Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Depwofondis de Max Diakok, après Avignon 2016, représentations à Paris (24 mars), Lagorce (1er avril) et Pointe-à-Pitre (26 avril)

La machine à uniformiser et à déshumaniser n’a de cesse de trouver de nouveaux modes opératoires dans ce « chaos-monde ». Malgré tout, les aspirations au rêve et la singularité, parviennent à s’infiltrer dans les interstices du rouage.


Depwofondis de Max Diakok, après Avignon 2016, représentations à Paris (24 mars), Lagorce (1er avril) et Pointe-à-Pitre (26 avril)
Sur scène trois personnages, chacun dans son identité propre. L’espace est fragmenté en des îlots de solitude. Tous sont réduits à l’état d’objets et sont ballottés, tels des marionnettes, au milieu d’un incessant flux et reflux. Alternance inattendue de mouvements saccadés et de mouvements fluides, utilisation chaotique de l’espace au gré des stimuli. C’est le règne de l’instinct grégaire. Face à l’absurdité de leur boulimie de biens matériels, la voix de la Terre leur suggère des chemins de traverse, prélude à une redécouverte ludique et profonde de la vie. Entreprendre le voyage c’est déjà espérer suspendre la course du monde, la course du temps afin de voir surgir cette vacuité source d’une plénitude créatrice. De quelle mort surgira cette renaissance en marche vers un espace sacré à construire ?

Cette pièce, librement inspirée de la Conférence des Oiseaux du poète persan Farid Al-Din Attar, interroge le monde et son rapport au temps, et invite au voyage intérieur.
Avec ce nouveau spectacle, le chorégraphe Max Diakok poursuit avec passion son questionnement de la société contemporaine et ses aliénations. Dans Depwofondis, il fait dialoguer, entre autres, l’énergie du Gwoka et du Hip Hop, toujours dans une optique contemporaine..

Chorégraphe Max DIAKOK
Danseurs Max DIAKOK, Roméo BRON BI, Loic ELICE Création lumières Jean - Pierre NEPOST Scénographie Malanda LOUMOUAMOU
Costumes Claire RISTERUCCI
Création musicale (Bande - son) Rico TOTO
Interprètes Jaklin ETIENNE, Alain JEAN MARIE, Franck NICOLAS, Marc PANDOLF
Collaboration artistique Lucile PERAIN
Photographies Willy VAINQUEUR
Graphisme Harold GENE

Depwofondis
Danse contemporaine
Tous publics à partir de 8 ans
Création 2014
Durée : 45 minutes

- Théâtre de Ménilmontant (75020), le Vendredi 24 mars - 19h
- Crypte de Lagorce en Ardèche -Festival Fil d'avril- le 1er avril-20h30
- Mémorial Acte - Pointe à Pitre, Guadeloupe le 26 avril 2017


Pierre Aimar
Jeudi 23 Mars 2017
Lu 399 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24










Inscription à la newsletter