Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




4 décembre au 3 janvier, Les lauréats du 54ème Salon d’Art Contemporain de Montrouge s’exposent au Palais de Tokyo…

Fidèle à sa réputation d'"accélérateur de carrières", le Salon d’Art Contemporain de Montrouge a signé une convention pluri-annuelle avec le centre d'art du Palais de Tokyo qui permet aux artistes lauréats d'y bénéficier d'une exposition personnelle dans les mois qui suivent la fin du Salon.


Sous l'impulsion de son nouveau commissaire artistique, Stéphane Corréard, l'édition 2009 du Salon de Montrouge a été marquée par des évolutions importantes, dont :
- une sélection plus resserrée (82 artistes retenus parmi 1100 candidatures)
- une présentation plus lisible pour le visiteur (chaque exposant dispose d'un module lui permettant de présenter plusieurs œuvres ou une installation importante)
- un accompagnement individuel des exposants par un collège critique coordonné par Gaël Charbau, rédacteur en chef du journal Particules.

Du 4 décembre 2009 au 3 janvier 2010, les espaces des Modules du Palais de Tokyo (Direction : Marc-Olivier Wahler, commissariat : Daria de Beauvais et Katell Jaffrès) accueille donc les expositions personnelles des lauréats du 54ème Salon de Montrouge :
· Kaori Kinoshita (née en 1970) et Alain Della Negra (1975) / Grand Prix du 54ème Salon
· Antoine Dorotte (1976) / Prix du Conseil Général des Hauts-de-Seine
· Aurélien Porte (1981) / Prix Spécial du Jury

Le jury qui a sélectionné ces lauréats est présidé par Fabrice Hergott, directeur du Musée d’art moderne de la Ville de Paris, entouré de Jean Brolly, galeriste, collectionneur et membre de l’Adiaf, David Caméo, directeur de la Manufacture nationale de Sèvres, Pierre Cornette de Saint-Cyr, commissaire-priseur et Président du Palais de Tokyo à Paris, Elisabeth Couturier, critique d’art et journaliste, matali crasset, designer industriel, Xavier Franceschi, directeur du Frac Ile-de-France-Le Plateau à Paris, Arnaud Labelle-Rojoux, artiste et invité d’honneur du 54ème Salon de Montrouge, Anne France-Lanord, conseiller culturel chargée des Arts Plastiques au Conseil Général des Hauts-de-Seine, Claire Le Restif, directrice du centre d’art Le Cedrac à Ivry-sur-Seine, Agnès Rein, collectionneuse et membre de l’Adiaf, Yves Robert, directeur de l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Lyon et Marc-Olivier Wahler, directeur du Palais de Tokyo à Paris.
… Et la 55ème édition du Salon de Montrouge se met en marche !

Appel à candidatures… jusqu’au 31 décembre 2009 !
Les artistes français ou résidant en France ont jusqu’au 31 décembre 2009 pour envoyer leur dossier de candidature à la Mairie de Montrouge. Le commissaire artistique Stéphane Corréard retiendra environ 80 artistes représentant la scène française dans toute la richesse de sa diversité, tous médiums confondus (peinture, sculpture, installation, performance, vidéo, photographie, etc.). Chaque artiste sélectionné sera accompagné individuellement tout au long de la préparation du 55ème Salon par un membre d’un «Collège Critique» de professionnels, critiques et historiens d’art, journalistes, galeristes, directeurs de centres d’art. Et comme en 2009, un jury composé de spécialistes français et européens de l’art contemporain distinguera les trois lauréats qui exposeront ensuite au Palais de Tokyo.

Le 55ème Salon d’art contemporain de Montrouge en quelques points :
Dates : du 6 mai au 2 juin 2010 (vernissage le mercredi 5 mai)
Lieu : La Fabrique, un ancien bâtiment industriel installé au cœur de Montrouge, scénographié par matali crasset.
Président du Jury : Eric de Chassey, directeur de la Villa Médicis à Rome.
Ecole invitée : L’Ecole des Beaux-Arts de Lyon
Artiste invité d’honneur : Ernest T. (né en 1943) a accepté d’être le parrain du 55ème Salon de Montrouge. Depuis les années 60, l’artiste qui se cache sous ce pseudonyme n'a de cesse d'épingler les comportements de ses contemporains du milieu de l'art et d'observer la manière dont le public considère l'artiste, le critique, le collectionneur, dans une perspective historique et sociologique tout à fait unique. Comme un miroir grossissant des us et coutumes du monde de l’art, son oeuvre s'attaque à tous les sujets: carrièrisme, spéculation, expertise et critique, originalité et avant-garde, morale et scandale... par des voies diverses et variées. Ses Peintures Nulles sur dessins d'humour et ses slogans caustiques sont les plus connus. Mais il doit également sa notoriété à ses dessins dans le style de Rembrandt, ses parodies de Bruegel, ses réinterprétations de Picabia, de Mondrian ou de Douanier Rousseau, mais aussi ses tracts, lettres, revues, collages... sans autre commentaire que ceux d'Ernest T. lui-même.

Info sur les candidatures au 01 46 12 75 74 ou 01 46 12 72 10
Mairie de Montrouge - 55ème Salon de Montrouge / Service culturel
43, avenue de la République - 92 121 Montrouge Cedex
www.ville-montrouge.fr ou www.92120.fr


pierre aimar
Samedi 28 Novembre 2009
Lu 795 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter