Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Christian Bonnefoi, Pile et face, Musée d’art moderne de Céret, du 17 novembre 2012 au 3 février 2013

Christian Bonnefoi pose l'interrogation sur la face supposée du modèle et de l’œuvre


Christian Bonnefoi, Le sommeil d’Ubu, 2012, collages mural, 650 x 350 cm, © Christian Bonnefoi, © Camille Bonnefoi
Christian Bonnefoi, Le sommeil d’Ubu, 2012, collages mural, 650 x 350 cm, © Christian Bonnefoi, © Camille Bonnefoi
L’origine de sa démarche artistique se situe lors de la découverte au Grand-Palais en 1970 des Dos de Matisse, un ensemble de quatre sculptures dont les bronzes sont conservés dans les plus grands musées du monde et dont les plâtres originaux appartiennent à la collection du musée Matisse au Cateau-Cambrésis. Ces quatre bas-reliefs d’un dos de femme, à travers lesquels Matisse explore la simplification de la forme et du relief, inspirent à Christian Bonnefoi une interrogation sur la face supposée du modèle et de l’œuvre.

« Je me rends compte aujourd’hui que je travaille depuis trente ans à essayer de voir la face du Dos de Matisse ».

Son travail artistique procède dès lors d’une réflexion sur le fait que l’œuvre est « formée autant par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle cache ».

« Le choc à la vue des Dos de Matisse, lors de la rétrospective au Grand-Palais, en 1970, fut une véritable expérience initiatique (…). (Elle) m’engagea, le cœur léger, dans les sentiers hypothétiques du pinceau ».

Partant de cette quête, de cette interrogation sur la face cachée de la sculpture comme du tableau, sur le visible et l’invisible qui constituent une œuvre d’art, Christian Bonnefoi poursuit un travail qui doit beaucoup à sa réflexion sur les moyens de l’art. L’artiste utilise des procédés techniques d’une grande sophistication. Son travail se laisse cependant appréhender sans le recours à la théorie, par la jubilation que son observation produit chez le spectateur.

Christian Bonnefoi est né à Salindre dans le Gard en 1948. Il vit et travaille aujourd’hui dans le Loiret, à Gy-les-Nonains, non loin de Montargis.
Sa vocation d’artiste doit beaucoup à sa première et brillante formation en histoire de l’art. Spécialiste de l’architecture de l’entre-deux-guerres, assistant d’Hubert Damisch pendant plusieurs années, Christian Bonnefoi est l’auteur de nombreux articles et écrits sur l’art publiés aux éditions La part de l’oeil. Il développe aujourd’hui encore sa recherche de théoricien en parallèle d’une activité de peintre initiée dans les années 70.

Pratique

Musée d’art moderne de Céret
Établissement Public de Coopération Culturelle
Région Languedoc-Roussillon - Département des Pyrénées-Orientales - Ville de Céret
8, bd Maréchal-Joffre
BP 60413
66403 Céret Cedex

Horaires et jours d’ouverture :
Du 1er juillet au 15 septembre : tous les jours de 10 h à 19 h,
le reste de l’année : de 10 h à 18 h.
Ouvert tous les jours du 2 mai au 14 octobre, fermeture le mardi le reste l’année.
Tarifs :
Plein tarif : 5,50 € - Tarif réduit : 3,50 €
- Gratuit jusqu’à 12 ans.


Pierre Aimar
Mardi 6 Novembre 2012
Lu 573 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter