Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




« 1516-2016, un anniversaire pour l’histoire de Nice », exposition du 13 mai au 18 septembre 2016, Musée des Beaux-Arts, Nice

Présentation du « Retable de Saint Michel » d’Antonio Brea & de « L’Adoration de l’Enfant » attribué à Ludovico Brea


Retable de Saint Michel, 1516, Antonio BREA Huile sur bois, 390 x 291 x 33 cm, Eglise Diano Borello, Italie © Soprintendenza Belle Arti e Paesaggio della Liguria Photo Riccardo Bonifacio - Bussana
Retable de Saint Michel, 1516, Antonio BREA Huile sur bois, 390 x 291 x 33 cm, Eglise Diano Borello, Italie © Soprintendenza Belle Arti e Paesaggio della Liguria Photo Riccardo Bonifacio - Bussana
Originaire de Nice, la famille Brea a amorcé une véritable émulation picturale entre Gênes et Marseille aux 15e et 16e siècles.
A l’occasion de la manifestation « 1516-2016 : un anniversaire pour l’histoire de Nice », la Ville de Nice inaugure le jeudi 12 mai 2016 à 19 heures au Musée des Beaux-arts, la présentation du retable de Saint Michel peint par Antonio Brea en 1516 à Nice.

Jusqu’au 18 septembre 2016, les visiteurs pourront découvrir cette œuvre magistrale (4 mètres sur trois, de plus de 400 kilogrammes) décroché depuis le début de l’année 2014 de sa cimaise d’origine pour d’importants travaux de restauration. Les analyses scientifiques menées sur ce retable de 8 panneaux au cours de sa restauration ont révélé des qualités de facture qui font de cette composition l’œuvre majeure d’Antonio Brea dévolue à l’Archange Saint Michel. Cet ensemble présente un programme iconographique caractéristique des périodes de troubles où les épidémies et les crises de toute nature suscitaient un regain de foi vers les valeurs spirituelles. Ainsi les visages de douceur et de confiance de Saint Nicolas, Saint Pierre, Saint Jean ou Sainte Marie-Magdeleine apportent une figuration du monde et de l’homme fondée sur l’accessibilité du monde surnaturel.

Cet événement majeur pour la connaissance de la peinture des Brea est assorti de la présentation d’un panneau récemment acquis par la Ville de Nice : « L’Adoration de l’Enfant », panneau d’un artiste anonyme du XVe siècle attribué à Ludovico Brea.

Pratique

Musée des Beaux-arts
33, avenue des Baumettes
06000 Nice



Pierre Aimar
Mercredi 11 Mai 2016
Lu 243 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter




Traduction / translate - cliquez sur sélectionner une langue










compteur html