Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




19 septembre au 21 novembre, Samuel Richardot. Exposition personnelle à La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec

La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, invite Samuel Richardot, peintre né en 1982, à réaliser sa première exposition personnelle en institution. Diplômé en 2006 de l’École des beaux-arts de Paris, Samuel Richardot travaille avec la galerie Balice Hertling à Paris où il a eu une exposition personnelle en 2008. Il a participé cette même année au Printemps de Septembre à Toulouse.


19 septembre au 21 novembre, Samuel Richardot. Exposition personnelle à La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec
Pour son exposition à La Galerie de Noisy-le-Sec, Samuel Richardot propose un accrochage de nouvelles toiles réalisées lors de son récent séjour berlinois ainsi qu’une installation inédite de papiers découpés.
Dès ses premières peintures, Samuel Richardot puise dans l’expression de qualités sensorielles, chaque élément trouvant une possible origine dans une odeur, un son, un toucher, comme autant de résurgences que la mémoire associe à des sens. Produisant ainsi une peinture figurée mais non figurative, le vocabulaire composant ces images « mentales » – dans le sens où elles donnent à voir une réalité virtuelle – se décline en symboles étrangement familiers, qu’on ne peut reconnaître avec certitude. Certains proviennent d’un répertoire d’images médicales (organes), d’autres d’éléments naturels réduits à leur état le plus simple (branche d’arbre, flaque d’eau, caillou). Enfin, plus récemment apparus dans sa
pratique, d’autres signes sont quant à eux issus de différents gestes annexes à la peinture (coulure, tâche, trace de bull pack, scotch, brûlure...), accidents contrôlés qui rejoignent une histoire de l’art processuel.
L’exposition à La Galerie se déploie à partir d’un accrochage de tableaux dans lesquels motifs peints sur toile côtoient découpes de papier. Délibérément contraintes par des formats standard prédéterminés – soit grands formats horizontaux, tels des paysages ou des écrans, soit très petits formats – les oeuvres de Samuel Richardot jouent des changements d’échelle, du tableau comme point de vue d’ensemble au détail de chaque élément représenté. De par l’importance accordée au vide, les formes semblent émerger d’un champ blanc. À la fois délimitées dans leurs contours et incomplètes, elles sont réalisées sans dessin préparatoire, animées par un désir de garder une spontanéité, tout en étant paradoxalement extrêmement contrôlées.
Complétant cet accrochage, une installation présentée à l’horizontale dans la salle des colonnes se compose d’une accumulation de chutes de différents statuts – papiers découpés, pochoirs, essais divers – que l’artiste a conservé au fil de la réalisation de ses tableaux, d’abord en tant qu’outils puis pour elles-mêmes, afin d’y puiser une substance résiduelle. Marquant une nouvelle direction formelle et un passage de la peinture à la sculpture, l’installation s’avère emblématique de la méthode employée par Samuel Richardot dès ses premiers travaux : une production à flux tendus, dont la structure en boucle répond à
une conception cyclique du temps, et au sein de laquelle la réduction des moyens offre d’infimes variations. Trace de cette méthode, la composition correspond à un moment arrêté, tout en contenant la possibilité d’être augmentée ou réduite par d’ultérieurs accrochages.

Repères biographiques sur l’artiste
Samuel Richardot est né en 1982 à Aurillac.
Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Paris en 2006, il a participé aux expositions collectives Cadrage/Débordement (Félicités de l’Ensba), Prix Novembre à Vitry-sur-Seine, 51e Salon de Montrouge et Rendez-vous 07 aux Subsistances à Lyon. En 2008, après une première exposition personnelle à Paris à la galerie Balice Hertling, il a participé au Printemps de Septembre à Toulouse.
Il est représenté par la galerie Balice Hertling à Paris : www.balicehertling.com

Samuel Richardot. Exposition personnelle
19 septembre – 21 novembre 2009
Vernissage vendredi 18 septembre de 18 h à 21 h
La Galerie
Centre d’art contemporain
1 rue Jean Jaurès
F- 93130 Noisy-le-Sec
T : + 33 (0)1 49 42 67 17
lagalerie@noisylesec.fr


pierre aimar
Mardi 15 Septembre 2009
Lu 495 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter