Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




8 avril au 2 mai, Baptiste Fompeyrine, « Acoucoula, approchez-vous de plus près... ». Échanges Culturels Bullukian à Lyon

Baptiste Fompeyrine est un peintre d’une vingtaine d’années qui pratique aussi, le dessin, la gravure et la photographie. Il a été admis en 2008 à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris ainsi qu’à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs dont il suit les cours.


8 avril au 2 mai, Baptiste Fompeyrine, « Acoucoula, approchez-vous de plus près... ». Échanges Culturels Bullukian à Lyon

Vous pourrez apprécier sa technique et découvrir dans son exposition « Acoucoula, approchez-vous de plus près... », son univers artistique, car il nous invite à marcher dans son monde et à prendre le temps d’en parcourir des instants.
Son imaginaire à la fois délicat, espiègle, parfois grave, toujours réactif, suggère que les formes et les couleurs ont une sonorité, une saveur, qui, en nous rappelant les réalités, nous rapprochent aussi de l’humain, dans un monde qui s’en éloigne parfois.
Complice avec le réel, il rejoint avec cette curiosité perpétuellement en éveil sur son époque, cette part d’immuable qui serait incomplète sans ce temps retrouvé où la douce luminosité en est la vraie obscurité : celle du mystère qui nous fait rêver.
Baptiste interroge son temps avec ces autres moyens que sont l’imaginaire et le merveilleux, comme des amis plus sûrs.

« Acoucoula, approchez-vous de plus près... »
Le mercredi 8 avril 2009 à 18 h 30
Aux Échanges Culturels Bullukian,
26 Place Bellecour, Lyon 2e
Exposition du 8 avril au 2 mai 2009
Entrée libre du mercredi au samedi de 14 h à 18 h 30
Il les utilise pour nous faire ressentir plus directement les choses lorsqu’il part à l’assaut de ce mur souvent infranchissable qu’est le monde extérieur en face de nous et il y trouve des passages qui renouent avec ce dont notre sensibilité est trop souvent privée...
Guy Fourchet


pierre aimar
Vendredi 27 Mars 2009
Lu 910 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter