Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




13 janvier au 7 mars. C’était il y a 100 ans… La grande crue de 1910. Paris inondé vu par le Journal des Débats, au Louvre des Antiquaires, Paris

A l’heure où les scientifiques prévoient prochainement à Paris une crue de grande ampleur, Le Louvre des Antiquaires revient sur un épisode marquant de l’histoire de la capitale : la Grande Crue de 1910, à travers l’un des tous premiers « numéros spéciaux » qui alliait photos et textes que Le Journal des Débats lui consacra. Du 13 janvier au 7 mars 2010, une exposition de photographies extraites de ce reportage est présentée par Patrice de Moncan, historien de Paris.


13 janvier au 7 mars. C’était il y a 100 ans… La grande crue de 1910. Paris inondé vu par le Journal des Débats, au Louvre des Antiquaires, Paris
Témoignages spectaculaires, ces documents extraits du Journal des Débats de l’époque nous offrent un Paris étrange aux allures vénitiennes, où les habitants font face avec bonne humeur et énergie aux caprices de leur fleuve.
La première grande crue photographiée et commentée L’histoire de Paris ne saurait ignorer celle de la Seine et de ses caprices. C’est Grégoire de Tours qui parle le premier d’une inondation à Paris, en février 583, qui porta un grave préjudice à la navigation. Mais chaque siècle, une dizaine de débordements
surprennent les Parisiens.
Cependant, la Crue de 1910 est la première pour laquelle nous disposons d’images. En effet, pour la première fois, la photographie permet d’immortaliser les événements. Dès le 17 janvier 1910, la rédaction du Journal des Débats se mobilise, reporters et photographes se répandent dans Paris… Un mois
plus tard, l’album Paris Inondé est publié. Les photographies prises sur le vif qui sont exposées aujourd’hui au Louvre des Antiquaires sont des reproductions des clichés originaux édités dans cet ouvrage publié en mars 1910. Elles sont mises en perspective avec des textes extraits de cet extraordinaire numéro spécial.

Paris sous les eaux
Le Journal des Débats évoquait à l’époque : « La crue a commencé dès le milieu de janvier. Le 17, elle s’annonçait comme sérieuse et le 20 déjà la navigation était interrompue. Dès lors, la montée fut constante. Le 23, le niveau de 1876 était dépassé ; le 28, le maximum fut atteint avec la cote suivante dépassant celles des plus hautes crues enregistrées jusqu’ici : 8 mètres 50 au pont de la Tournelle.
Le surlendemain 30, la baisse se manifesta légèrement et les parisiens ressentirent un immense soulagement, mais ce ne furent que fluctuations singulières jusqu’au commencement de mars.

C’était il y a 100 ans… La grande crue de 1910. Paris inondé vu par le Journal des Débats
Du 13 janvier au 07 mars 2010
Au Louvre des Antiquaires


pierre aimar
Lundi 11 Janvier 2010
Lu 1123 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter