Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




18 et 19.09.10 : L'AVERS - 2 - Didier Petit

Pour les journées du Patrimoine, voyons voir - art contemporain et territoire - propose 2 circuits guidés et commentés de découverte de l'art contemporain dans le Pays d'Aix.
A cette occasion, Didier Petit présentera la deuxième partie de son diptyque : l'Avers, au domaine de Saint Ser à Puyloubier, samedi 18 septembre à 12h et dimanche 19 septembre à 11h30.


18 et 19.09.10 : L'AVERS - 2  -  Didier Petit
S’il est difficile de construire un projet pour les résidences de voyons voir, c’est parce que le corps, lorsqu’il y déambule est tout de suite immergé.
Associé au paysage, grandiose, confronté au lieu, somptueux, incorporé à l’activité du vignoble par l’ouïe ou l’odorat, le corps ne sait pas se taire. Pour autant, il peut exprimer une forme d’appartenance, impossible de parler d’enracinement, par des liens très étroits qui lient le sujet au modèle (pour le paysage, on dit motif) la faculté de voir, celle d’être vu, ou de se montrer, celle de pénétrer l’espace alentour, et de l’étendre à l’interne.
Cette idée du motif ou du rapport au sujet, chère à Cézanne est forcément omniprésente dans la région : la Sainte-Victoire.

programme détaillé des circuits sur www.voyonsvoir.org

Le projet cherche les liens tangibles entre ce motif récurrent et un corps découpé, comme une coupe géologique, une sorte de traversée intérieure du corps et du paysage.
Saisir la peau de la montagne, inscrire son corps comme une structure aussi inamovible qu’elle, chercher à l’intérieur de celui-ci une forme qui rentre en connivence, tracer sur le papier ce qui de l’ombre à la matière génère un trouble quant à l’identification du motif ou du modèle.
Par la réalisation de très grands papiers découpés, le corps s’affranchit de sa ressemblance au sujet pour trouver de nouvelles voies en l’assimilant au paysage.
L’installation posée dans la cour du Domaine de Saint Ser joue parfaitement cette double visibilité du corps mêlé au paysage, du sujet confronté au motif.


voyons voir
Mardi 7 Septembre 2010
Lu 444 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter