Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




16 mai au 16 août 09, Braco Dimitrijevic : “Louvre is my studio, street is my museum” ; Fragile, Terres d’empathie ; Pierre Jouve, Marianne brisée ou la face cachée de Paris. 3 expositions d’été au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole

Pour son programme de l’été 2009, le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole propose la
première rétrospective en France de l’artiste conceptuel Braco Dimitrijevic. Parallèlement, seront
présentées deux autres expositions. FRAGILE, Terres d’empathie, une exposition collective qui
regroupe une quarantaine de jeunes artistes internationaux dans la continuité de Micro-Narratives,
tentation des petites réalités (été 2008). La fragilité y est entendue au sens où elle rend possible l’ouverture à l’autre, elle permet de créer du lien entre les individus. Pierre Jouve, photographe journaliste, dont le travail est exposé pour la première fois dans un musée, suit la Police judiciaire et brosse un portrait inattendu de la capitale dans Marianne brisée ou la face cachée de Paris.


Braco Dimitrijevic : “Louvre is my studio, street is my museum”

16 mai au 16 août 09, Braco Dimitrijevic : “Louvre is my studio, street is my museum” ; Fragile, Terres d’empathie ; Pierre Jouve, Marianne brisée ou la face cachée de Paris. 3 expositions d’été au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole
Braco Dimitrijevic (né à Sarajevo en 1948) est l’un des pionniers de l’art conceptuel. En 1963, sa première oeuvre, The Flag of the World, où il remplace le drapeau national par un chiffon marque le point de départ de ses interventions artistiques dans le paysage urbain.
Cette rétrospective présentera environ 90 oeuvres représentatives de toutes les périodes de l’artiste, et de nouvelles installations Triptychos Post Historicos réalisées à partir d’une ou plusieurs oeuvres emblématiques issues de la collection du Musée d’Art Moderne (sous réserve : Fernand Léger, Pablo Picasso et Albert Gleizes).

L’exposition FRAGILE présente une quarantaine d’artistes internationaux

dont l’activité manifeste une vision subtile, poétique, intime, anthropologique, de l’expérience de la vie contemporaine, et dont l’oeuvre rejette toute forme de monumentalisme ou de formalisme rigide. Négligeant l’absolutisme rigoureux des structures formelles, les différentes méthodologies plastiques de ces artistes reflètent un intérêt pour des événements subtils, et des micro-récits, au sein la complexité illimitée de notre quotidien.
Liste des artistes présentés :
Ruth Barabash, Massimo Bartolini, Frauke Boggasch, Marina Bolla, Rebecca Bournigault, Yves
Bresson, Davide Cantoni, Alice Cattaneo, Loris Cecchini, Dae-Jin Choi, Tessa Manon den Uyl, Karin
Fauchard, Roland Flexner, Andrea Fogli, Kevin Francis Gray, Carlos Garaicoa, Francesco Gennari,
Ugo Giletta, Paolo Grassino, Myoung-Ok Han, Siobhan Hapaska, Bernd Koller, Jan Kopp, Insook
Kwon, Kimsooja, Denica Lehocka, Eric Manigaud, Dacia Manto, Carla Mattii, Sabrina Mezzaqui,
Helen Mirra, Liliana Moro, Vik Muniz, Sirous Namazi, Isabel Nolan, Marina Paris, Pavel Pepperstein,
Marina Perez Simao, Francoise Pétrovitch, Laszlo Laszlo Revesz, Anila Rubiku, Hiraki Sawa, Fabian
Seiz, Francesco Sena, Kati Szil, Kei Takemura, Mariusz Tarkawian, Barthelemy Toguo, Paul Wallach,
Lois Weinberger, Sookyung Yee.

Pierre Jouve, Marianne brisée ou la face cachée de Paris (dans le cabinet d’arts graphiques)

Pierre Jouve est ancien journaliste de la presse internationale, photographe et écrivain (né en 1943). Il a réalisé notamment plusieurs films sur des chefs d’état et des leaders d’opinion. Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole lui offre au Cabinet d’arts graphiques sa première exposition muséale photographique. Il y montre les Parisiens de la détresse ; hommes et femmes, enfants, vivants ou morts, choses et lieux qui soudain constituent l’autre face de Paris.

Pratique

Horaires d’ouverture
Du mercredi au lundi de 10h à 18h sans interruption. Fermé le mardi.
Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre, 25 décembre.
Nuit des musées 2009 : samedi 16 mai, ouverture et programmation spéciale jusqu’à minuit. Installation sonore de Bruno Capel, dimanche 17 mai dans les salles de la collection permanente.
Visites guidées
Mercredi et samedi à 14h30
Dimanche et jours fériés à 11h, 14h30 et 16h30.
Visites tous les jours à 14h30 en juillet et en août.
Tarifs (nouveaux tarifs !)
Entrée : 5 € / Tarif réduit : 4 €
Entrée et visite guidée : 6 € / Tarif réduit : 4,50 €
Gratuit -12 ans et pour tous le 1er dimanche du mois.


pierre aimar
Lundi 4 Mai 2009
Lu 920 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter