Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




17 au 19 mars 2010, Panorama de la Jeune Création Contemporaine Chorégraphique Arabe au théâtre de l'Archipel, Perpignan

Le Théâtre, Théâtre de l'Archipel de Perpignan organise un Panorama de le Jeune Création Contemporaine Chorégraphique Arabe qui, du 17 au 19 mars 2010 fait la part belle à une programmation jeune et innovante, créative et ultra contemporaine ! Venez découvrir ces artistes pendant 3 jours au Théâtre Municipal.


Cette programmation a plusieurs objectifs : elle s’appuie d'abord sur la coexistence des publics de nos régions du sud de l'Europe, pour permettre à des jeunes compagnies artistiques du sud de la Méditerranée de présenter leur travail de création pour en finalité apporter la preuve d’une jeunesse arabe ouverte, créative, afin de faire bouger les mentalités et offrir à ces jeunes artistes un public et une reconnaissance à la hauteur de leurs ambitions. Mais il s’agit aussi de franchir la disparité d’opportunité d’échanges, de mobilité, de formation partagée pour ces jeunes compagnies...Une belle occasion de rencontres et d'échanges à ne manquer sous aucun prétexte ! Découvrez dès aujourd'hui le programme de ces trois soirées:
Mercredi 17.03.10: KELMA UN CRI A LA MERE, de et avec Meryem Jazouli (Maroc)
Jeudi 18.03.10 : LE CRI de Nacera Belaza (Algérie) , suivi de CRYING OF MY MOTHER par la Compagnie Iraqis Bodies (Irak)
Vendredi 19.03.10 : ÂATABA de Taoufiq Izeddiou (Maroc)

KELMA ... UN CRI A LA MERE de et avec Meriem Jazouli

Ce solo est une invitation au recueillement et une réflexion autour de l’exil, de l’absence et de la mort. Il fait jaillir la lumière des ténèbres les plus oppressantes pour regarder du côté de la vie. « C’est le décalage entre la brutalité de certaines situations et la beauté de la mise en mots par Mahmoud Darwich de ces moments tragiques qui m’a poussée à regarder ma douleur différemment » écrit Meryem Jazouli. Pour sans cesse répéter le deuil de toute perte, elle danse en robe noire, les bras levés au ciel, évoluant à l’étroit dans le cercle d’un tambour posé au sol. Une ample et bouleversante démonstration de sincérité pour, dit-elle, « lui parler encore une fois. (…) Continuer juste quelques instants notre conversation. Danser pour elle, contre elle, avec elle ».
Dans cette création, il est question de nécessité, la nécessité de se rappeler, se souvenir, évoquer, invoquer,…C’est un dikr (évocation du nom de Dieu) qui lui est adressé et qui, par son souvenir, me guide vers une rencontre vitale avec l’absence. Par un dialogue avec le silence, tenter de comprendre, la rage au corps, ce qu’est l’exil. L’exil de sa terre, de sa mère, de l’enfance,…

Mercredi 17 Mars 2010 - 20h30
Lieu(x) : Théâtre Municipal de Perpignan
Durée : 40 min
Tarif(s) : 12€ - réduit 10€ - abonnés 8€

LE CRI suivi de CRYING OF MY MOTHER, Nacera Belaza - Iraqies Bodies

Nacera Belaza - Iraqies Bodies
Nacera Belaza - Iraqies Bodies
Le Cri
50 min_Musulmane, Nacera Belaza s’efforce de mettre en accord sa foi et son amour du mouvement. Depuis une dizaine d’années, elle a creusé son propre sillon et à force de conviction et de ténacité, elle a fait naître une danse austère, belle et épurée. Avec Le Cri, Nacera Belaza et sa soeur Dalila dansent leur liberté. Lentement, doucement les corps trop longtemps endormis se mettent en mouvement. Répétitive et hypnotique leur danse s’amplifie peu à peu, nous soustrait au temps, nous étourdit et nous emporte. Alors que l’air s’emplit de psalmodies de Larbi Bestam et des voix divines de La Callas et de la rockeuse Amy Whinehouse, un cri fort et puissant explose, celui de la liberté. Minimaliste mais expansive, sa danse touche autant à l’ascèse qu’au plaisir, à la spiritualité qu’à une forme pudique de sensualité. Nacera Belaza et sa soeur Dalila ont reçu le prix de la révélation chorégraphique de l’année 2008 pour cette pièce. Le Cri a été présenté cet été au Festival d’Avignon.

Crying of my mother
25 min_Trois hommes de religions différentes, habitués à partager leur quotidien vivent malgré tout « en désaccord » . Portés par la puissance des corps, les trois danseurs irakiens de Iraqis Bodie, accompagnés d'une danseuse, nous montrent comment la colère et la violence nées de ce désaccord peuvent grandir et s’emparer des hommes…la violence et la mort deviennent leur seul langage… « Crying of my mother » est une performance dansée qui cherche les sources de cette violence qui grandit en chacun des trois personnages.

Jeudi 18 Mars 2010 - 19h00
Lieu(x) : Théâtre Municipal de Perpignan
Durée : 1h 30 avec entracte
Tarif(s) : 15€ - réduit 12€ - abonné 10€

ÂATABA de Taoufiq Izeddiou

Franchir le seuil d’une demeure au Maroc ne se fait pas sans entrer du pied droit et dire « Besmallah ». Ainsi salue-t-on et bénit-on son hôte. Il est d’autres seuils au Maroc dont le franchissement suppose au delà de la tradition d’autres considérations. Chorégraphe entre deux rives, le Maroc et la France, Taoufiq Izeddiou a constaté lors de ses séjours à Marrakech l’émergence de nouveaux lieux destinés à la fête, à la libération du corps. Il est parti en exploration dans les sous-sols... Sous-sols de cette vie sociale, mais aussi sous-sols de l’âme, où se crée des liens dérobés au regard ; lieux de la rencontre, de la solitude aussi … En s’imprégnant de ces gestes, les cinq danseuses revisitent les états physiques qui s’inventent dans les sous-sols - non pas pour les reproduire mais pour continuer à chercher de nouvelles interprétations de la danse contemporaine au Maroc. Le corps des cinq interprètes devient un seuil, une porte ouverte sur le mélange des usages, des rites, des attitudes et des musiques.

Vendredi 19 Mars 2010 - 20h30
Lieu(x) : Théâtre Municipal de Perpignan
Durée : 55 min
Tarif(s) : 12€ - réduit 10€ - abonnés 8€

Pratique

Le Théâtre de l'Archipel
45, rue Rabelais
66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 62 38 62 - Fax 04 68 62 38 67
Site Internet : letheatre.perpignan.fr


pierre aimar
Jeudi 11 Mars 2010
Lu 866 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter