Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




ANECKXANDER, solo dansé d'Alexander Vantournhout, Théâtre Gymnase-Bernardines (Marseille) les 4 et 5 Octobre 2016

C'est dans le cadre du 16ème Festival Actoral, inventé par Hubert Colas pour réunir toutes les expressions artistiques contemporaines, qu'a été présenté ANECKXANDER au théâtre des Bernardines, ancienne chapelle du Lycée Thiers, à Marseille.


Aneckxander © Bart Grietens
Aneckxander © Bart Grietens
Il s'agit là de la performance exceptionnelle d'un jeune danseur, Alexander Vantournhout, formé en Belgique aux arts du cirque, qui s'expose intégralement nu aux regards du public pour susciter une étrange fascination.
Le jeune homme ressemble à ces anges que Jean Cocteau dessinait sur les murs des chapelles de Villefranche-sur-mer ou de Milly-la-Forêt. Pour exprimer la tragédie de sa solitude, il se livre devant nous à des contorsions formidables en tortillant son corps dans des positions instables, en réalisant avec virtuosité des pirouettes, des roues,des manèges et des sauts périlleux, affublé de chaussures à plateformes, de gants de boxe ou d'une fraise à godrons autour du cou, un cou perçu si long par ses amis qu'il l'insère dans le prénom titre anglais de son spectacle !
Mais il a beau faire, reproduire des postures simiesques indécentes, se coucher en position foetale, creuser poitrine et bras étendus en croix, glisser, sautiller, tourner sur pointes, parcourir le plateau en tous sens, pianoter une ritournelle, c'est ce corps masculin aux proportions parfaites dans sa sublime nudité qui retient l'attention et les regards au détriment de toute chorégraphie.
Philippe Oualid


Pierre Aimar
Vendredi 7 Octobre 2016
Lu 488 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter