Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




34e Festival pour piano de La Roque d’Anthéron à Château Bas à Mimet le 6 août : Iddo Bar-shai, un Mozart et Beethoven pour séduire les dieux !Par Serge Alexandre

À deux pas d’Aix-en Provence et de Marseille, Château Bas à Mimet est l’un des joyaux architecturaux de la renaissance méconnus du public. Charles Quint y a séjourné jadis. Chaque été, sa cour magique y accueille quelques concerts pour La Roque d’Anthéron.


Bar Shaï © F. Burger
Bar Shaï © F. Burger

Il était difficile de trouver une place pour assister au concert du pianiste israélien Iddo Bar-shai accompagné des musiciens de la Philharmonie Provence Méditerranée renforcés par quelques membres du Sinfonia Varsovia sous la baguette exigeante de Jacques Chalmeau donnant à entendre le célèbre 21 ème concerto pour piano et orchestre K 467 en Ut Majeur et la Troisième symphonie en mi bémol majeur opus 55 de Beethoven. La notoriété internationale de ce musicien doit beaucoup à René Martin et à La Roque. Effectivement, on a vu éclore cet artiste ici il y a quelques années. Sa discographie compte de très beaux enregistrements à déguster sans modération consacrés à Chopin, Mozart, Haydn et Couperin chez Mirare.

Un Mozart enchanté
Composé en 1785, le concerto pour piano de Mozart est une œuvre de maturité d’une envoûtante poésie non dénuée d’un sens théâtral. Exigeant, il requiert une grande virtuosité de la part de l’interprète et c’est le cas d’Iddo Bar Shai. Il y déploie un jeu d’une délicatesse extrême et clair. Dans l’andante quasi un adagio ce soir-là, on retrouve l’atmosphère nocturne et rêveur si caractéristique de ce célèbre concerto. Sous les doigts du pianiste, moments de grâce sont offerts avant de découvrir l’explosion burlesque du troisième mouvement quasi carnavalesque. Avec son jeu riche en palettes et couleurs sonores, le soliste joue avec les musiciens de l’orchestre et le chef. Tous les mouvements sont purs délices. C’est juste jubilatoire ! Iddo Bar Shai est bien l’un des grands interprètes de notre temps pour le répertoire mozartien. La direction précise et intuitive de Jacques Chalmeau met en valeur tous les timbres de l’orchestre complétant parfaitement cet univers poétique avec une touche de mystère… Le public a longuement salué leur prestation. Le soliste nous a offert une mazurka de Chopin en guise de bis.
Avec de telles qualités musicales, on se réjouit aussi de retrouver ce chef d’orchestre à la direction musicale de son excellente formation orchestrale pour La Flûte enchantée de Mozart qui sera présentée au dôme de Marseille les 17, 18 et 19 avril prochain dans une nouvelle production de La Fabrique Opéra dans une mise en scène confiée à Richard Martin, l’emblématique directeur du théâtre Toursky.

Un Beethoven convaincant
Chef d’œuvre profondément militant, la troisième symphonie est l’occasion pour Beethoven d’y mettre ses tripes, sa détresse, ses coups de gueule et ses sentiments profondément humanistes. Cette symphonie écrite entre 1802 et 1804 est un manifeste du romantisme musical allemand. Par ses dimensions, sa richesse mélodique et sa force harmonique, elle demeure une partition profondément moderne. Jacques Chalmeau y choisit des tempi justes évitant l’écueil de tempi et de discours fracassants. Il y intériorise le discours beethovénien. Beauté mélodique et richesse orchestrale s’y épanouissent sans emphase. Le jeu des bois est parfait. La rêverie des cordes par instants nous laisse songeur. Tensions dramatiques, pathétisme retenu, joie et sérénité alternent au fil des mouvements. Sous l’impulsion du maestro, l’imagination d’un Beethoven impétueux en sort magnifié ! Souhaitons qu’un jour la Philharmonie Provence Méditerranée et son chef soient programmés au parc du château Florans. Ce concert aurait mérité sans doute une captation visuelle et radiophonique.
Serge Alexandre


Le festival de la Roque d’Anthéron se poursuit jusqu’au 18 août.
www.festival-piano.com
Réservations au 04 42 50 51 15.
Pour en savoir plus sur les enregistrements d’Iddo Bar-Shai : www.mirare.fr
Pour en savoir plus ou réserver pour La Flûte enchantée de Mozart au Dôme : www.toursky.org ou www.lafluteenchantee2015.fr

N.B. Ce concert a été donné le mercredi 6 août au Château Bas à Mimet
Programme : 21e concerto pour piano et orchestre de Mozart et 3e symphonie « Héroïque » de Beethoven


Pierre Aimar
Vendredi 8 Août 2014
Lu 255 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter