Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




9.10.10 > 23.01.11 : Au service des tsars. La garde impériale russe, de Pierre le Grand à la révolution d’Octobre, Musée de l’Armée - Hôtel national des Invalides, Paris

Dans le cadre de l’Année France-Russie 2010, le musée de l’Armée et le musée de l’Ermitage de Saint- Pétersbourg s’associent pour présenter à l’automne 2010 cette exposition consacrée à l’histoire de la garde impériale russe, et plus largement à l’histoire de la Russie et celle de ses relations avec la France.


Pendant plus de deux cents ans, des années 1700 à la révolution d’Octobre 1917, l’histoire de la garde impériale russe est intimement liée à celle du pays tout entier, dans le domaine non seulement militaire mais aussi politique, social et culturel, jusqu’à devenir le miroir le plus fidèle de sa richesse et de sa complexité.
Cette exposition, fruit d’une coproduction inédite entre les deux établissements, permet de montrer au grand public plus de 150 objets au caractère exceptionnel et somptueux : des peintures, des uniformes, des armes et des objets d’arts. La majeure partie de ces pièces provient du musée de l’Ermitage. Certaines n’avaient encore jamais quitté le sol national. Celles issues des collections du musée de l’Armée et du musée des Cosaques de la garde impériale de S.M. l’Empereur (Courbevoie) évoquent le devenir des membres de la Garde après 1917 et l’exil de grandes familles russes à Paris.
Un cycle de conférences a annoncé l’exposition, en septembre. Un programme de concerts et un cycle cinématographique accompagnent l’exposition, qui fait l’objet d’un catalogue co-édité par le musée de l’Armée et Somogy Editions d’art.
Attaque du carré des Décabristes par le régiment des gardes à cheval le 14 décembre 1825 par Timm Vassiliy (1820-1895), 1853 © Collection musée de l’Ermitage
Attaque du carré des Décabristes par le régiment des gardes à cheval le 14 décembre 1825 par Timm Vassiliy (1820-1895), 1853 © Collection musée de l’Ermitage

L’histoire de la garde impériale russe à travers de riches collections

Pour donner à la Russie une place de premier plan en Europe, l’empereur Pierre Ier le Grand (1682 – 1725) met en place de nombreuses réformes destinées à rénover la société russe sur le modèle de grandes nations telles la Suède, la Prusse ou la France. Fleuron de cette Russie nouvelle, la garde impériale, constituée d’hommes valeureux et fidèles, en vient au fil des siècles à incarner le legs du tsar réformateur dans la capitale qu’il a fondée à Saint-Pétersbourg. Ce statut fait d’elle une force politique à part entière, qui prend une part décisive aux révolutions de palais marquant le XVIIIe siècle, de Pierre Ier à Paul Ier, en passant par Élisabeth Ière, Pierre III et Catherine II. Unité de prestige chargée de la sécurité de l’empereur, la Garde a fait, au long de son histoire, la preuve de sa valeur au combat : contre les Suédois sous Pierre Ier, contre la Grande Armée de Napoléon sous Alexandre Ier ou pendant la Première Guerre mondiale sous Nicolas II. L’exposition Au service des Tsars retrace cette histoire depuis la création de la garde par Pierre le Grand jusqu’à sa chute et sa dissolution provoquées par la révolution d’Octobre.

Objets et oeuvres d’art

La majorité des objets et des oeuvres présentés dans cette exposition proviennent du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Ils sont de nature diverses :
• Uniformes et pièce d’équipements de nombreux régiments (habits, pelisses, casques, shakos…) ;
• Effets personnels de tsarines et de tsars, de célèbres officiers, de personnalités politiques… tels l’habit de l’impératrice Catherine II aux couleurs du régiment Préobrajenski, la pelisse d’officier des hussards de la Garde ayant appartenu à Alexandre Ier...
• Estampes et tableaux – dont de nombreux portraits : portraits de Pierre le Grand, d’Alexandre Ier, de Nicolas Ier, d’Alexandre II, portrait équestre de l’impératrice Catherine II …
• Drapeaux et étendards ;
• Armes : sabres, lattes, épées ; fusils, pistolets…
• Pièces d’arts décoratifs (service à thé réalisé par la Manufacture impériale de porcelaine...).

Pratique

Musée de l’Armée
Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 PARIS
www.invalides.org
Tél. 0810 11 33 99 ou 01 44 42 38 77
Tarifs
> Exposition seule : 8 euros
Gratuit pour les - 18 ans
> Billet couplé exposition + musée : 11 euros
Gratuit pour les - 18 ans
Ce billet donne accès à l’exposition Au service des Tsars, aux salles d’exposition permanente du musée de l’Armée et à l’église du Dôme (Tombeau de Napoléon Ier), ainsi qu’au musée des plans-reliefs et au musée de l’Ordre de la Libération.
Horaires
Pendant la durée de l’exposition, celle-ci et le musée sont ouverts tous les jours de 10h à 17h, sauf le premier lundi du mois (6 décembre, 3 janvier) ainsi que les 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier.


pierre aimar
Vendredi 15 Octobre 2010
Lu 564 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter