Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




2/12 au 4/12 > Davézieux (07) : Le Jongleur et l'Empereur, de Jean-Christophe Cornier. Théâtre jeune public

Shikada est le dernier descendant d'une famille de jongleurs qui se transmet l’art de la jongle de père en fils depuis des générations. Dès son plus jeune âge, son père tente de l'initier à cette discipline exigeante. Mais Shikada n'a pas la vocation : ce qu'il préfère lui, ce sont les papillons. Il admire leur vol, la beauté et la fragilité de leurs ailes. Ce sont ses amis. Il danse avec eux mais, pour ceux qui l'observent vraiment, c'est un véritable ballet de jongleur...


2/12 au 4/12 > Davézieux (07) : Le Jongleur et l'Empereur, de Jean-Christophe Cornier. Théâtre jeune public
Son père juge que tout ceci n'est qu'enfantillage. II l'oblige à suivre son enseignement mais Shikada est plutôt maladroit, tout tombe de ses mains. Il voudrait bien faire plaisir à son père, comme tous les enfants, mais sans succès. La jongle n'est pas sa passion.
En désespoir de cause, son père, qui est un homme bon et compréhensif, lui propose de parcourir le monde, d'y rencontrer d'autres peuples, d'autres jongleurs afin de réussir, peut-être, à trouver la passion que lui n'a pas réussi à lui transmettre...
Shikada fait donc le tour du monde, il y rencontre des cultures différentes, des musiques différentes, des couleurs différentes, des manières de jongler différentes.
Lorsqu'il rentre chez lui, il est un jeune homme … et il a réussi à allier sa passion des papillons et celle de la famille ; il jonglera avec des éventails... Son père est fier de lui.
Il est devenu le plus célèbre jongleur du Japon. L'Empereur, qui a beaucoup entendu parler de lui, veut le voir jongler. Mais là, devant l'empereur, Shikada perd sa concentration et laisse tomber un éventail. Pour lui, la honte est insurmontable, il veut se donner la mort. Mais l'Empereur, loin de lui en vouloir, le fait revenir et lui annonce sa joie de l'avoir vu jongler. Il lui dit aussi sa satisfaction devant le respect que Shikada avait montré pour lui : un respect tel qu'il avait raté une passe afin de ne pas égaler l'Empereur dans sa Perfection... Si Shikada avait été parfait, il n’aurait peut être pas eu la vie sauve car c’est un affront que d’être aussi parfait que l’Empereur…
Le jongleur et l'Empereur, outre le parcours initiatique et l'histoire passionnante du jongleur Shikada, permet au Théâtre du premier vol de l'hirondelle d'allier plusieurs disciplines dans le même spectacle : la jongle avec Ghislain Foulon qui travaille dans une direction poétique de l'art de la jongle et avec des objets peu utilisés, le théâtre avec Laurence Arpi selon une approche à partir du corps du travail de l’acteur et la musique avec Jean-Christrophe Cornier, musicien multi-instrumentiste, qui nous fait voyager dans le monde des sons et des différentes cultures musicales.
Le jongleur et l'Empereur est donc un spectacle aux multiples possibilités dans lequel les différentes disciplines se rencontrent et se mélangent pour apporter aux enfants un foisonnement de sensations, auditives et visuelles...
L'univers japonais, favorise aussi l'opposition de la tradition et de la modernité, du père et du fils, de l'ici et du là-bas. On y montre la vertu de la différence et l’acceptation de différentes voies possibles pour accomplir son destin.
Le parcours iniatique de Shikada raconte les valeurs du travail, de la répétition, de l'ouverture vers les autres nécessaires si l'on veut progresser et comprendre ce que l'on est soi-même.
Mais c'est aussi le respect de la tradition : "nous sommes des nains perchés sur les épaules de géants", le respect du père et le respect dû à l'Empereur... et la relation des anciens aux enfants avec la question de la transmission des héritages.
La compagnie de Théâtre « le premier vol de l’hirondelle » sera en résidence d’artistes du 27 au 31 octobre 2008 sur la commune de Davézieux. Puis les 2/3/4 décembre sera présentée la pièce « Le Jongleur et l’Empereur » à l’Espace Montgolfier.

Mise en scène : Laurence Arpi
Textes : Jean-Christophe Cornier
Avec Laurence Arpi : comédienne, Ghislain Foulo : jongleur et comédien, Jean-Christophe Cornier : musicien
Durée du spectacle : 45 mn
Le 2/12/08 soirée tout public à 20h30
Le 3/12/08 après-midi jeune public 14h30
Le 4/12/08 après-midi scolaire à 10h00

Si vous réservez votre place à l’avance pour le 3 décembre, faites vous connaître auprès de la chargée de communication de la compagnie (mhmi@hotmail.fr)nous vous offrons la possibilité d’assister à la répétition publique le 27 novembre 2008. Les enfants pourront rencontrer les artistes, comédiens, jongleur et metteur en scène autour d’un petit goûter.


mhmi@hotmail.live
Mercredi 22 Octobre 2008
Lu 389 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82










Inscription à la newsletter