio Tambone
Co-production version française Chateau Rouge, Annemasse. Version originale Setagaya Public Theatre, Tokyo
Durée 1h
En partenariat avec le CLIC

Grace
Chanson
Mardi 15 décembre 20h30
A Ainterexpo
Hall of mirrors

Grace, sous ses allures de princesse orientale est une sacrée bourlingueuse. Canadienne d’origine, la belle a fait de sa jeune vie un voyage permanent. Le Kenya pour suivre sa mère en mission humanitaire, le Sénégal puis l’Ethiopie pour étudier l’art des Griots en passant par l’Alsace, la Californie et l’Inde pour y découvrir la vie et la musique soufi.
Des influences planétaires qu’on retrouve bien sûr dans sa musique. Grace est une chanteuse de blues américaine avec des racines africaines et un cœur européen. Au hasard des morceaux, au gré d’harmonies familières ou de clins d’yeux musicaux, on croise John Lennon, Ike ou Tina Turner, poésie soufi, guitares africaines et scansions ragga. Un premier album étincelant et révélateur, recueil de folk, de blues, de reggae et de soul à la sincérité et à l’émotion communicative.
Durée 1h15


pierre aimar
Mercredi 21 Octobre 2009
Lu 817 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément