Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




24 et 25 novembre > Le Cri à Bonlieu Scène nationale Annecy

chorégraphie Nacera Belaza


24 et 25 novembre > Le Cri à Bonlieu Scène nationale Annecy
Prix de la révélation chorégraphique 2008, Nacera Belaza nous livre un duo sublime qu’elle interprète avec sa sœur. Pièce concentrée sur la verticale d’une beauté hypnotique, Le Cri puise et jaillit jusqu’à soulever l’être entier. Un instant immense surgit de cette danse touchée par la grâce.

Sur le plateau, deux danseuses et un imperceptible balancement qui croît, s’accélère et envahit le corps. D’abord, la voie étouffée de Larbi Bestam et une bande-son ténue qui se tient plus près du silence que de la musique. Lentement, les deux corps distincts basculent d’un pied à l’autre dans un unique mouvement en expansion jusqu’à former de grandes vagues souples qui se déploient en une spirale infinie. Ni diversion, ni dispersion, une rigueur parfaite qui laisse toute la place à une sensualité à l’état brut, sublime et puissante. On dirait les corps vissés au sol et pourtant il s’agit d’un envol. Ondulation de l’être « comme pour lui ajouter une dimension qui l’ouvre davantage au monde ». La pièce se tient à deux pas de la transe mais jamais ne vacille. « Et si vivre n’était pas un verbe d’action ? », s’interroge Nacera Belaza. État de vide intérieur et réceptivité totale de l’être, Le Cri crée une densité qui accorde l’infime et l’infini, le désir et la grâce.

mardi 24 et mercredi 25 novembre à 20h30
dans la petite salle
tarif C durée 50 min


bsn@bonlieu-annecy.com
Mardi 10 Novembre 2009
Lu 771 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24










Inscription à la newsletter