Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Une exposition inédite “Au fil des Marionnettes”, Maison de la Magie-Robert Houdin, Blois, du 7 avril au 23 septembre

Les plus anciennes marionnettes semblent provenir d’Asie et notamment d’Inde et de Chine, vers 3000 ans avant JC. D’abord utilisées à des fins religieuses, elles illustrent les mythes fondateurs puis les exploits des héros légendaires, devant un public encore largement illettré.


Sorcier et compagnie, troupe des Ener's - 1950, 60cm © collection C. & D. Bertault
Sorcier et compagnie, troupe des Ener's - 1950, 60cm © collection C. & D. Bertault
Sur trois siècles, les marionnettes à gaine, à tringle et à fils se dévoilent tour à tour, dans des décors évoquant les troupes foraines d’antan et les spectaculaires attractions de cirque ou de music-hall. Les exploits des marionnettes épiques siciliennes ou liégeoises, inspirés des récits chevaleresques, rivalisent avec ceux des marionnettes acrobates, magiciennes ou ventriloques, symboles de l’âge d’or du théâtre de variétés. Dans une féerie de couleurs et de tissus, plus de deux cents marionnettes reprennent vie, entourées de toiles peintes, de castelets, d’affiches, de programmes, de livres, de costumes et autres objets décoratifs. Parmi les rares curiosités, citons un Polichinelle de la fin du XVIIIe siècle et une étonnante marionnette à métamorphose en tôle peinte prêtée par le Musée du Théâtre Forain d’Artenay.ne scénographie théâtrale

Pour mieux rendre compte du très riche univers des marionnettes et de l’ambiance foraine, le scénographe et plasticien Yvan Raduszenska a opté pour une présentation théâtrale et aérienne. Accrochages sous forme de mobile ou de tablette, présentoirs à costumes conçus sur mesure sont autant de solutions scéniques qui permettent de restituer l’effervescence des spectacles de marionnettes. De nombreux castelets rappellent par ailleurs que les marionnettes pour enfants côtoient depuis le XIXe siècle les créations professionnelles. Tableau phare de l’exposition, la reconstitution animée de l’affiche du Théâtre Bijou surprend par la vraisemblance de ses marionnettes de cirque ! Des espaces interactifs

Personnage central de l’affiche de l’exposition et digne fils du pédagogue Carlo Collodi, l’universel Pinocchio renseigne les visiteurs (signalétique, cartels). L’installation au coeur de l’exposition d’un espace de création interactif décoré de marionnettes jouets, offre au jeune public l’occasion de développer une approche plastique et théâtrale des marionnettes. Un castelet est mis à la disposition des jeunes visiteurs qui peuvent jouer à l’apprenti marionnettiste. Des histoires illustrées et des fiches pédagogiques sont proposées ainsi que de petites fournitures pour réaliser des pantins sur place. Certaines marionnettes sont en mouvement dans leur décor ou sont filmées quand leur fonctionnement est plus élaboré, ajoutant à la magie de l’ensemble. Pour que l’illusion soit complète, plusieurs installations optiques de marionnettes ponctuent le parcours (recomposition visuelle, jeu de miroirs…).

Les différentes familles

Clown au violon bleu - H 75 cm © collection C. & D. Bertault
Clown au violon bleu - H 75 cm © collection C. & D. Bertault
Les marionnettes sont de petites figurines articulées représentant un être humain, un animal ou une chose. Elles sont actionnées par des fils, des ressorts, des mécanismes divers ou même simplement à la main.
On distingue principalement les marionnettes manipulées par le bas (gaine, marotte, muppets) ou par le haut (tringle, fils, planchette).

La marionnette a gaine, originaire d’Italie (burrattini en italien) est composée d’une tête et d’un corps et s’enfile comme un gant. Dépourvue de jambes, son costume souple lui donne une grande amplitude de gestes possibles. Le montreur joue les bras levés, habituellement dissimulé par un castelet. La "gaine" est truculente, bavarde et active. Elle se bagarre volontiers, s’énerve beaucoup et fait activement participer le public ; Guignol et Punch en sont les plus fameux représentants !

La marotte se caractérise par une tête fixée sur un bout de bois qui constitue l’axe du corps. Ce bâton permet, par simple rotation, de faire pivoter la marionnette sur elle-même.

Souples et malléables, Les Muppets (contraction de marionnette et puppet) imaginées par Jim et Jane Henson, font leur première apparition impertinente en 1954, à la télévision américaine. La plus célèbre d’entres elles, Kermit la grenouille, intervient toujours dans certains talk shows de grande écoute ! La main du manipulateur les habite entièrement et leur permet d’avoir des expressions de physionomie, comme d’ouvrir ou de fermer la bouche.

On prend de la hauteur avec la marionnette a tringle, suspendue et manipulée par une forte tige de fer fichée au sommet de la tête. Technique traditionnelle des marionnettes picardes (Lafleur), belges (le Barbizier à Liège, le théâtre Toone de Bruxelles) et siciliennes, elles sont articulées et mues essentiellement par effet d’inertie dû à leur poids.

La marionnette a fils se développe en Angleterre, au début du XIXe siècle. L’accrochage des fils au contrôle ou attelle, obéissait à une technique autrefois secrète, d’où le terme ensecrètement. Aristocrates de la marionnette, les poupées à fils furent très utilisées pour les spectacles d’opéra, de variétés et de music-hall très proches du théâtre d’acteur.

Très anciennes, les marionnettes a la planchette furent, jusqu’au XIXe siècle, animées par des enfants qui s’accompagnaient d’un tambourin, d’un fifre ou d’une cornemuse. Retenues par le milieu du corps à un fil noué au genou du montreur, elles se livraient sur la planchette à des danses désordonnées souvent drôles.

Le théâtre d’ombres, qui consiste à projeter des formes sur un écran avec une source lumineuse, demeure la plus ancienne représentation de théâtre de marionnettes. Originaires d’Inde, celles qu’on appelle communément les ombres chinoises, se sont répandues en Birmanie, Thaïlande, Laos, Indonésie (wayang kulit), sur les îles de Java, Bali et Lombok mais aussi en Turquie et en Grèce.

D’autres techniques sont aujourd’hui utilisées dans le théâtre contemporain comme les marionnettes sur tables, les marionnettes objets ou de papier.

Pratique

Située face au Château Royal de Blois, la Maison de la Magie Robert-Houdin est ouverte du 7 avril au 23 septembre et du 27 octobre au 7 novembre 2012 (vacances de la Toussaint).

Horaires 2012
• du 7 avril au 31 août
tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30
• du 1er au 23 septembre
du lundi au vendredi : de 14h à 18h30
samedi et dimanche : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30
• du 27 octobre au 7 novembre
de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30

Maison de la Magie
1 Place du Château
41000 Blois
tél 02 54 90 33 33
www.maisondelamagie.fr
contact@maisondelamagie.fr


Pierre Aimar
Samedi 7 Avril 2012
Lu 977 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter