Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Avignon Off : Fiodor Dostoïevski, Le Démon du jeu, avec Patrick Chesnais, du 4 au 27 juillet à 19h05 au Théâtre actuel

Ania  chérie,  au  nom  du  Christ  et  de  notre  petite fille ne t’inquiète pas. En réalité le mal n’est pas si grand. Au contraire : ce que j’ai obtenu valait largement le prix payé.


Avignon Off : Fiodor Dostoïevski, Le Démon du jeu, avec Patrick Chesnais, du 4 au 27 juillet à 19h05 au Théâtre actuel
Tu l’auras compris, j’ai tout perdu. L’argent que j’avais avec moi et celui que tu m’avais envoyé  pour  le  retour.  Il  était  arrivé  à  la  poste en début d’après-­‐midi mais quand je m’y  suis  rendu,  vers  trois  heures,  ils  m’ont  dit n’avoir rien reçu. Je ne l’ai eu que vers quatre heures et demie, à l’heure où le train de Dresde était déjà parti. Le suivant était à six  heures  et  demie.  Pour  tuer  le  temps  je  me suis rendu au Casino. Je te jure que je n’avais  pas  l’intention  de  jouer.  Pour  deux  raisons. La première était que ta lettre, qui accompagnait  l’argent,  m’avait  bien  fait  comprendre  à  quel  point  il  serait  catastrophique pour nous tous si je le perdais. La deuxième était que j’avais fait la veille un rêve terrifiant où apparaissait mon père. Je n’en ai rêvé que deux fois dans ma vie, et chaque fois c’était pour m’annoncer un malheur. Je me suis rappelé aussi qu’il y a quelques jours j’avais rêvé de toi et que tu avais les cheveux blancs – ce qui est un mauvais présage. Pour toutes ces raisons j’avais pris la résolution de ne pas risquer le moindre petit sou. Debout, je me contentais de regarder les autres jouer et de miser mentalement. Tu ne me croiras pas, mais je te jure qu’une dizaine de fois j’ai deviné le bon numéro. Une fois c’était le zéro, un comble ! J’en ai été si troublé que j’ai presque automatiquement sorti de ma poche quelques sous pour miser, et cinq minutes plus tard j’avais déjà perdu la moitié de ce que tu m’avais envoyé. Je ne puis te dire à quel point j’avais honte. J’aurais voulu m’enfuir, disparaître au fond de la terre en pensant à tes boucles d’oreilles que tu avais mis en gage pour m’envoyer l’argent, et que je ne pouvais plus racheter. J’ai continué à jouer avec l’espoir de réparer ma faute. A neuf heures du soir j’ai quitté le Casino sans un sou et dans un état près de la démence.

Pratique

Théâtre Actuel à 19h05
80 rue Guillaume Puy -­‐ 84000 AVIGNON

Tarif plein : 20 euros / Tarif Réduit : 15 euros Réservations : 04 90 82 04 02


Pierre Aimar
Dimanche 22 Juin 2014
Lu 225 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément