Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




1er au 5 décembre, Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne, de la Comédie-Française, au Jeu de Paume, Aix en Provence

Le premier souvenir que j'ai de ma mère, c'est quand j'avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone il y a deux jours, elle raccroche en me disant : "Je t'embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu'entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. Guillaume Gallienne


Guillaume Gallienne

1er au 5 décembre, Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne, de la Comédie-Française, au Jeu de Paume, Aix en Provence
Guillaume Gallienne aime les personnages, tous les personnages, ceux qui s'emboîtent les
uns les autres, à la manière des poupées russes, pour finir par ne faire plus qu'un. Il aime
aussi raconter des histoires, ses histoires. Dans Les garçons et Guillaume, à table !, ce
brillant sociétaire de La Comédie-Française (il a fêté ses 10 ans de "maison" en 2008), se
lance, pour la première fois, dans l'écriture d'un spectacle à la fois très intime et très drôle.
Sur le mode de la Stand up comédie, seul en scène, interprétant plusieurs personnages, il
tente de dissiper, avec un humour féroce, quelques "malentendus"... L'acteur, qui au départ
a fait du théâtre pour être un autre et s'est rendu compte, sur scène, que son art lui
permettait d'être lui-même, pousse ici cette révélation fondatrice à son paroxysme. Au pays
où l'étiquette est reine, il balaye de son autodérision celle dont on l’a si facilement affublé et
derrière laquelle, peut être, il eût été si facile de se cacher...

Note d'intention

Lorsque Olivier Meyer m'a invité à écrire le spectacle dont je rêvais, j'ai tout d'abord été
dérouté car, Sociétaire de la Comédie-Française, j'ai l'habitude, au sein de la troupe, de faire
ce que l'on me demande. Et là, pour la première fois, on me proposait non pas d'interpréter
Molière, Racine, Corneille... mais, de jouer ce que je voulais... Alors, je me suis dit qu'il y
avait bien une histoire, qui se trouve être la mienne, dont j'aimerais parler. Pas uniquement,
parce que cela me ferait du bien, j'ai payé un monsieur pendant des années pour cela, mais
parce que cette histoire, que je porte en moi depuis longtemps, est théâtrale. En m'inspirant
du principe des Stand Up, je me suis mis à écrire tout ce que ma mémoire avait, au fil des
ans, gardé et raconté, amplifié ou déformé.
Alors, quelle est donc cette histoire ? Disons, que c'est celle d'un malentendu... Je me
souviens, tout jeune enfant, j'étais avec mes frères, lorsque ma mère nous appelle pour
dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !". Sur le moment, je n'ai pas tiqué, puis
plus tard, je me suis rendu compte que, chez moi, on disait souvent "Les garçons ET
Guillaume". Trop bien élevé pour contrarier ma mère et trop heureux d'être distingué, je me
suis glissé dans la peau de ce Guillaume qui n'était donc pas un garçon. Aujourd'hui, je me
demande : comment ai-je fait pour devenir un garçon, malgré ma docilité et ma vanité,
malgré l'étiquette que l'on m'a collé avant même que je n'ai eu le temps de me découvrir ? ;
"Les garçons et Guillaume, à table !" est peut-être une forme de réponse...
Attention, il ne s'agit surtout pas d'un règlement de compte ou d'une plainte, mais d'une
quête, drôle, baroque. Dans ce monologue, je suis le narrateur de ma propre histoire. Mais,
cette histoire, je la vis, je la joue (ce qui m'intéresse c'est la théâtralité, le jeu), ainsi que tous
les personnages qui ont influencé mon aventure. Mon personnage est souvent désarmant
de naïveté, trop conciliant, trop réservé, il cherche seulement à savoir qui il est... sans, je
l'espère, tomber dans aucun stéréotype.
Guillaume Gallienne

Pratique

Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne, de la Comédie-Française
mise en scène Claude Mathieu, de la Comédie-Française
création lumières Dominique Bruguière
costume Olivier Bériot
avec
Guillaume Gallienne, de la Comédie-Française

Du mardi 1er au samedi 5 décembre 2009 A 20H30
sauf mercredi 2 décembre à 19H00
Prix des places de 8 à 34 €
Réservations
0 820 000 422
www.lestheatres.net


pierre aimar
Vendredi 13 Novembre 2009
Lu 467 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter