Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Vaison la Romaine - Semaine de Théâtre Antique : Démodocos, Lacarrière, Quignard au plus près de la Grèce. Du 7 au 18 juillet 2015. Par Jacqueline Aimar

Le paysage de Vaison-la-Romaine, pétri de vent, peuplé d’oliviers, côteaux et vignes, est une fois encore visité par le passé grec.


Antigone © DR
Antigone © DR
Six spectacles et un opéra entre le 7 et le 18 juillet.
Spectacles qui se partagent entre l’agréable petit théâtre du Nymphée dans le site romain de Vaison et le Mas Saint-Quenin joli domaine de jardins et vergers, échelonnés en terrasses au cœur de Vaison.
C’est là que nous attend le Théâtre Démodocos du nom d’un aède aveugle chantant la Guerre de Troie. En neuf spectacles, des rencontres avec Œdipe et ses fils, Etéocle et Polynice, le dieu Pan ou Antigone, mais aussi ceux qui ont fait de la Grèce et de sa culture le motif de leur existence : j’ai nommé Jacques Lacarrière, le marcheur des sentiers de France et des îles grecques (12 juillet) ; et Pascal Quignard, amoureux des Métamorphoses d’Ovide, passionné du cheval Pégase. C'est le seul animal, écrit-il, que l'homme ait toujours estimé plus beau que soi. Quignard, l’homme qui fait scintiller la littérature de l’Antiquité, helléniste de renommée internationale se verra consacrer deux soirées au Mas Saint-Quenin, Fragments et Portrait en creux les 9 et 10 juillet.
Au temps des Perséïdes, le 16 juillet on évoque sous le ciel immense le Voyage de Persée celui qui vainquit la Gorgone Méduse après des épreuves terrifiantes, grâce à Gin la conteuse. Et le 18 juillet, les deux fils de Lully auteurs d’Orphée évoquent par cet opéra le mythe familier avec une soixantaine d’intervenants sur la scène du Nymphée.
Dans ces lieux intimes, il est bon de retrouver les noms et des mots que le Théâtre Démodocos nous évoque pour nous chaque été.
Jacqueline Aimar

Du 7 au 18 juillet
Réservations 04 90 28 80 18

Programme

Les 7 contre Thèbes - 7 juillet, 19h/2oh30 - Théâtre du Nymphée
Après le décès de leur père Œdipe, ses deux fils, Etéocle et Polynice, qui devaient régner tour à tour sur Thèbes, s'affrontent à mort, le premier pour conserver le pouvoir et défendre la ville aux sept portes, le second pour s'emparer du trône et de la cité à la tête d'une armée ennemie. Le Théâtre Démodocos chante et pleure la tragédie des ambitions sacrifiant la justice et les hommes.

Antigone abyssinienne - 8 juillet, 19h/2oh30 - Mas St Quenin
Imaginez cette Antigone de la corne de l'Afrique nouant sa voix sur le plateau à celle venue d'ailleurs d'un Créon dont l'image tremble sur un voile souffleté par quelque dieu. Ni tout-à-fait la même ni tout-à-fait une autre que celle de Sophocle, !'Antigone rêvée par Philippe Brunet pour le Théâtre Démodocos renouvelle dans cette poétique ciné-tragédie l'inépuisable force du mythe.

Quelques fragments de Pascal Quignard - 9 juillet, 19h/22h - Mas St Quenin
Quand un atelier-lecture se fait spectacle vivant, il invite ses participants à découvrir dans le silence quelques lignes de cet écrivain musicien, portées ensuite à haute voix pour relever le défi d'une langue qui ne s'abimerait pas dans l'oralité. S'immerger dans une écriture-pensée fascinante pour la restituer aux seuls auditeurs-locuteurs s'impliquant dans cette expérience :plonger à Paestum.

Mondes antiques, portrait en creux de Pascal Quignard - 10 juillet, 19h/2oh30 - Mas St Quenin
Qu'il arpente la Grèce ou Rome, la musique ou les textes, le Jadis est sa demeure. Mais héler sur scène le chantre de la vie secrète, l'anachorète retiré de la vie mondaine, pourrait s'apparenter à un outrage tel que celui infligé au graveur défiguré par l'acide d'un amant jaloux. Vous le taiseux, nous pardonnerez-vous de prétendre inciter à vous lire en parlant de vous à l'ombre de vos mots?

De Paon en Pan, une « métamorphose » d'Ovide - 11 juillet, 19h/2oh - Mas St Quenin
Tout savoir sur l'oiseau de Junon et la flûte de Pan, oui, petits et grands vous saurez pourquoi le paon fait sa roue et pourquoi le dieu Pan se consola avec son assemblage de roseaux d'un amour manqué, oui, vous le saurez après avoir écouté la malicieuse Mélanie vous conter quelques fourberies de ces Olympiens chenapans et querelleurs. Odieux caprices de dieux!

Itinéraire grec de Jacques Lacarrière - 12 juillet, 19h/2oh30 - Mas St Quenin
A l'égal de l'empereur Hadrien, il fut un philhéllène, un amant de la Grèce, une terre et un peuple chevillés à son cœur dans leur présent comme dans leur passé. Ce soir sa femme, la comédienne Sylvia Lipa-Lacarrière, et ses amis musiciens et chanteurs, Nicolas Syros au bouzouki et Ménélas Evgeniadis à la guitare, vous feront cheminer avec lui dans cette Grèce bien vivante qu'il aimait tant.

Coquins de dieux ! - 13 juillet, 19h/2oh30- Mas St Quenin
Quand un conteur provençal se mêle de vous raconter comment Jupiter, Mercure, Bacchus. .et les autres se sont un jour arrêtés en pays voconce et alentours, c'est un panthéon avé l'assent qui va vous tomber sur la tête à vous en faire pleurer de rire à moins de vous transformer en « ravis ».Méfiez-vous de Jeannick, il pourrait bien vous faire partager sa folie douce !

Le voyage de Persée - 16 juillet, 19h/2oh30- Mas St Quenin
Celui-là qui vainquit la Gorgone Méduse traça son destin de héros, fort de son courage et de la bienveillance divine. Surmontant l'une après l'autre les épreuves les plus terrifiantes ,il alla de la terre inscrire dans le ciel une trajectoire lumineuse que nos yeux peuvent aujourd'hui encore découvrir après la nuit tombée. Gin la conteuse avec ses instruments guidera votre curiosité.

Orphée - 18 juillet, 19h/21h30 - Théâtre du Nymphée
Les fils de Lully, Louis et Jean-Baptiste, composèrent en 1690 cet opéra baroque oublié que Pierre Guiral à la direction et Fany Gioria à la mise en scène ressuscitent pour notre très grand plaisir. Cet avatar intrigant du mythe familier mobilise une soixantaine d'intervenants, orchestre, ballets, chœurs et solistes qui s'abandonnent à la fureur passionnée de cette poignante tragédie lyrique.

Pratique

Tarifs: 20 €, 10 € les 7, 8, 9, 10, 12 et 18 juillet -
Tarif unique 10 € les11, 13 et 16 juillet
Pass festival :100 €
Adresses des lieux à Vaison-la-Romaine :
Mas St Quenin - 6 avenue Jules Mazen
Théâtre du Nymphée : site de Puymin, accès place Sabine
Réservations: www.hadrien2000-vaisontheatreantique.net et par télléphone : 04 90 28 80 18


Pierre Aimar
Vendredi 5 Juin 2015
Lu 127 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter