Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Voyage sur place, d’Alain Reynaud, Cie Les Nouveaux Nez, le 14 mai au théâtre de Privas

Il y a une trentaine d'années, j'ai choisi le métier que je voulais faire : « clown ». Cette pensée a pris naissance dans ma tête d'enfant. Depuis, le temps a largement passé. J'ai beaucoup créé et joué aux côtés de mes partenaires Nouveaux Nez. Cependant une chose reste intacte dans ma mémoire : ce point de départ dans l'enfance, des rêves réalisés (rêvalisables), l'impression d'un périple gigantesque dans un mouchoir de poche. Comment regarder ce passé avec mes yeux d'aujourd'hui et un nez de clown dans mes bagages… La rencontre avec Alain Simon, c'est la rencontre avec le texte, un auteur, acteur metteur en scène, étranger au pays clownesque dont il a pourtant toute l'intuition. Alain Reynaud


Alain Reynaud, Cie les Nouveaux-Nez © Alain Simon
Alain Reynaud, Cie les Nouveaux-Nez © Alain Simon
Voyage sur place, le projet
Le père d'Alain Reynaud est menuisier. Pour faire plaisir à sa femme, il achète un cinéma dans la montagne. Après sa journée de travail à la menuiserie, il fait plusieurs heures de route sinueuse pour rejoindre la salle de cinéma, les bobines dans la voiture. La mère tient la caisse, le père est projectionniste. Fatigué, il finit par amputer les films pour rejoindre plus tôt la vallée. Le train sifflera trois fois ne siffla plus que deux fois.
Alain Reynaud a joué dans la création de 2008 du Théâtre des Ateliers « Paysage sous surveillance » de Heiner Müller. Depuis Alain Simon a souhaité poursuivre cette collaboration avec lui autour de la thématique d'un clown confronté au texte. Après avoir enregistré avec lui plusieurs séances d'improvisations sur le thème de son enfance à Bourg-Saint- Andéol, le texte « Voyage sur place » a été établi.
Improvisation dans la définition du dictionnaire veut dire « composer sur le champ ». Et il s'agit bien là de composition, d'écriture, mais directe, sur le plateau. Antonin Artaud parlait de l'écrivain scénique qu’était pour lui le metteur en scène. Là il s'agit de l'acteur/clown écrivain scénique. C'était important pour ce projet de solliciter un clown, un clown qui avait envie, envie de dire un texte, envie de raconter son enfance : Je me souviens de tout avait été l’aveu qui avait déclenché le processus de création et le projet ; important aussi qu’Alain Reynaud ait l'expérience de milliers de représentations à travers le monde, qui nourrit son écriture de cette pratique irremplaçable de l'échange avec le public.

Le résultat est l’existence d’un texte avec une forme qui va bien au delà de la simple compilation de souvenirs d’enfance. A travers cette histoire, à travers l'évocation des personnages de sa famille et des habitants de cette petite ville d’Ardèche nous plongeons dans un univers dans lequel chacun doit se reconnaître. Si le romancier raconte la vie grâce à la fiction, le clown, grâce à son nez qui est son troisième oeil, dit Alain Reynaud, raconte ce qui est à la fois drôle, naïf, raté donc humain dans la vie.

À l'occasion d'une lecture au Théâtre des Ateliers d'Aix, Alain Simon a rejoint Alain Reynaud sur le plateau pour raconter à deux « l'histoire d'Alain ». L'un savait que c'était son histoire, l'autre était sûr que c'était son histoire ! Avec cette nouvelle création, ils espèrent que le spectateur la revendiquera lui aussi comme étant la sienne.

Voyage sur place, note d’intention du metteur en scène
Après « Paysage sous surveillance » d’Heiner Müller, je continue ce travail de création contemporaine, en utilisant cette fois l'improvisation pour constituer le matériau dont les deux comédiens s'empareront pour créer une nouvelle oeuvre plus formelle qui, au delà de la fable, recherchera un univers de bruit, d'intonations, de différentiels de jeu entre récit et présence scénique, entre incarnation et distance, sans oublier la dimension festive liée aux arts du cirque et du clown.
Ce travail sur une économie des moyens scéniques mis en oeuvre devra toujours favoriser l'imaginaire. Si l'enfant veut le jouet sophistiqué, il joue mieux et plus longtemps avec l'emballage en carton de la machine à laver livrée à ses parents. Je souhaite que les deux comédiens bateleurs trouvent, grâce à l'accessoire rare, à une présence corporelle inventive, à des « petits jeux » scéniques, le moyen d'ébaucher le geste imaginaire continué par le spectateur. L'épopée : Nous chercherons à rendre compte du caractère épique qu'a tout parcours d'un enfant grandissant dans la cité, dans la famille, et l'histoire. A travers un récit si particulier, il faut réaliser que nous accédons à l’universel. Bourg-Saint-Andéol devient alors le centre du monde, comme la gare de Perpignan ainsi désignée par Salvador Dali.
Alain Simon

Pratique

Voyage sur place, d’Alain Reynaud, Cie Les Nouveaux Nez
Mise en scène Alain Simon
Création 2011 du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence en coproduction avec La Compagnie Via - Les Nouveaux Nez et La Cascade (Bourg Saint-Andéol)

Adaptation et mise en scène Alain Simon,
Assistance à la mise en scène Gilles Jolly
Lumière Syméon Fieulaine
Dispositif scénique Jacques Brossier
Costumes Patricia de Petiville
Transcription du texte Valérie Langlet
Avec Alain Reynaud et Alain Simon
Accueil en résidence : Circuits-scène conventionnée (Auch)
Diffusion Cie Via – Les Nouveaux Nez
Théâtre des Ateliers


Pierre Aimar
Vendredi 29 Avril 2011
Lu 1417 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9





Inscription à la newsletter