Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Visite de la Ministre de La Culture au Théâtre Toursky à Marseille : « Prenez-le comme un signal fort »

C’est en ces termes que la Ministre de la Culture, présente ce matin au Théâtre Toursky, a répondu à ma question concernant une possible aide budgétaire pour sauver ce théâtre, en difficulté après la soustraction par les pouvoirs publics de sommes promises au titre du maintien de la salle Léo Ferré.


Françoise Nyssen et Richard Martin © DR
Françoise Nyssen et Richard Martin © DR
Françoise Nyssen, nommée Ministre de la Culture au gouvernement Macron, a fait l’honneur de sa présence ce vendredi 9 juin matin dans ce théâtre-chantre de culture et de fraternité qu’est le théâtre Toursky dirigé par un Richard Martin étonné et satisfait de la visite, d’autant plus qu’il s’était vu rétorquer il y a peu par une fonctionnaire : « On ne leur a pas demandé d’exister ! »

Françoise Nyssen :
-« Je me suis vue confier ce poste dont je mesure l’honneur, l’ampleur, la responsabilité, désormais je suis au service. C’est justement sur des principes forts que nous allons essayer de mettre « en marche » avec la culture comme moteur pour ré-inspirer, ré-enchanter, faire le lien. Bien sûr on est là d’abord parce qu’il y a des créateurs et on est à leur service, mais il faut les aider à être avec leur public, tous les publics, tous les jours ; avec les vieux comme les jeunes… Je ne peux pas être au travail sans être au contact et me nourrir de ceux « qui font », les accompagner au mieux, en réinventant, en imaginant… Si on est arrivé à ces fractures, à ces souffrances, c’est qu’il y a des gens qui ne se parlent plus, qui se sentent abandonnés. Et cela commence dès l’école. Il y a un gros travail à faire pour que cent pour cent des enfants puissent eux aussi imaginer leur vie enchantée par la culture. Je sais que ce travail se fait ici aussi, et c’est très important. Notre objectif est d’être là, d’aider, d’accompagner et je reprends ce que vous dites (s’adressant à Monsieur Richard Martin) sur les notions de Fraternité. J’entends depuis ce matin parler de ces notions de fraternité et d’égalité, mais si on n’en passe pas par la liberté on n’y arrivera pas très bien… Le rôle des auteurs du monde culturel, c’est d’aider chacun à redevenir soi-même, à reprendre confiance en soi, redevenir pilote de sa vie…J’espère que l’on pourra travailler tous ensemble… Je reprends toujours cette phrase de Gramsci : « Le pessimisme de la raison nous oblige à l’optimisme de la détermination.»

« On ne désespère pas d’espérer »
Sans nul doute la visite de Françoise Nyssen à ce théâtre n’est pas anodine. Richard Martin et son équipe en sont conscients. Par sa pugnacité, par son combat de chaque heure, Richard Martin, qui « ne désespère pas d’espérer », rejoint totalement et depuis toujours la phrase de Gramsci énoncée par Madame La Ministre.

Nous connaissons le parcours citoyen, l’engagement, et le passé d’érudition de Françoise Nyssen. Elle est maintenant au service d’un gouvernement dont les premières décisions, notamment sur la SCG risquent de grever plus encore le portefeuille des retraités. Ce qui ne les incitera guère à fréquenter les lieux culturels. Souhaitons que Madame La Ministre trouve dans ce gouvernement très libéral le moyen de s’imposer et que cette visite, à la veille des législatives, soit suivie d’effets concrets.
Danielle Dufour-Verna


Danielle Dufour-Verna
Samedi 10 Juin 2017
Lu 276 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 58





Inscription à la newsletter