Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




27 Mars au 18 Avril 2010, exposition Truphémus au Musée de Bourgoin-Jallieu, Isère

Entre Grenoble où il est né, et Lyon où il s’est installé, Jacques Truphémus a passé plusieurs années à Bourgoin pendant son adolescence, où il fait sa scolarité au Collège, avant de s’inscrire aux beaux-arts. Aujourd’hui, à la suite d’une rencontre avec le peintre, les Amis du Musée de Bourgoin-Jallieu, initiateurs du projet, ont souhaité associer le Musée afin de présenter cette sélection d’œuvres. Un événement national et tout à la fois local, tant cet artiste protège son intimité pour se consacrer entièrement à son œuvre.


Truphémus, La belle servante, HST, 1980
Truphémus, La belle servante, HST, 1980

Truphémus : un peintre de l’intime

Jacques Truphémus est un peintre discret et secret. Un homme et un artiste libre, qui ne se réclame d’aucune école. Qualifié par l’écrivain Charles Juliet de « peinture de l’intime », il reçoit les influences de Bonnard, Vuillard ou Monet pour une œuvre qui s’écarte des artifices et des apparences pour ne mettre « en lumière » que l’essentiel.
En évoquant le bonheur calme et simple de la vie de tous les jours, ses toiles plongent le spectateur dans une atmosphère « de quiétude » hors du temps et de la réalité.

Exposition Truphémus
du 27 Mars au 18 Avril 2010
Musée de Bourgoin-Jallieu (38)


pierre aimar
Vendredi 12 Février 2010
Lu 4450 fois


Commentaires articles

1.Posté par Angélica FERRANT, artiste peintre le 07/11/2011 01:36
Ces peintures ont la beauté généreuse d'un écrivain qui ouvre mille fenêtres pour montrer à travers son regard intimiste un monde, son monde; j'ai lu tout LOUIS CALAFERTE dont l'écriture s'est glissée dans mon pinceau et aime l'amitié de ces deux hommes .

2.Posté par MATTEO le 17/12/2011 02:52
Je viens de lire le commentaire précédent, et je regrette que certaines personnes puissent utiliser le génie artistique de Jacques Truphémus dans le but d'une valorisation publicitaire personnelle. Que l'on fasse des commentaires sur l'oeuvre et l'artiste, d'accord et surtout ; mais que l'on ne s'en serve pas pour se mettre soi-même en lumière afin d'amener un public sur son propre site. C'est une question d'éthique que "l'artiste" devrait avoir....

3.Posté par Angélica FERRANT le 11/01/2012 17:03
Commentaire du commentaire à l'égard d'un inconnu: à la lecture de votre commentaire (MATTEO) j'ai également un regret à formuler; n'importe qui dit n'importe quoi sans comprendre ce qu'il fallait comprendre. J'ignore par l'humeur de qui ma remarque sur l'oeuvre de TRUPHEMUS a abouti sur mon site. J'ai eu le courage de m'identifier contrairement à vous. J'ai connu ce peintre par l'écrivain CALAFERTE , à qui une grande amitié le lie. Mon travail actuel consiste à relier l'écriture et la peinture (MOMENTS OF WRITING, titre de ma prochaine expo. "encore une pub allez vous dire"). Sachez que je...

4.Posté par Sylvain le 12/01/2012 12:49

"Quand on n'est pas intelligible, c'est qu'on n'est pas intelligent."
Victor Hugo
Je suis d'accord avec Mattéo . Car la peinture de Jacques Truphémus est profonde de respect et d'humilité. A chacun d'en tirer leçon....
" Il n' y a pas de vanité intelligente", et la moindre réflexion enclenche la susceptibilité déplacée, des propos inadéquats et difficiles à traduire.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter