Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Une histoire indiscrète du nu féminin, par Thomas Schlesser

La nudité féminine parcourt toute l’histoire de l’art et devient centrale dans la peinture à partir de la Renaissance. Explorant la façon dont les peintres s’emparent des archétypes et jouent avec les codes de l’histoire de l’art, Thomas Schlesser, raconte dans ce beau livre cinq siècles de représentations de la femme occidentale.


Cinq siècles de beauté, de fantasmes et d’oeuvres interdites

Une histoire indiscrète du nu féminin, par Thomas Schlesser
Des Vénus idéales de Botticelli à de la photographie de mode actuelle, en passant par les courtisanes de Titien, les pauvres mortelles de Rembrandt, les libertines de Fragonard, les plantureuses de Renoir ou les grandes amoureuses des surréalistes, cette « histoire indiscrète du nu féminin » s’interroge sur la beauté du corps, l’évolution des canons de beauté,
l'apparition du droit au plaisir, la libération des moeurs et les significations politiques, religieuses ou philosophiques du nu. Mais, il dévoile également la vie secrète et parfois sulfureuse des plus grands chantres de la nudité. Etudiant les relations des peintres à leurs modèles, racontant les secrets d’ateliers, voire les secrets d’alcôves, il fait se rejoindre la grande et la petite histoire. A travers une sélection de plus de 200 illustrations, mêlant chefs-d’œuvre incontournables et oeuvres clandestines méconnues, entrecoupée par de superbes encadrés iconologiques, il retrace cinq siècles de beauté, de fantasmes mais aussi de scandales et d’interdits.

L’auteur
Né en 1977, Thomas Schlesser est pensionnaire à l’Institut national d’histoire de l’art et enseigne à Science-Po. Il est l’auteur d’une dizaine de livres, parmi lesquels d’importants travaux de recherche sur Gustave Courbet (Réceptions de Courbet - Fantasmes réalistes et paradoxes de la démocratie, 2007) et sur Paul Chenavard (Paul Chenavard – Monuments de l’échec, 2009). Pour Beaux Arts éditions, il a collaboré aux Grands Scandales de l’histoire de l’art en 2008 et cosigné L’Autoportrait dans l’histoire de l’art avec Stéphane Guégan et Laurence Madeline en 2009. Il est également journaliste (chroniqueur pour le magazine Starmag sur TPS depuis 2010) et romancier.

240 pages
Prix : 39 €
En librairie : le 12 mai 2010


pierre aimar
Jeudi 10 Juin 2010
Lu 2875 fois


Commentaires articles

1.Posté par Céline le 10/06/2010 17:45
À noter aussi l'étonnant projet de livre-disque de Tony Hymas dédié à "L'origine du monde" de Gustave Courbet avec un livret réalisé par des illustrateurs haut de gamme. Critique ici : http://www.citizenjazz.com/Tony-Hymas,3464161.html

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27





Inscription à la newsletter